AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 actualité national et international

Aller en bas 
AuteurMessage
hamid

avatar

Nombre de messages : 322
Age : 48
Localisation : alger
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: actualité national et international   Ven Nov 24, 2006 1:45 pm

Amina j'ai du mal a trouvé le site!amine.boumahdi.com
est ce qu'il est bien ecrit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p_chu

avatar

Nombre de messages : 745
Age : 38
Localisation : la ville sans symbole...
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: actualité national et international   Ven Nov 24, 2006 1:53 pm

http://amine.boumahdi.com/

si si c'est l'adresse exacte sauf que finalement c'est pas top top les caricatures

par contre le CV du gars... Shocked Shocked cyclops Shocked What a Face babababababa....jette un coup d'oeil hamid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: actualité national et international   Ven Nov 24, 2006 6:30 pm

p_chu a écrit:
http://amine.boumahdi.com/

par contre le CV du gars... Shocked Shocked cyclops Shocked What a Face babababababa....jette un coup d'oeil hamid

Certaines caricatures sont tres tres droles et le CV, c'est comme il dit lui Laughing et ne me dis pas que c'est trop facile P_chu scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Amina

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: actualité national et international   Ven Nov 24, 2006 8:56 pm

Contente que ça t'ai plu Oum el Kheir, la caricature que j'aime le plus est celle du drapeau de l'UE avec les croix David lol! , et toi lesquels t'ont plu le plus ? ou la quelle t'a plu le plus ? peut-être que d'autres sont moins hilarente, moi ce que j'aime le plus ce sont les dessins en eux même, quant au CV, il est 100% vrai, je vis avec lui donc !! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: actualité national et international   Ven Nov 24, 2006 9:19 pm

Amina a écrit:
je vis avec lui donc !! Razz

Aaaaaaaaaaaaaaaaaah 3la bihaaaaa, alors j'apprécie plus rien No
ma3andak, je plaisante contente de faire ta connaissance et la sienne en même temps, celle de l'UE est très bien, mais les autres aussi sont bien, peut etre ma préférée, celle de al grippe aviaire? non non, celle de l'aide humanitaire américaine? les larmes de crocodile sont très bien Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Amina

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: actualité national et international   Ven Nov 24, 2006 9:25 pm

Ben on est libre sur les forums non Suspect ça aurait très bien pu être mon frère, mon cousin, voisin ....il se trouve que c mon chéri I love you en tout cas ça me fait plaisir, que toi, Oum El kHeir, ma chroniqueuse préférée apprécie ces dessins cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amina

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: actualité national et international   Sam Nov 25, 2006 12:52 am

Oumelkheir a écrit:
Amina a écrit:
je vis avec lui donc !! Razz

Aaaaaaaaaaaaaaaaaah 3la bihaaaaa, alors j'apprécie plus rien No
ma3andak, je plaisante contente de faire ta connaissance et la sienne en même temps,


Merci Oumelkheir, moi je n'en reviens pas d'être en direct avec la même oumelkheir, petite question ou précision, quand je t'ai entendu la 1er fois dans cette émission, je me suis souvenue qu'il y avait 1 oumelkheir qui téléphonait souvent à 1 jeu dans les années 90 peut-être entre 95 et 97, je ne m'en souviens plus très bien, elle était brillante et avait souvent les bonnes réponses, donc quand je t'ai réentendu je pensais que c'était toi, alors c toi ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p_chu

avatar

Nombre de messages : 745
Age : 38
Localisation : la ville sans symbole...
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: actualité national et international   Sam Nov 25, 2006 1:01 am

je te jure Amina crois le ou pas mais j'ai eu un présentiment wellah

dès que j'ai vu la façon discrète de nous parler du site la première fois, je te jusre sur tout ce que j'ai de plus cher, j'allais te dire : "quoi t'es amoureuse de ce type ou quoi ???"

et finalement c'était vrai....comme quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p_chu

avatar

Nombre de messages : 745
Age : 38
Localisation : la ville sans symbole...
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: actualité national et international   Sam Nov 25, 2006 1:02 am

en tout cas Mabrouk...t'as tiré le bon numéro ya bouguelb !!!

mais lui aussi a l'air d'avoir beaucoup de chance en ayant une femme qui l'aime autant..... sur ce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: actualité national et international   Sam Nov 25, 2006 6:55 am

Amina a écrit:
je me suis souvenue qu'il y avait 1 oumelkheir qui téléphonait souvent à 1 jeu dans les années 90 peut-être entre 95 et 97, je ne m'en souviens plus très bien, elle était brillante et avait souvent les bonnes réponses, donc quand je t'ai réentendu je pensais que c'était toi, alors c toi ou non ?

OUi Amina, c'est moi Surprised je ne peux rien vous cacher, et je suis démasquée What a Face vraiment vous êtes des as les amis cheers
Au fait mes amitiés à ton caricaturiste bienaimé lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Amina

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: actualité national et international   Sam Nov 25, 2006 12:37 pm

p_chu a écrit:
en tout cas Mabrouk...t'as tiré le bon numéro ya bouguelb !!!

mais lui aussi a l'air d'avoir beaucoup de chance en ayant une femme qui l'aime autant..... sur ce...

je ne sais pas si c lui qui a de la chance ou moi Question , mais quoi qu'il en soit on est mariée depuis 7ans1/2, 2 enfants, et voila, maintenant je n'ai pas parlé de son site juste comme ça pour faire de la pub ou dans 1 but, disons le commercial, mais surtout pour voir comment il peut être perçu ou même si son humour passe, puisqu'il fait ça surtout par hobby et surtout pour améliorer des choses , pour ma part ce sont les textes qu'il devrait peut-être poffiner, mais les informaticiens sont ainsi, ils ne sont pas trop verbal scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bizmut

avatar

Nombre de messages : 1472
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: actualité national et international   Sam Jan 19, 2008 1:21 pm

puisque il s'agit de l'actualité nationale et internationale, et bein je peux posté cet article ici

il s'agit du jeune Semmoudi Reda Sad

Le jeune Semmoudi Reda enterré hier à El-Maleh Deux policiers français suspendus, l'enquête en cours
que dieu ait son ame et punisse ses agresseurs Evil or Very Mad Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starsans-maquillage.skyrock.com/
bizmut

avatar

Nombre de messages : 1472
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: actualité national et international   Mer Jan 23, 2008 8:26 pm

Encerclés par les divisions

Beaucoup de femmes parmi la foule essayant de forcer le passage de Rafah, des manifestations organisées dans quelques pays arabes... Des officiels arabes qui commencent, timidement, à dénoncer le «droit» que s'arroge Israël, avec l'évidente complicité des Etats-Unis, de tuer et d'affamer les Palestiniens à Gaza. Les images et les nouvelles sur la catastrophe humanitaire ne pouvant être cachées, il faut bien se fendre d'une parole, à défaut d'agir.

Pourtant, les discours ne servent à rien: la population de Gaza est abandonnée à l'obscurité, à la maladie et aux raids de la «démocratie israélienne». Il ne sert à rien de rappeler que le droit international prévoit, même dans les situations de guerre, la protection des civils et qu'il interdit les punitions collectives ! Cela sert-il de le rappeler, alors que des responsables arabes ont accueilli avec ferveur un George W. Bush venu leur signifier que l'Iran était l'ennemi réel et Israël, l'ami potentiel. Est-il besoin de rappeler que la conférence d'Annapolis servait à instrumentaliser une présence arabe et non à remettre en marche un «processus de paix».

Il y avait quelque chose d'irréel à entendre le représentant de l'Autorité palestinienne s'inquiéter, devant le Conseil de sécurité, de l'effet de ce qui se passe à Gaza sur ledit processus de paix. Peut-être faut-il rappeler au représentant de l'Autorité palestinienne qu'en considérant le Hamas comme un « ennemi» et Israël comme un simple adversaire, voire un partenaire, il met le doigt dans le mauvais engrenage. Celui de faire croire qu'Israël peut «traiter» Gaza comme il le veut et surtout d'en escompter des gains.

L'objectif d'Israël est clair: punir les Palestiniens, rendre leur vie impossible pour les pousser à se révolter contre le Hamas. C'est ce qui est mis en oeuvre froidement et avec le cynisme des fascistes. Mais cela n'est pas une nouveauté. La vraie nouveauté est qu'Israël joue sur les divisions palestiniennes et elle a signifié que c'est Gaza qui est «l'obstacle» à la paix. La réponse de l'Autorité palestinienne, prise en main par les éternels «négociateurs», n'a pas été claire. De quoi alimenter de nouvelles rancoeurs interpalestiniennes.

A Gaza, on ne suppute plus, on meurt sous les bombes et les défauts de soins, et les divisions ne font que s'approfondir. Assiégés, une partie des Ghazaouis accusent Mahmoud Abbas et ses partisans, sinon d'avoir donné leur aval au siège de Gaza, du moins de ne pas trop s'en soucier. Mahmoud Abbas a haussé le ton, c'est bien. On espère qu'il en tirera une conclusion sur le fond: l'épreuve subie par Gaza n'entraîne pas un affaiblissement du Hamas, qui n'est pas son «ennemi», même si certains veulent le faire croire. Et même si le Hamas est affaibli par une guerre cynique qui prend la population pour cible, cela ne donnera aucun surcroît de légitimité ou de force pour Mahmoud Abbas.

Les deux plus grands mouvements palestiniens, le Fatah et le Hamas, doivent cesser de s'ignorer. C'est leur division qui encercle les Palestiniens et leur cause.


par K.Selim
le quotidien d'oran 23/01/08
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starsans-maquillage.skyrock.com/
forzi

avatar

Nombre de messages : 2588
Localisation : La ville d'art et d'histoire
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: actualité national et international   Ven Mai 09, 2008 1:10 am


Edition du 7 mai 2008

Réunion extraordinaire du barreau de Blida demain
L’affaire du trafic des visas à l’ordre du jour

L’affaire des faux actes de mariage d’avocats demandeurs de visas auprès du consulat de France a fait scandale au barreau de Blida, où le conseil de l’Ordre a été convoqué pour une réunion extraordinaire demain.

Dans une déclaration à El Watan, le bâtonnier de Blida, Me Yahia Bouamama, a fait état de nouvelles révélations. Selon lui, l’agent présumé auteur de ce trafic a été « relevé de ses fonctions » en tant que secrétaire, il y a de cela 3 ans, et le barreau d’Alger « a été aussitôt informé de cette décision ». Néanmoins, « certains avocats ont continué à faire appel à ses services, hors barreau, du fait qu’il soit resté en relation constante avec ses collègues du barreau d’Alger qui n’ont jamais cessé de recevoir les dossiers de visas qu’il déposait pour le compte d’avocats et de tierces personnes ». Ce qui, pour le bâtonnier, « engage la responsabilité de ces avocats ainsi que celle des services du barreau d’Alger qui ont agréé les dossiers qu’ils déposaient et n’honore en rien ceux qui ont participé à ces actes combien préjudiciables à toute la corporation... ». L’avocat ajoute que l’agent en question était en contact permanent avec le secrétariat du barreau d’Alger, alors qu’il ne faisait plus partie du personnel du conseil de Blida. « En fait, le jeune et son père travaillaient tous les deux au bâtonnat et étaient chargés de déposer les dossiers de demande de visas au barreau d’Alger, pour les remettre au consulat de France. Lorsque le jeune a été licencié, les avocats étaient obligés de se déplacer à Alger. Pour éviter ce déplacement, le père de l’agent leur conseillait de les confier à ce dernier sous prétexte qu’il avait de bons contacts avec les services du consulat, mais aussi au niveau du bâtonnat d’Alger. » Le bâtonnier a confirmé que l’affaire a éclaté après que le service des visas s’est rendu compte que l’un des avocats avait obtenu un visa pour sa femme, mais sous un autre nom, six mois auparavant. Pourtant, il s’est avéré, après vérification, que le demandeur en question n’était même pas marié. Pour l’instant, les investigations se poursuivent afin de savoir dans quelles circonstances tous les faux actes de mariage introduits dans les dossiers de demande de visas ont été établis à la mairie de Blida. Ainsi, le parquet de Blida, qui s’est saisi de cette affaire, a prolongé hier la garde à vue de l’agent présumé auteur de ce trafic. Son père a été suspendu de ses fonctions par le barreau de Blida, en attendant la fin de l’enquête. Demain, les membres du conseil, convoqués pour une réunion extraordinaire, vont débattre des mesures à prendre à l’égard des avocats « qui n’ont pas été suffisamment vigilants pour agir en dehors du barreau ». C’est ce qu’a affirmé le bâtonnier de cette ville expliquant que, jusqu’à hier en fin de journée, peu d’informations « sur le nombre de faux actes de mariage et celui des dossiers remis à l’agent étaient disponibles. Les avocats n’avaient pas à remettre leurs dossiers à des personnes qui ne faisaient plus partie du personnel du bâtonnat... ». A signaler qu’une vingtaine d’avocats ont déposé plainte individuellement auprès du parquet de Blida dans le cadre de cette affaire, estimant avoir été « floués » par l’agent en question.

Salima Tlemçani.


scratch Kamel Eddine se fait discret depuis quelques jours !! scratch
lol! y'a-t-il une relation de cause à effet avec le contenu de cet article? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamel Eddine

avatar

Nombre de messages : 2919
Localisation : N36* 29.69' E2* 47.57'
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: actualité national et international   Ven Mai 09, 2008 1:40 am

Tu ne peux pas garder un secret lol! lol! lol! lol!
Laisse moi fuir au moins:lol!: lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 54
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: actualité national et international   Sam Mai 17, 2008 11:07 am

Edition du 17 mai 2008 > Actualite

Un mort, des blessés et des biens privés saccagés
Les heurts reprennent à Berriane

Après avoir été le théâtre d’affrontements opposant des jeunes des communautés malékite et ibadite les 19 et 24 mars derniers, voilà que Berriane renoue avec la violence.

Ghadaïa : De notre correspondant

De violents affrontements ont éclaté tôt dans la journée d’hier entre des jeunes de Berriane (Ghardaïa), causant plusieurs destructions, des blessés ainsi que la mort d’un citoyen. Située à 45 km au nord de Ghardaïa, la ville de Berriane replonge ainsi dans le cycle de la violence. Cela, après avoir été, entre le 19 et le 24 mars dernier, le théâtre d’affrontements qui ont opposé des jeunes des communautés malékite et ibadite. Selon des témoignages concordants, les violences ont débuté vers 2h30 lorsqu’une bande d’une trentaine de personnes, dont certaines étaient encagoulées, ont commencé à casser les portes de quelques demeures dans les quartiers de Baba Sâad et d’El Madagh. Ces derniers ont, indiquent nos sources, sommé leurs occupants de quitter les lieux. Les agresseurs auraient commis une véritable razzia sur les biens des citoyens « expulsés » de leurs demeures. L’irréparable n’a pu être évité puisque dans l’un des quartiers assiégés, El Madagh, un policier résidant en famille, se croyant en danger, a usé de son arme à feu. Il a blessé mortellement un citoyen qui a succombé à ses blessures juste après son arrivée à l’hôpital. D’après plusieurs témoignages, ces incidents ont pour origine les incessants jets de pierres lancés sur les véhicules et les bus scolaires transitant par ces quartiers. Cela aurait engendré des blessés et des dégâts graves. La situation n’aurait cependant pas été prise au sérieux par les services de sécurité de la région. Selon des témoignages, à chaque agression, les services de sécurité refusaient, pour un motif ou un autre, d’enregistrer les plaintes des citoyens victimes de ces jets de pierres. Ce qui, par esprit de vengeance, poussa ces derniers à appliquer la loi du talion, « œil pour œil, dent pour dent ». L’engrenage de la violence étant ainsi enclenché, des dérapages plus graves ne sont pas à exclure si des efforts concrets et immédiats ne sont pas engagés avec toutes les parties pour faire revenir le calme. « Les visites de façade et les effets d’annonce n’ont jamais été des modèles de règlement de crise », affirme un citoyen rencontré sur les lieux de l’affrontement. « Les responsables locaux ont une grande part de responsabilité dans ces affrontements cycliques que connaît la région. En effet, connaissant la composante sociologique de la région et alertés plusieurs fois sur les risques majeurs encourus par la région, ils sont restés recroquevillés sur leurs fausses certitudes », enchaîne, pour sa part, Mohamed, enseignant à Ghardaïa. A souligner toutefois que le wali de Ghardaïa, accompagné des responsables sécuritaires de la région, s’est immédiatement rendu à Berriane après les premiers incidents. Après un conclave au siège de la daïra, il a transmis à la presse un communiqué dans lequel il « présente ses sincères condoléances à la famille du défunt » et annonce que « le policier, auteur du tir meurtrier, a été mis aux arrêts et qu’une enquête a été ouverture pour faire la lumière sur ces événements ».

K. Nazim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 54
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: actualité national et international   Sam Mai 17, 2008 11:11 am

Edition du 17 mai 2008 > Actualite

Un citoyen raconte « l’enfer » de jeudi soir

Sur son visage sont encore visibles les signes de la peur et de la fatigue d’une longue nuit sans sommeil.

Makhlouf Ben Ali Grine, employé de Sonatrach à Ouargla, n’arrive toujours pas à se remettre du choc de la nuit de jeudi à vendredi, lui qui croyait que la vague déferlante de mars dernier, qui a emporté avec elle une personne, est définitivement passée. Habitant la cité El Qods, dans le quartier « chaud », Kaf Hammouda, du côté est de la ville de Berriane, ce père de famille, en congé, raconte l’enfer vécu cette nuit de jeudi. « Les violences ont commencé jeudi soir, vers 23h30, lorsque des rixes ont éclaté entre jeunes issus des deux communautés (mozabite et arabophone) suite à un échange incommode entre eux. Ces escarmouches entre adolescents se sont, en un clin d’œil, transformées en un terrible affrontement intercommunautaire », lâche-t-il d’emblée, non sans désolation. Les deux groupes ont fait appel à des « renforts », passant ainsi d’une bagarre à mains nues à des échauffourées à coups de pierres et de projectiles. Ces affrontements, qui ont débuté à Kaf Hammouda, se sont vite étendus vers les autres quartiers, installant le chaos dans la ville. Rien n’est épargné : ni maisons ni magasins, ni voitures. « Deux bus de ramassage scolaire ont été complètement saccagés », affirme-t-il. Haï El Moudjahidine est devenu, l’espace d’une nuit, le théâtre de violents affrontements qui se sont soldés par la mort d’une personne. « L’intervention des services de sécurité pour disperser les émeutiers a été dramatique : une balle partie de l’arme d’un policier transperce le thorax de Saïfia Marouane, un gardien d’une coopérative immobilière, âgé de 30 ans », précise-t-il. M.Saïfia a rendu l’âme quelques heures plus tard à l’hôpital, laissant une femme et deux enfants. « C’est terrible ! Berriane est actuellement divisée en deux zones : l’Est où se réfugie la communauté arabophone (Malekites) et l’Ouest où se regroupent les Mozabites (Ibadite). Il suffit qu’une personne traverse la zone qui n’est pas occupée par sa communauté pour qu’elle soit lynchée », fait-il remarquer. M. Grine craint le pire. « Nous sommes à l’orée de l’été, avec son lot de grandes chaleurs. Si l’Etat n’agit pas en urgence pour prendre en charge sérieusement cette situation, il y aura une tragédie », avertit-il. Pour lui, la responsabilité est à la fois celle des deux communautés, mais aussi celle des autorités locales, régionales et même nationales qui ont laissé la situation atteindre le pourrissement. M. Grine, qui songe à quitter cette ville dans laquelle il a grandi, estime qu’il y a des « personnes occultes » qui tirent les ficelles. Qui ? Pourquoi ? Dans quel but ? Pas de réponse. Il y a anguille sous roche ! Pour cette raison, il souhaite que les hautes autorités diligentent une commission d’enquête pour faire la lumière sur ces événements. « De telles violences ne sont bénéfiques pour personne », tient-il à souligner, exprimant tout le mal qu’il ressent de voir sa ville natale transformée en arène d’affrontements entre Algériens.

M. A. O.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 54
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: actualité national et international   Sam Mai 17, 2008 11:14 am

Evènement :

Ghardaïa: Un mort et des dégâts matériels dans des violences à Berriane

par B. Mokhtaria
La localité de Berriane, dans la wilaya de Ghardaïa, a été de nouveau, le théâtre de violents affrontements qui ont éclaté, vendredi, vers 2h du matin. Un mort et des dégâts matériels est le bilan de ces accrochages qui se sont déclenchés entre les jeunes dans le quartier de Bab Saâd et se sont poursuivis jusqu'à 6h du matin.

Les habitants ont été surpris, dans la nuit de jeudi à vendredi, par des individus encagoulés qui ont fait incursion dans le quartier et commencé à saccager tout sur leur passage. Selon un habitant de cette localité, les citoyens ont vécu une nuit d'horreur.

L'attaque a eu lieu vers 2h du matin. Les agresseurs se sont attaqués aux biens privés s'introduisant dans des maisons et locaux commerciaux qu'ils ont saccagés de même que des véhicules. « Ces individus ont semé la terreur dans le quartier. Ils ont commencé à détruire les commerces et à s'attaquer aux habitants à l'intérieur de leurs maisons. C'était épouvantable. Ces mêmes événements se sont déjà produits, et jusqu'à présent, nous ne savons pas les causes de ces comportements ».

Le même interlocuteur souligne que « avant ce dernier incident, certains habitants du quartier avaient reçu des lettres de menace les avertissant d'une éventuelle attaque juste après l'achèvement de l'année scolaire ».

Suite à ces affrontements, le ministère de l'Intérieur et des collectivités locales a rendu public un communiqué, faisant état de «violents affrontements (qui) ont éclaté, vendredi tôt dans la matinée, entre des jeunes de Berriane, parmi lesquels plusieurs individus encagoulés, causant la destruction de biens privés (habitations, commerces et véhicules)».

«Des agressions, cite le communiqué, ont été commises par des individus, eux aussi encagoulés, contre les usagers de la route nationale numéro 1». Un de ces usagers «a fait l'objet d'agression» à l'arme blanche ». Selon la même source, un agent de police, «se sentant en danger, a fait usage de son arme, après des tirs de sommation, blessant un citoyen» qui a succombé à ses blessures à l'hôpital.

Tout en présentant leurs condoléances à la famille du défunt et à la population de Berriane, les autorités de la wilaya de Ghardaïa, à leur tête le wali, indiquent que «le policier auteur du tir a été mis aux arrêts et une enquête diligente est en cours».

Les autorités locales, «soucieuses de préserver l'ordre et le calme», ont appelé la population de Berriane à «faire preuve de sagesse et de sérénité comme elle en a fait montre dans d'autres circonstances», conclut le communiqué.

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a dépêché hier vendredi, à Berriane, une équipe d'experts de l'Inspection générale de la Sûreté nationale pour enquêter sur le décès du citoyen, touché par une balle tirée par un policier.

«La DGSN a dépêché immédiatement sur les lieux une équipe d'experts de l'Inspection générale de la Sûreté nationale pour déterminer avec exactitude les circonstances ayant entraîné le décès de la victime et situer les responsabilités conformément aux règlements en vigueur», souligne un communiqué de la DGSN. La même source, qui indique que la DGSN «tient à présenter ses sincères condoléances à la famille» du défunt, précise que le policier en question «a été désarmé et placé en garde à vue jusqu'à sa comparution devant la justice».

Depuis le mois de mars dernier, la localité de Berriane est le théâtre de scènes de violence qui se sont succédé avec, à chaque fois, l'intervention des forces de l'ordre pour calmer les esprits.

Dans la journée de vendredi, le quartier semblait reprendre son calme mais les habitants, terrifiés par les événements de la veille, craignent une reprise de la violence à tout moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
widedangel

avatar

Nombre de messages : 1827
Age : 38
Localisation : devant mon PC
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: actualité national et international   Dim Juin 22, 2008 3:42 pm

L´Express et le mal-être des jeunes Algériens...

l’hebdomaire français l’Express a consacré un reportage aux colères de la jeunesse algérienne.

Mêmes causes, mêmes effets. A Sidi Ifni, un petit port du Sud marocain, les forces de l'ordre sont intervenues, le 6 juin, pour disperser sans ménagement de jeunes manifestants qui bloquaient depuis une semaine l'accès aux quais à la suite d'un tirage au sort organisé par la municipalité pour l'embauche de trois personnes. Bilan : 44 blessés, selon les autorités.

La veille, à Redeyef, une ville minière proche de Gafsa, dans le centre de la Tunisie, un chômeur de 25 ans a été tué lors de très violents accrochages opposant la police à de jeunes protestataires. Traditionnellement frondeuse, cette région est en ébullition depuis la publication, au début de l'année, des résultats d'un concours d'entrée à la Compagnie des phosphates de Gafsa, le seul employeur (public) du bassin (voir L'Express du 15 mai).

L'Algérie n'est pas en reste. Régulièrement, des jeunes y brûlent des pneus, barrent des routes et s'en prennent aux bâtiments publics pour protester contre la "malvie". Le détonateur est souvent anodin : la défaite d'une équipe de foot, une rixe avec des policiers, la distribution, au compte-gouttes, de logements sociaux... Les émeutes durent quelques heures, ou quelques jours. Ces coups de colère accompagnés d'actes de vandalisme sont, depuis le début du printemps, de plus en plus fréquents. Au point d'être devenus l'unique forme de contestation sociale.

La colère des "diplômés chômeurs"

En avril, la ville de Tiaret, dans le centre du pays, s'est enflammée parce qu'un ministre s'était rendu sur place afin d'assister aux obsèques de jeunes harraga - candidats à l'émigration clandestine - dont les corps avaient été repêchés quelques jours plus tôt.
En mai, des émeutes ont éclaté en plusieurs endroits : à Gdyel, près d'Oran, après un suicide et la noyade d'autres harraga ; à Ouargla, dans le Sud, parce que des jeunes s'étaient sentis insultés par des propos du préfet ; à Chlef, à mi-chemin d'Alger et d'Oran, à cause du retard pris dans un programme de construction de logements. A Oran, enfin, des troubles ont agité la deuxième ville du pays : les violences, qui ont fait 300 blessés, ont été déclenchées par la relégation en deuxième division du club de foot local ! Plusieurs dizaines de manifestants ont été interpellés.
Chômage, vie chère, inégalités, clientélisme, absence d'avenir : les jeunes Maghrébins expriment dans la rue leur mal-être et leur ras-le-bol. Quand ils ne décident pas de « brûler » leurs papiers et les frontières en embarquant pour l'Europe à leurs risques et périls. Ou de s'engager dans un jihad mortifère.
La flambée des prix des denrées alimentaires, que les subventions des Etats ne suffisent plus à contenir, et la dégradation des conditions de vie qui en résulte alimentent la crise sociale. Le Maroc aura sans doute dépensé, en 2008, 40 milliards de dirhams (3,5 milliards d'euros) pour soutenir les prix des carburants, des céréales et du sucre, soit 5 % de son PIB. A long terme, c'est évidemment insoutenable.
En Algérie, la hausse du cours des hydrocarbures, qui a propulsé les réserves de change au-dessus de la barre des 80 milliards d'euros, est un motif supplémentaire d'exaspération. Mais c'est surtout le chômage des jeunes, endémique, qui ronge les trois pays, malgré une croissance soutenue.
En Tunisie, où 60 000 diplômés arrivent chaque année sur le marché du travail,le chômage des moins de 25 ans se situerait aux alentours de 20 %, au lieu de 14 % en moyenne. Plusieurs dispositifs ont pourtant été mis en place qui permettent la prise en charge par l'Etat des premiers mois de salaire, le financement de microentreprises et l'accès à des programmes de formation. Les experts estiment qu'il faudrait une croissance de 8 % pour absorber les nouveaux demandeurs d'emploi.
En outre, une bonne partie des 150 filières proposées par l'université tunisienne ne sont pas adaptées au marché du travail. Le constat est le même au Maroc, où seules quelques formations sélectives préparent aux métiers dont le secteur privé a besoin. Le pays, en plein développement, manque d'ingénieurs et d'informaticiens. Mais, selon les chiffres du Haut-Commissariat au plan, 4 demandeurs d'emploi sur 10 ont moins de 25 ans et le taux de chômage à la sortie de l'enseignement supérieur s'établit à 20,8 %.

En ville, 20 % des ménages mettent l'emploi en tête de leurs préoccupations. Depuis dix ans, chaque jour ou presque, des dizaines de "diplômés chômeurs" expriment leur colère, à l'appel de l'une ou l'autre de leurs associations, devant le Parlement de Rabat.

L'Algérie est riche... mais pas les Algériens

La violence des incidents de Sidi Ifni a été dénoncée avec vigueur par les associations de défense des droits de l'homme, ainsi que par une grande partie de la presse du royaume. Personne, au Maroc, n'a oublié les "émeutes de la faim" qui avaient fait une soixantaine de morts à Casablanca en 1981... "Les gens ont peur de l'avenir, commente Ahmed Lahlimi, haut-commissaire au plan et figure de l'Union socialiste des forces populaires, principal parti de la gauche marocaine et membre de la coalition gouvernementale. Or les Marocains, après avoir longtemps vécu dans une société bloquée, ont pris l'habitude de manifester. Les forces de l'ordre ne savent pas toujours faire face.

Il arrive qu'il y ait des bavures. Je n'en suis pas moins convaincu que c'est en laissant les gens s'exprimer, même dans la rue, que l'on évitera une explosion sociale." L'emploi est au coeur des politiques publiques et de l'Initiative nationale pour le développement humain, un programme de lutte contre la pauvreté lancé il y a trois ans. La croissance reste cependant largement tributaire des aléas climatiques, même si la situation s'est sensiblement améliorée ces dernières années. "Je n'ai pas de baguette magique", avait prévenu Mohammed VI en 1999, peu après son accession au trône.

L'Algérie, elle, est riche. Mais les Algériens, eux, continuent à tirer le diable par la queue, à s'entasser dans des appartements exigus, à vivre de petits boulots. Le taux de chômage des jeunes atteint 25 % (13 % en moyenne), le pays manque de 1,5 million de logements. Il y a aussi la hogra, un mot propre à l'Algérie, presque intraduisible, qui exprime le sentiment qu'ont les citoyens d'être méprisés par un Etat autiste face à leurs revendications. Pétrole, gaz, plaines fertiles, plages ensoleillées à deux heures de l'Europe... Les Algériens n'ignorent rien de cet énorme potentiel. Et ils enragent de vivre aussi mal alors que leur pays était celui de tous les possibles.

Par Dominique Lagarde avec Baya Gacemi (à Alger), mis à jour le 19/06/2008 - publié le 19/06/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=Xsp3_a-PMTw
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: actualité national et international   

Revenir en haut Aller en bas
 
actualité national et international
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Centre de tri national et international -Birtouta
» Loi protectrice et Convention internationale.
» Monastir — Festival international des arts plastiques
» Festival international de la photo animalière et nature à Montier en Der (du 19 au 22 11 09)
» International Warlord Challenge - Debriefing

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REC :: Vu, lu et entendu-
Sauter vers: