AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Algérie - La Grande Mosquée d'Alger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
kkader

avatar

Nombre de messages : 281
Age : 36
Localisation : constantine
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mar Avr 17, 2007 7:40 pm

2,5 milliards dans l'humain(et je n'ai pas dit l'hmanitaire) nous permettrons surement de batir les beaux monuments
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lobscure

avatar

Nombre de messages : 1268
Localisation : elboulaida
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mer Avr 18, 2007 4:33 am

Citation :

Extrait de la "Protestation contre la Tour de M. Eiffel", 1887

"Nous venons, écrivains, peintres, sculpteurs, architectes, amateurs passionnés de la beauté jusqu'ici intacte de Paris, protester de toutes nos forces, de toute notre indignation, au nom du goût français méconnu, au nom de l'art et de l'histoire français menacés, contre l'érection, en plein coeur de notre capitale, de l'inutile et monstrueuse Tour Eiffel, que la malignité publique, souvent empreinte de bon sens et d'esprit de justice, a déjà baptisée du nom de tour de Babel. (...) La ville de Paris va-t-elle donc s'associer plus longtemps aux baroques, aux mercantiles imaginations d'un constructeur de machines, pour s'enlaidir irréparablement et se déshonorer ? (...).

Il suffit d'ailleurs, pour se rendre compte de ce que nous avançons, de se figurer un instant une tour vertigineusement ridicule, dominant Paris, ainsi qu'une noire et gigantesque cheminée d'usine, écrasant de sa masse barbare (...) tous nos monuments humiliés, toutes nos architectures rapetissées, qui disparaîtront dans ce rêve stupéfiant.
Et, pendant vingt ans, nous verrons s'allonger sur la ville entière, frémissante encore du génie de tant de siècles, nous verrons s'allonger comme une tache d'encre l'ombre odieuse de l'odieuse colonne de tôle boulonnée".

"ce lampadaire véritablement tragique" (Léon Bloy); "ce squelette de beffroi"(Paul Verlaine); "ce mât de fer aux durs agrès, inachevé, confus, difforme" (François Coppée); "cette haute et maigre pyramide d'échelles de fer, squelette disgracieux et géant, dont la base semble faite pour porter un formidable monument de Cyclopes, et qui avorte en un ridicule et mince profil de cheminée d'usine" (Maupassant); "un tuyau d'usine en construction, une carcasse qui attend d'être remplie par des pierres de taille ou des briques, ce grillage infundibuliforme, ce suppositoire criblé de trous" (Joris-Karl Huysmans). Les polémiques s'éteindront d'elles-mêmes à l'achèvement de la Tour, devant la présence incontestable de l'oeuvre achevée et face à l'immense succès populaire qu'elle rencontre. Elle reçoit deux millions de visiteurs pendant l'Exposition de 1889.


la tour eiffel n'est qu'un exemple, tous les monuments "monumentaux" ont suscité autant, voir meme, plus de polémique, que n'a suscité la construction de la tour.
cela est d'un point de vue architectural et financier.

il faut savoir qu'il y'a une difference entre Masjid (mosquée) et Masjid Jami3, ou bien Jami3 tout court. on l'aurait compris d'apres l'appelation que el Jami3 est un lieu de reunion, c la grande mosquée ou se reunissent les musulmans, pour salat el Jomo3a la priere du vendredi (on remarque la meme racine du verbe JAMA3 pour JAMI3 et JOMO3A) .
ce qui nous renvoit un peu a relir l'histoire des mosquées dans le monde islamique, et que autrefois, les masajids (que je nomerai mosquée de cartier ) existaient pour les 5 prieres de la journée,tandis que El Masjid el jami3 (que je nomerai la Grande Mosquée) avait pour but de reunir les habitants de la ville entiere pour un seul preche du vendredi ... I love you

maintenant pour les hotels, magasins, salles de conferences ... etc
autrefois, (et ça existe meme maintenant dans certaines villes ) la mosquée etait entourée de magasins, qu'on appelait WAQF, qui epartenaient a la mosquée meme, (le cas des magasins autour de la mosquée ibn saadoun par exemple a blida) la rente de c magasins permetait non seulement l'entretien de la mosquée, mais aussi d'aider les plus demunis etc ... cheers cheers

un grande mosquée qui abriterai, un parking, une université, des salles de conferences, des hotels, des magasins, ETC ... en plus d'etre la troisieme plus grande mosquée jamais construite, exusez moi, mais vous imaginez un peu combien de postes de travail pourrait-elle generer, et combien d'argent ... ???

vous l'aurez compris ... moi je suis POUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackJack

avatar

Nombre de messages : 194
Age : 49
Localisation : Alger
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mer Avr 18, 2007 1:20 pm

Espèrons qu'elle ne va pas générer des Belhadj et consors et qu'elle soit bien prise en main par le Ministère des affaires R.

2,5 milliards $, boooof ! ... c'est rien pour l'Algérie, on peut trouver la somme dans un puit. Ahfar bark !

Que des projets de rénovation et modernisation des différents secteurs (santé, éducation,...) voient le jour alors, aujourd'hui et maintenant !! Dans ce cas on peut se permettre de construire même la plus grande des mosquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kkader

avatar

Nombre de messages : 281
Age : 36
Localisation : constantine
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mer Avr 18, 2007 7:55 pm



bien sur qu'on est tous POUR,mais pour un monument aux service de l'homme(masdjed jama3), pas un symbole de mégalomanie, rien de plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sabrina

avatar

Nombre de messages : 1064
Localisation : Blida
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mar Oct 23, 2007 5:30 pm

Projet de la grande mosquée d’Alger
Des architectes algériens sceptiques
La 3e plus grande mosquée jamais construite dans l’histoire de l’humanité après les deux Haramin de La Mecque et Médine, qui fait fantasmer des millions d’Algériens, n’est pour l’instant qu’un dessein.

Un dessein mal dessiné, pour reprendre la formule géniale d’un brillant architecte de chez nous. Ce gigantesque monument, qui devrait donner une âme culturelle, philosophique, religieuse et bien sûr architecturale à la baie d’Alger, est au centre d’une grosse polémique. La somme mirobolante de 3 milliards de dollars qu’engloutirait ce projet est sans commune mesure avec l’importance de l’ouvrage, dénoncent les architectes. Cette immense infrastructure qui fait saliver les grandes signatures de l’architecture moderne du fait qu’il est localisé dans la belle baie d’Alger est mise sur le marché comme un modeste ouvrage dans lequel l’amateurisme et l’approximation font loi. Gros plan sur les sous et les dessous de la grande mosquée d’Alger. Au commencement était la parole… Celle de Bouteflika qui voulait immortaliser son passage à la tête du pays par l’érection de la 3e plus grande mosquée au monde au cœur de la capitale. L’idée fait presque l’unanimité pour une ville qui commence à se lasser de son Maqam chahid (sanctuaire des martyrs) de l’ex-président Chadli. Mais les 3 milliards de dollars annoncés pour sa construction donnent le vertige à beaucoup d’Algériens. De l’autre côté, cette sacrée cagnotte fait tourner la tête aux constructeurs. Les spécialistes s’attendaient à une ruée vers Alger des grands architectes du monde pour inscrire leurs noms dans la postérité grâce à un tel ouvrage phénoménal. Mais première mauvaise surprise : seuls 17 offres sont parvenues au bureau de l’Agence nationale de la réalisation de la grande mosquée d’Alger (ANRGMA), suite à la consultation internationale lancée. Pour les architectes, ce résultat est un très mauvais départ. Pour cause, un petit concours pour un opéra à Paris et le simple aménagement d’une cour du musée du Louvre ont suscité plusieurs centaines de réponses dont les plus grandes signatures de l’architecture contemporaine ! Pourtant, Alger et sa baie sont réputées historiquement pour être le terreau d’inspiration et de créativité des grandes signatures. Buchenal y a inventé l’architecture néo-mauresque et Le Corbusier y a bâti une théorie d’urbanisme dans les années 1930, Roland Simounet a revisité La Casbah et l’architecture vernaculaire, alors qu’Oscar Niemeyer y a proposé de « révolutionner la révolution ». Mohamed Larbi Merhoum, Prix du président de la République 1999 et Prix national d’architecture 2004, et son collègue Mohamed Abdelhalim Faidi, 1er prix Tony Garnier - Paris 1990 et médaillé de l’Académie française d’architecture 1er prix Constructique - Paris 1993, ont gros sur le cœur de voir ce joyau au budget démesuré aussi mal parti. Ils constatent d’abord que cet imposant monument mérite bien plus que les… 3 pages du cahier des charges préparé. A titre de comparaison, la réalisation d’un CHU a nécessité 5 classeurs de paperasse chez un pays voisin ! Ce texte devant codifier et détailler toutes les facettes du projet ne précise même pas quelle est la vocation et la nature de cette mosquée que l’Algérie voudrait construire. Les architectes l’appellent « le texte fondateur ». C’est en fait la dimension culturelle, civilisationnelle et architecturale dans laquelle devrait s’insérer cette mosquée pour lui donner une identité algérienne. « Il faut préciser le contenu avant que les architectes n’imaginent le contenant. C’est de l’adéquation entre le fond et la forme que naîtra l’idée du génie », explique doctement Larbi Merhoum. La grande mosquée d’Alger est donc inclassable si l’on se fie au cahier des charges puisqu’elle n’est nullement définie. Elle devrait, donc, fatalement, épouser n’importe quelle forme d’Islam (salafiste, ibadite, hanbalite…) puisque son identité est résumée dans la formule « passe-partout » de synthèse entre l’authenticité et la modernité. Ceci pour les fondements culturels de cette mosquée. S’agissant du management du projet, les concepteurs n’ont pas jugé utile d’adosser leur démarche aux standards internationaux. Ainsi, alors que les concours internationaux d’architecture et d’urbanisme ont été codifiés par la conférence générale de l’Organisation des Nations unies en sa neuvième session à New Delhi, le 5 décembre 1956 - article II, l’ANRGMA est passée outre cette procédure en l’adaptant aux « normes maison ». En effet, un assistant à maîtrise d’ouvrage (conseil du client) d’envergure internationale a été certes sélectionné pour permettre la mise en place d’instruments méthodologiques modernes et garantir le succès du projet. Le Canadien Dessau Soprin devait apporter son savoir-faire au client pour une prise en charge sérieuse de l’opération par des professionnels expérimentés. Mais ce spécialiste a été vite mis à l’écart par l’établissement public chargé de manager le projet. L’ANRGMA en l’occurrence a fait le choix de ne pas inviter son assistant canadien payé pour cela, préférant avoir recours aux moyens du bord voire au système D en s’occupant elle-même et par ses propres moyens de la consultation, du mode de concours, du cahier des charges, de la procédure de consultation, des critères de sélection et de l’analyse des offres !

« Nous avons été exclus ! »

L’appréciation de nos architectes qui ont pris sur eux de dénoncer cette « incroyable forfaiture » est sans appel : « La consultation n’est ni un concours d’idées ni une consultation restreinte. Elle ne correspond à aucun texte de loi et le cahier des charges tient en quelques pages hors formulaires et contrats-types. » Larbi Merhoum et Mohamed Abdelhalim relèvent point par point les incohérences et les irrégularités ayant jalonné le processus de mise en chantier de la mosquée. A commencer par le jury de 45 personnalités qui a été désigné et dont les maîtres d’œuvre (architectes inscrits et ayant des références construites) se comptent sur les doigts d’une seule main. Le comble est que même l’assistant à maîtrise d’ouvrage retenu (Dessau Soprin) ne figure pas parmi le jury, malgré ses compétences techniques. Aussi, la capacité financière démesurée (80 millions de dinars) imposée aux architectes concurrents comme premier critère de sélection a éliminé ipso facto les nationaux qui, même réunis, ne pourront jamais rassembler un tel pactole. Ils précisent que la mission qui sera confiée demain (le Président devrait choisir le bureau d’études parmi les 17 offres) au lauréat est « réduite au dépôt d’un permis de construire ». L’entreprise de réalisation retenue, elle, achèvera plus tard les études à « sa convenance et sans l’architecte ». Cette façon de faire dans un marché aussi juteux et coûteux a fait réagir l’Ordre national des architectes algériens. Mais sa protestation « officielle » et « publique » s’est apparemment perdue dans le bruit ambiant autour de l’enveloppe de trois milliards de dollars extensible à souhait. Les architectes nationaux dénoncent le fait que le débat et la compétition sur ce projet se soient déroulés « à huis clos ».

La nuit du doute

Le président de la République devra, si tout va bien, désigner demain le bureau d’études lauréat du concours d’architecture à qui reviendra l’immense privilège de dessiner la grande mosquée d’Alger. Mais rien ne dit que Bouteflika va trancher. Pour cause, des sources proches du dossier confient que le Président serait profondément déçu par les 17 modestes maquettes qui lui ont été présentées. La preuve ? Alors qu’il devait choisir le bureau d’études à l’occasion du 27e jour du Ramadan (leïlat al qadr), le président de la République a annulé l’opération en dernière minute. Il aurait même demandé à certains de ses ministres de lui préparer des rapports pour l’aider à faire son choix. Malgré les explications fournies par la commission de sélection des offres qui en a retenu 5 parmi les 17, à force de dessins et de CD Rom, Bouteflika n’a pas été convaincu. Le président va-t-il ordonner la reprise à zéro de l’opération pour davantage de transparence ? Réponse aujourd’hui.

Hassan Moali
El watan (édition du 23 octobre 2007)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edraum

avatar

Nombre de messages : 1118
Age : 31
Localisation : alger
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mar Oct 23, 2007 9:22 pm

Oscar Niemeyer avait proposé une superbe mosquée ,la grande mosquée d'alger,et le president de l'époque c'est a dire Houari Boumedienne apprécié réelemnt ce projet malheureusemnt il na jamais été réalisé
pk ne pas revenir sue ce projet!!!
pour moi (futur architecte inchallah) ça serai le pieds de voir un projet de cette ampleur se réalisai sous mes yeux (ébahi ) Very Happy Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pititchi

avatar

Nombre de messages : 1321
Age : 34
Localisation : face a mon pc a qasantina
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Sam Nov 24, 2007 12:22 am

Citation :
Projet de la grande mosquée d’Alger
Les décideurs s’accordent le temps de la réflexion
Le rapport de l’agence en charge du projet n’est arrivé que depuis une semaine sur le bureau du président Bouteflika. Il prendra le temps de décider.

La désignation du lauréat du concours international d’architecture pour la grande mosquée d’Alger n’a jamais été gelée », affirme Mohamed Alloui, directeur général de l’agence nationale en charge de l’ouvrage. « Je me demande sur quoi se basent ceux qui ont rapporté cette information. Quel est le critère qui permet de juger des délais pour rendre une décision par la présidence de la République. Le rapport de l’agence a été remis il y a juste une semaine. Vous ne trouvez pas que c’est un peu normal que l’on prenne le temps de la réflexion avant de trancher. Il s’agit d’une œuvre qui va durer des siècles. » Le démenti de M. Alloui fait donc écho à celui du ministre de tutelle, M. Ghlamallah, et celui du chef du gouvernement, Abdelaziz Belkhadem. Le quotidien El Khabar avait annoncé à la Une de son édition du lundi la décision du président Bouteflika de geler la seconde phase du concours, celle du choix de l’agence qui assurera la conception et le suivi du projet. Le premier quotidien arabophone a précisé que le directeur de cabinet à la présidence de la République, Moulay Kandil, était chargé de rédiger un rapport au sujet des infractions qui ont émaillé la conduite de cette opération. Principale cible de la démarche, Dessau-Soprin, le bureau d’études canadien qui a enlevé en 2006 l’appel d’offres pour assistance à maître d’ouvrage, n’aurait pas respecté, selon l’article d’El Khabar, les règles juridiques dans la confection et le suivi d’un cahier des charges. « Je suis très content de mon assistant de maître d’ouvrage », rétorque M. Alloui. L’agence qu’il dirige est le client de Dessau-Soprin « un bureau international de très haut niveau qui a fait ses preuves dans le monde. Le contrat prévoit que nous lui fassions appel à chaque étape en fonction de nos besoins. Et Dessau-Soprin nous a assistés convenablement conformément aux dispositions contractuelles ».

L’article 13 permet de ne pas respecter le classement

Qui a donc intérêt à charger ainsi le bureau Dessau-Soprin afin de faire annuler le concours après en avoir bloqué sa seconde phase ? Pour une des sources près du concours, « il faut chercher du côté des autres bureaux d’études qui ont été battus par Dessau-Soprin lors de l’appel d’offres pour l’assistance à maître d’ouvrage. L’un d’eux a un représentant en Algérie qui jure sur la place publique qu’il fera capoter la procédure et la fera reprendre depuis le début. Les rapports qui atterrissent sur le bureau présidentiel se sont peut-être fait l’écho de quelques-uns des arguments des concurrents de Dessau-Soprin ». A cette charge de longue date, forcément intéressée mais dont tous les arguments ne sont pas pour autant dénués d’intérêt, est venue s’ajouter le cafouillage dans la rédaction du rapport de l’agence après que le jury ait proposé son classement. El Watan en a déjà rapporté la teneur dans son édition du dimanche 11 novembre. En effet, le classement technique du jury a placé le projet de la très huppée agence parisienne Architecture Studio (AS) en tête devant celui du groupement d’études franco-algéro-britannique ATSP-Atkins, moins coûteux (50 milliards de dinars contre 28 milliards de dinars). Mais le ministère des Affaires religieuses s’est effarouché de l’approche architecturale contemporaine de ces deux projets et a tenté d’influer sur le rapport final en faveur du projet de l’agence germano-tunisienne, Kreber-Kiefef, en raison de sa plus grande référence à la tradition patrimoniale maghrébine. Complication dans le concours, ce projet plus cher que les deux autres favoris (54 milliards de dinars) n’était classé que troisième. M. Alloui se dit pourtant à l’aise vis-à-vis de la rigueur du rapport de son agence adressée à la Présidence : « L’article 13 du cahier des charges est très clair. Il dit qu’il existe un classement numérique et un classement de préférence. Tous les participants au concours le savent. » Il faut donc comprendre que l’agence a toute latitude juridique de préférer un autre projet que celui qui est le mieux classé. Le président Bouteflika également. Mais en attendant, les adversaires du concours tel qu’il a été conduit ont réussi à insinuer le doute dans la capacité de la procédure à aller à son terme. « Le président Bouteflika va prendre le temps de bien s’informer. Mais la probabilité qu’il fasse reprendre tout du début est très faible », estime un architecte proche du jury.

el watan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sabrina

avatar

Nombre de messages : 1064
Localisation : Blida
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Sam Nov 24, 2007 12:32 am

Je ne sais pas quesque ça va donner cette mosquée, j'espère seulement que l'argent du contribuable ne sera pas encore une fois jetté par la fenêtre sans réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackJack

avatar

Nombre de messages : 194
Age : 49
Localisation : Alger
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mer Nov 28, 2007 4:17 pm

Espèrons aussi que d'ici 2050, cette mosquée, vu sa proximité du niveau de la mer, ne sera pas inondée suite à la fonte des poles, d'après le sensationnel film documentaire de Al-Gore sur le réchauffement de la planete... drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackJack

avatar

Nombre de messages : 194
Age : 49
Localisation : Alger
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mer Nov 28, 2007 4:23 pm

Quoique d'ici 2050 elle sera rentabilisée, le nombre de douâate et prières qui y passeront... Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pititchi

avatar

Nombre de messages : 1321
Age : 34
Localisation : face a mon pc a qasantina
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mer Nov 28, 2007 5:05 pm

BlackJack a écrit:
Espèrons aussi que d'ici 2050, cette mosquée, vu sa proximité du niveau de la mer, ne sera pas inondée suite à la fonte des poles, d'après le sensationnel film documentaire de Al-Gore sur le réchauffement de la planete... drunken drunken
attend d'abord qu'elle soit construite parce qu'au rithme ou vont les chose et connaissent la vitesse d'execution algerienne rien n'est moins sûr.
enfin hier le ministre des affaire relligieuse a annoncé le report a une date ulterieur le choix du bureau d'etude .......c'est rassurant non Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cranbeta

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 39
Localisation : alger
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Sam Déc 29, 2007 12:03 am

Edraum a écrit:
Oscar Niemeyer avait proposé une superbe mosquée ,la grande mosquée d'alger,et le president de l'époque c'est a dire Houari Boumedienne apprécié réelemnt ce projet malheureusemnt il na jamais été réalisé
pk ne pas revenir sue ce projet!!!
pour moi (futur architecte inchallah) ça serai le pieds de voir un projet de cette ampleur se réalisai sous mes yeux (ébahi ) Very Happy Razz



salut tout le monde ,

je ne suis pas architecte mais cet art m'interesse beaucoup et il est vrai que le projet d'Oscar Niemeyer etait tres original , j'ai retrouvé une video de lui sur dailymotion decrivant ce projet
voici le lien :
http://www.dailymotion.com/relevance/search/oscar+niemeyer/video/x3tedv_oscar-niemeyer-2_politics

bonne visite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 53
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mer Oct 29, 2008 9:30 am

El watan :29/10/2008


La démesure


Les travaux de terrassement pour la réalisation de la grande mosquée d’Alger seront lancés aujourd’hui, mercredi. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Affaires religieuses, Bouabdellah Ghlamallah. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi, d’autant que la capitale manque d’un édifice religieux imposant. On nous raconte que ce sera la troisième plus grande mosquée au monde. Mais son coût est faramineux : plusieurs centaines de millions de dollars. C’est un luxe à la portée de pays riches et développés. Des pays musulmans autrement plus aisés que l’Algérie n’ont pas eu la prétention de penser à un projet d’une telle envergure. Et surtout, le moment est très mal choisi pour lancer des travaux de prestige qui ne répondent à aucun besoin social. En effet, la planète entière est entrée dans une grave crise économique à laquelle l’Algérie n’échappe pas. Tous les pays ont décidé d’arrêter les investissements en attendant que l’orage passe, ce qui n’est pas pour demain.

Seule l’Algérie fait exception à la règle en s’engageant dans une dépense fastueuse qui ne répond à aucune urgence. Les citoyens eux-mêmes, qu’ils soient pratiquants ou non, s’interrogent sur le pourquoi d’un tel investissement. A juste titre, les Algériens soulignent que la priorité des priorités se trouve dans la construction d’hôpitaux, notre système de santé se délabrant d’année en année, la relance d’une économie paralysée et qui fait pitié, la lutte contre le chômage pour éviter au moins que nos jeunes aillent mourir en haute mer dans des embarcations de fortune. L’Algérie a engrangé des milliards de dollars mais son peuple a sombré dans la pauvreté de façon dramatique, provoquant une nette augmentation des suicides à cause de la misère. A de rares exceptions, les gouvernants ne se soucient guère du délabrement général du pays, alors que les moyens sont disponibles pour un redressement rapide de l’économie. Malheureusement, nous ne sommes pas dans cette logique. L’Algérie est devenue un théâtre en plein air de courtisans qui se bousculent avec zèle pour plaire au maître du moment qui, lui, sait récompenser les allégeances. Et c’est pour lui plaire qu’il a été décidé de construire un édifice qui ne figure pas dans les priorités des Algériens. Un homme atteint de mysticisme et qui pense aller au paradis grâce à l’argent du peuple algérien. Une opération scandaleuse qui ne contribuera qu’à aggraver les malheurs des Algériens.


Par Tayeb Belghiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 53
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mar Sep 01, 2009 2:42 pm

Grande mosquée d'Alger : les trois obstacles qui risquent de compromettre le projet
Par ali idir , le 31/08/2009 | réactions : 9

La Grande Mosquée d'Alger verra t-elle le jour ? Le projet gigantesque de construire un lieu de culte pouvant accueillir 100.000 fidèles, doté du troisième plus haut minaret du monde après ceux des mosquées de la Mecque et de Médine en Arabie Saoudite, serait sérieusement compromis.

Selon nos informations, trois grands obstacles risquent de remettre en cause la construction de la Grande mosquée aux Pins Maritimes, en face de la baie d'Alger.

Le premier est d'ordre technique. Des techniciens algériens se montrent sceptiques sur la faisabilité du projet. La raison ? L'assiette de terrain réservée pour cette Grande mosquée est située sur une faille sismique active. « Il y a un risque de liquéfaction du sol en cas de tremblement de terre, ce qui causerait des dommages importants à l'édifice », affirme un spécialiste en géotechnique. « Des analyses du sol ont été faites, mais les résultats sont gardés top secret. Le gouvernement pourrait utiliser l'argument de la mauvaise qualité du sol et la sismicité de la région pour justifier une annulation du projet », ajoute-t-il.

L'obstacle technique pourrait toutefois être surmonté avec des fondations profondes et des techniques spéciales de construction. Mais un tel choix « va affecter le coût du projet qui deviendrait très important. En théorie, il est possible de construire sur un terrain difficile, des solutions existent, mais elles sont coûteuses, tout dépendra ensuite des moyens de l'Etat », explique un ingénieur en bâtiment.

Le deuxième obstacle est lié à la gestion sécuritaire des lieux. Une mosquée pouvant accueillir jusqu'à 100.000 personnes poserait de sérieux problèmes aux services de sécurité. En cas de troubles, il serait difficile aux forces de police de contrôler plus de 100.000 fidèles aux portes de la capitale. Lors des manifestations pour le soutien des palestiniens de Ghaza au début 2009, les manifestations avaient démarré des mosquées, après la prière du vendredi. D'ailleurs le gouvernement refuse par exemple de rouvrir le stade du 5 juillet pour les mêmes raisons : la gestion d'une telle foule est quasi-impossible.

La troisième et dernière contrainte est d'ordre financière. L'Algérie fait face à la baisse de ses recettes en devises, conséquence du recul du prix du pétrole. Plusieurs grands projets d'infrastructures risquent d'être annulés en cas de nouvelle baisse durable des prix du pétrole. Et la grande mosquée d'Alger pourrait faire les frais d'une sévère coupe dans le budget de l'équipement. Du coup, le président Abdelaziz Bouteflika, initiateur du projet, pourrait se contenter d'une mosquée de dimension modeste.

http://www.tsa-algerie.com/Grande-mosquee-d-Alger---les-trois-obstacles-qui-risquent-de_7790.html

ps:ne pas rater les commentaires Wink Wink
je cite :
Citation :
Mais pour diable veut-on construire une mosquée de ce type ? N’y a-t-il d'autres priorité, n'y a t-il pas une autre alternative qui pourrait remplacer cette initiative qui ferait l’unanimité de tous les algériens ; une grande université, un centre de recherche scientifique basé sur les hautes technologies ou je ne sais quoi, qui ferait dans l’avenir une fierté nationale, une qibla pour les étrangers et rendrait par ricochet, un grand service à l’humanité toute entière. Les algériens n’en ont que faire d’une mosquée. Ce genre de symbole, on en voit dans chaque coin de rue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ismouche

avatar

Nombre de messages : 943
Age : 38
Localisation : La bas chez nous
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mar Sep 01, 2009 3:24 pm

Parodie a écrit:
Grande mosquée d'Alger : les trois obstacles qui risquent de compromettre le projet
Par ali idir , le 31/08/2009 | réactions : 9

La Grande Mosquée d'Alger verra t-elle le jour ? Le projet gigantesque de construire un lieu de culte pouvant accueillir 100.000 fidèles, doté du troisième plus haut minaret du monde après ceux des mosquées de la Mecque et de Médine en Arabie Saoudite, serait sérieusement compromis.

Selon nos informations, trois grands obstacles risquent de remettre en cause la construction de la Grande mosquée aux Pins Maritimes, en face de la baie d'Alger.

Le premier est d'ordre technique. Des techniciens algériens se montrent sceptiques sur la faisabilité du projet. La raison ? L'assiette de terrain réservée pour cette Grande mosquée est située sur une faille sismique active. « Il y a un risque de liquéfaction du sol en cas de tremblement de terre, ce qui causerait des dommages importants à l'édifice », affirme un spécialiste en géotechnique. « Des analyses du sol ont été faites, mais les résultats sont gardés top secret. Le gouvernement pourrait utiliser l'argument de la mauvaise qualité du sol et la sismicité de la région pour justifier une annulation du projet », ajoute-t-il.

L'obstacle technique pourrait toutefois être surmonté avec des fondations profondes et des techniques spéciales de construction. Mais un tel choix « va affecter le coût du projet qui deviendrait très important. En théorie, il est possible de construire sur un terrain difficile, des solutions existent, mais elles sont coûteuses, tout dépendra ensuite des moyens de l'Etat », explique un ingénieur en bâtiment.

Le deuxième obstacle est lié à la gestion sécuritaire des lieux. Une mosquée pouvant accueillir jusqu'à 100.000 personnes poserait de sérieux problèmes aux services de sécurité. En cas de troubles, il serait difficile aux forces de police de contrôler plus de 100.000 fidèles aux portes de la capitale. Lors des manifestations pour le soutien des palestiniens de Ghaza au début 2009, les manifestations avaient démarré des mosquées, après la prière du vendredi. D'ailleurs le gouvernement refuse par exemple de rouvrir le stade du 5 juillet pour les mêmes raisons : la gestion d'une telle foule est quasi-impossible.

La troisième et dernière contrainte est d'ordre financière. L'Algérie fait face à la baisse de ses recettes en devises, conséquence du recul du prix du pétrole. Plusieurs grands projets d'infrastructures risquent d'être annulés en cas de nouvelle baisse durable des prix du pétrole. Et la grande mosquée d'Alger pourrait faire les frais d'une sévère coupe dans le budget de l'équipement. Du coup, le président Abdelaziz Bouteflika, initiateur du projet, pourrait se contenter d'une mosquée de dimension modeste.

http://www.tsa-algerie.com/Grande-mosquee-d-Alger---les-trois-obstacles-qui-risquent-de_7790.html

ps:ne pas rater les commentaires Wink Wink
je cite :
Citation :
Mais pour diable veut-on construire une mosquée de ce type ? N’y a-t-il d'autres priorité, n'y a t-il pas une autre alternative qui pourrait remplacer cette initiative qui ferait l’unanimité de tous les algériens ; une grande université, un centre de recherche scientifique basé sur les hautes technologies ou je ne sais quoi, qui ferait dans l’avenir une fierté nationale, une qibla pour les étrangers et rendrait par ricochet, un grand service à l’humanité toute entière. Les algériens n’en ont que faire d’une mosquée. Ce genre de symbole, on en voit dans chaque coin de rue
c'est une question de prestige, et pour rentrer dans la prosterité car il ne faut pas oublier qu'on a raté de peu le prix Nobel de la paix, alors on ne veut pas rater cette occasion unique pour faire parler de soit et flatter l'égo Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sangi

avatar

Nombre de messages : 1019
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mer Sep 02, 2009 2:29 pm

la prochaine déclaration de patrimoine de boutef sera une voiture deux maisons et une mosquée Laughing ... sa promet pour la quatrième mandat lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
conditionnelle

avatar

Nombre de messages : 1497
Localisation : pas à guenzet
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   Mar Oct 27, 2009 7:46 pm

Aujourd’hui, un avis à manifestation d’intérêt pour la présélection d’entreprises de réalisation
Du projet de la grande mosquée d’Alger, constitution de short list, a été publié dans la presse.

N’ayant pas entendu parler de ce projet depuis un moment, je croyais qu’ils avaient
changé d’avis, crise oblige, pour notre plus grand bien.
Malheureusement, ce n’est pas le cas ; quel gâchis tout cet argent qui va être englouti par ce
Projet gargantuesque.

Le peuple affamé, mal logé, doit encore se serrer la ceinture mais il ya une compensation au bout, il aura le privilège de prier dans la plus grande et coûteuse mosquée de l’histoire construite en temps de vaches maigres mondiales, c’est une fierté quand même !!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Algérie - La Grande Mosquée d'Alger   

Revenir en haut Aller en bas
 
Algérie - La Grande Mosquée d'Alger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Minaret de la grande mosquée de Paris
» les rapaces d'Algérie et les essais nucléaires français
» Mosquées du Monde
» Lot de Timbres Algérie rares à vendre.
» Des moutons pour Pépin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REC :: Réactions à l'actualité-
Sauter vers: