AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?

Aller en bas 
AuteurMessage
ych

ych

Nombre de messages : 1181
Age : 28
Localisation : constantine
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Ven Nov 06, 2009 2:20 pm

Quand je vois sur nos medias lourds, nos politiques nos religieux et même nos historiens faire l’éloge de guerriers étrangers qui ont conquis l’algerie l’arme à la main, je me demande si un jour nos descendants ne vont pas vanter la noblesse et les prouesses guerrières de La Moricière du général Damrémont du duc de Nemours et pourquoi pas du général salan.

En effet je ne vois guère de différences entre les tribus des Banu Hilal, venus d'Égypte, les janissaires turcs de Barberousse ou Les troupes françaises qui ont débarqué sur la plage de Sidi Ferruch.

Pour moi, les émirs arabes, les beys turcs ou les généraux français, tous même combat !

A Constantine c’est à peine si Salah bye n’est pas béatifié !!


Quelqu’un peut il m’éclairer ? Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chems Eddine

Chems Eddine

Nombre de messages : 726
Age : 37
Localisation : Alger-Ouest
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Ven Nov 06, 2009 2:46 pm

d'un point de vue théorique... c'est vrai ce que tu dis...
mais d'un point de vue pratique... pour différencier entre les 3, il faut voir ce qu'ils ont ramené avec eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ych

ych

Nombre de messages : 1181
Age : 28
Localisation : constantine
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Ven Nov 06, 2009 3:52 pm

Citation :
pour différencier entre les 3, il faut voir ce qu'ils ont ramené avec eux...

en dehors de la religion qui reste une affaire de foi (si je puis dire) pour moi , indubitablement c'est la langue francaise qui tient la corde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dechainé

dechainé

Nombre de messages : 2062
Localisation : au dela des frontieres
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Ven Nov 06, 2009 6:18 pm

Chems Eddine a écrit:
d'un point de vue théorique... c'est vrai ce que tu dis...
mais d'un point de vue pratique... pour différencier entre les 3, il faut voir ce qu'ils ont ramené avec eux...

et c'est quoi la difference entre les 3 stp??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chems Eddine

Chems Eddine

Nombre de messages : 726
Age : 37
Localisation : Alger-Ouest
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Ven Nov 06, 2009 8:09 pm

ych a écrit:
Citation :
pour différencier entre les 3, il faut voir ce qu'ils ont ramené avec eux...

en dehors de la religion qui reste une affaire de foi (si je puis dire) pour moi , indubitablement c'est la langue francaise qui tient la corde !
et l'islam kho? il ne tiens pas la corde??? wella il y a une autre religion ici???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ych

ych

Nombre de messages : 1181
Age : 28
Localisation : constantine
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Ven Nov 06, 2009 8:48 pm

Citation :

et l'islam kho? il ne tiens pas la corde??

l'islam c'est ta foi , c'est ce que j'ai dis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chems Eddine

Chems Eddine

Nombre de messages : 726
Age : 37
Localisation : Alger-Ouest
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Ven Nov 06, 2009 9:06 pm

l'islam est ma foi ainsi que celle de la plupart des algériens... c'est ça tenir corde dont je voulais parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ych

ych

Nombre de messages : 1181
Age : 28
Localisation : constantine
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Ven Nov 06, 2009 9:50 pm

Chems Eddine a écrit:
l'islam est ma foi ainsi que celle de la plupart des algériens... c'est ça tenir corde dont je voulais parler...

toi même tu fais une fixation sur la religion et tu le reproches aux autres .

maintenant pour revenir à mon sujet ,dis moi la différence entre se faire dépecer par l'épée de barberousse ou de celle de damrémont, pour une jeune autochtone , se faire violer par un arabe ou un turc ou encore un béret rouge !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
conditionnelle

conditionnelle

Nombre de messages : 1497
Localisation : pas à guenzet
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Ven Nov 06, 2009 10:02 pm

ne t'énerves pas ych, affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dechainé

dechainé

Nombre de messages : 2062
Localisation : au dela des frontieres
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Sam Nov 07, 2009 2:26 pm

ych a écrit:
Chems Eddine a écrit:
l'islam est ma foi ainsi que celle de la plupart des algériens... c'est ça tenir corde dont je voulais parler...

toi même tu fais une fixation sur la religion et tu le reproches aux autres .

maintenant pour revenir à mon sujet ,dis moi la différence entre se faire dépecer par l'épée de barberousse ou de celle de damrémont, pour une jeune autochtone , se faire violer par un arabe ou un turc ou encore un béret rouge !

t'emballes pas pour eux se faire violer par un musulman est licite tant qu'il à reciter la fatiha avant, ca s'appelle zaouadj el mout3a geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chems Eddine

Chems Eddine

Nombre de messages : 726
Age : 37
Localisation : Alger-Ouest
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Sam Nov 07, 2009 3:27 pm

@dech : zawaj el mot3a est illicite chez nous, les musulmans. c'est les chiites qui le pratique...

@ych : d'après ce que je connais, les arabes sont entrés ici, avec la plume et le sabre. certes ils ont combattu, mais a la fin ils ont été acceptés parce que leur message n'était pas contradictoire avec les traditions sociales d'à l'époque... pour les turcs je ne sait pas, a part les leçons d'histoire de benbouzid. Et pour les français, no coment.

pour dire violer, saccager... n'importe quel criminel peut faire ça quelque soit son origine. et personne n'a fait l'éloge des violeurs et ... et pour parler des français, ils ont violer, tuer, saccager... mais il y a entre eux qui étaient contre, Maurice Audin, Frantz Fanon, Maillot et peut être la famille de notre Luc.. et qui fait l'éloge de Maurice Audin ne le fait pas a la France coloniale mais plutôt a Maurice Audin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ych

ych

Nombre de messages : 1181
Age : 28
Localisation : constantine
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Sam Nov 07, 2009 7:19 pm


chems eddine tu as bousillé mon post !!!!!


ma question :

je me demande si un jour nos descendants ne vont pas vanter la noblesse et les prouesses guerrières de La Moricière du général Damrémont du duc de Nemours et pourquoi pas du général salan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chems Eddine

Chems Eddine

Nombre de messages : 726
Age : 37
Localisation : Alger-Ouest
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Sam Nov 07, 2009 7:37 pm

ych a écrit:
Pour moi, les émirs arabes, les beys turcs ou les généraux français, tous même combat !

ych a écrit:
chems eddine tu as bousillé mon post !!!!!

j'ai réagi a ton poste, je ne l'ai pas bousillé... parce que je ne suis pas d'accord avec la phrase qui est en haut. En effet, je ne suis pas d'accord que c'est le même combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RyMantys

RyMantys

Nombre de messages : 655
Age : 39
Localisation : Alger
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Sam Nov 07, 2009 9:50 pm

Avec le temps on oublie les méfaits de nos ennemis. Pour peu que leur sang et leur culture se dilue assez avec les nôtre.
Si mes ancêtres comptent un envahisseur arabe et une autochtone berbère, je peux m'enorgueillir des deux. (Et pas sûr que le rapport n'ait pas été consentant, hein? on sait ce que l'attrait de l'uniforme peut causer comme émoi chez les jeunes filles ^^)
Moi je suis pour le métissage des gens et des cultures. Je trouve aussi insupportable et réductrice l'attitude des berbérophiles qui veulent nier toute notre dimension arabe, que celle des arabophiles qui prétendent effacer nos racines berbères.
Alors oui, peut être qu'un jour, quand les noms de Lamoricière et de Salan seront oubliés, nos descendants ne se rappelleront peut être que du fait que la France est restée ici pendant plus d'un siècle, et se diront que ça fait partie de leur patrimoine. Ca dépendra de ce qu'il restera de ce patrimoine. Génétique? Culturel? autre? Si la France laisse une trace qui défie le temps, pourquoi pas.

Ce qui est sûr, c'est que les Arabes en ont laissé une, et tenace et profonde. Je ne vois pas l'intérêt de le nier. Et si tu remonte assez dans le temps, ych, peut être que les habitants de Cirta ou d'autres villes plus à l'ouest considéraient Massinissa comme un envahisseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rymantys.canalblog.com/
ych

ych

Nombre de messages : 1181
Age : 28
Localisation : constantine
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Mer Oct 06, 2010 8:25 pm

ce que je n'ai pas su dire ou expliquer !

«Travail d'arabe» sur terre algérienne
par Kamel Daoud

De tout ce qu'a dit Chadli à une revue japonaise, tel que rapporté par des journaux algériens, une phrase heurte, scandalise, fait peur, terrifie et plonge dans le désespoir et la consternation. Il ne s'agit pas de son explication usée des évènements du 5 octobre 88, ni de sa vision «bande dessinée» sur l'amazighité, sa thèse sur un FIS qui aurait été moins nuisible s'il avait pris le pouvoir, ni de son explication de l'histoire à la façon d'un ethnologue colonialiste. Non, il s'agit d'une seule phrase incroyable de «honte de soi», de déni, d'ingratitude, de myopie et d'aveuglement : «Il n'y a pas d'identité algérienne spécifique à l'Algérie, à part l'identité arabe et musulmane».

C'est dit par un homme qui, comme des millions de «dénigrateurs» de soi dans ce pays, mange le pain de cette nation, a eu des enfants dans ce pays, respire l'air de ce pays, se fait payer par l'argent de ce pays, parle la langue algérienne de ce pays, a ses morts et ses proches dans ce pays, a représenté ce pays et qui proclame aujourd'hui que… ce pays n'existe pas. Qu'il n'est qu'une sorte de terrain vague à qui la colonisation arabe et la religion ont donné de l'épaisseur et de la visibilité dans l'histoire universelle. Exactement ce qu'ont dit tous ceux qui sont venus coloniser ce pays.

Le pire aussi est que cet attentat à l'identité est enfermé dans le duel connu, usé et fatiguant qui veut que si on se dit arabe on n'est pas amazigh et si on se proclame amazigh, c'est pour expliquer qu'on n'est pas arabe, et que quand on est arabe on est musulman et quand on est musulman on est arabe et qu'on n'est pas les deux, on est antinationaliste, un «reste de tribu» et une menace sur l'unité nationale.

Le débat sur l'identité algérienne étant enfermé dans deux camisoles de force (soit on est berbériste, et donc plus algérien que les autres, soit on est arabe et musulman et donc pas amazigh), n'a aucun regard ni tendresse pour l'évidence : l'algérianité. Cette nationalité qui a déjà sa langue, sa présence, sa terre, ses gens, ses chants et ses évidences.

Toute une génération de baathistes et d'intégristes de la berbérité exclusive nous a réduits à un troisième déni de soi : celui de la négation de l'algérianité. Comme si pour avoir une identité, il fallait toujours remonter le temps au lieu de le descendre et de l'honorer par son acte et sa récolte. Comme si l'enjeu était celui de sauver des ancêtres au lieu de sauver nos enfants. Comme si, encore une fois, l'algérien et l'algérianité étaient une question plébéienne, d'accident, d'amalgame postcolonial et de basse caste : les berbéristes traitent l'algérien et l'algérianité de la même manière que ces aliénés du baathisme : avec la moue du mépris en expliquant que la langue s'impose mais ne se crée pas. Chadli, par ces propos, confirme que ce pays sera longtemps malade de se nier et de cracher sur le ventre qui l'a enfanté.

Pour comprendre les propos d'un homme qui a gouverné un pays qu'il dit aujourd'hui ne pas exister et qu'il n'a jamais existé que comme appendice d'un Moyen-Orient mythique envers lequel nous devons des remerciements pour nous avoir accueillis dans son arbre généalogique, il faut transposer. Imaginer par exemple une sorte de colonisation française qui aura réussi après deux siècles d'écrasements et de guerre contre les fellagha et qui aura produit, deux ou trois siècles après l'invasion, une génération de colonisés et d'aliénés revendicateurs de leur statut de colonisés, fiers de l'être et capables de prendre les armes et le crachat contre ceux qui leur rappelleront leur vraie histoire : des sortes de «peaux noires, masques blancs», qui deviendront plus tard présidents, clercs, intellectuels et idéologues capables de prononcer ce genre de verdict assassin : «il n'y a pas d'identité propre à ce pays, sauf celle de ses pères fondateurs, les colons, et de la métropole». Il suffit de remplacer, pour comprendre, le «nos ancêtres les arabes» enseigné aujourd'hui, par «nos ancêtres les Gaulois» enseigné il y a 60 ans.

La colonisation arabe est une réalité, elle s'est faite au nom de Dieu par le sabre. L'histoire de l'homme n'est pas une histoire d'amour mais de violence, de conquête, de séduction, d'épopée, d'honneur et de réformes. La colonisation arabe est une réalité : elle a eu gain de cause parce qu'elle a été soutenue par une vaste vision du monde inédite : une nouvelle religion. Faire le procès de ces conquérants n'est pas le procès de la religion : la religion ne tue pas, ce sont ses fidèles qui peuvent le faire en son nom. La religion ne prend pas la terre, n'impose pas les impôts et ne réduit pas les conquis à ses serfs. Ce sont les hommes et leurs appétits. Il y a des colonisations qui réussissent : celle des arabes en est une. L'Islam n'est pas une propriété des arabes. Etre religieux n'impose pas de cracher sur ses ancêtres ou sa langue ou son pays. Etre musulman, c'est un choix, une foi ou une quête.

Se proclamer arabe dans une Algérie qui vous a été offerte parce que vous y étiez un militaire âgé avec le plus haut grade, est une maladie. Enfermer l'Algérie soit en Kabylie soit en Arabie saoudite est une négation et une dénégation. Dire que ce pays n'existe pas après avoir mangé son pain est une ingratitude. C'est à en pleurer de désespoir en regardant ses propres enfants marcher sur une terre qu'on leur dit appartenir à d'autres géographies et parler une langue qu'on veut leur arracher de la bouche. Pourquoi faut-il être du MAK pour être algérien ou être arabe pour être algérien ? Pourquoi cela ne suffit pas, n'honore pas, n'émeut pas d'être simplement algérien sur une terre présente avec une langue qui est là ? Pourquoi on vous crache dessus lorsque vous répétez que «l'arabité m'appartient. Je ne lui appartiens pas». Autant que l'amazighité. La seule chose à qui j'appartiens, c'est ce pays, et pour cela, je n'ai besoin ni d'une religion ni d'une maladie : seulement de regarder autour de moi et de surmonter cette petite voix que nous ont léguée nos aînés et qui dit que tout ce qui est algérien est mauvais, mal fait, ne vaut rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
conditionnelle

conditionnelle

Nombre de messages : 1497
Localisation : pas à guenzet
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Mer Oct 06, 2010 9:16 pm

super ce daoud comme de coutume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ych

ych

Nombre de messages : 1181
Age : 28
Localisation : constantine
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   Mer Oct 06, 2010 9:32 pm

Kamel Daoud for president
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire l'éloge de son maître ! est ce une vertu ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Poème] - L'éloge du doute - PG
» Faire du vintage avec Photoshop
» Pouvons nous faire remonter le Titanic des eaux ?
» [TUTO] Faire un cadre dégradé avec Photoshop
» NOUVELLE TECHNIQUE POUR FAIRE DES ROSES SPLENDIDES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Discussion générale :: Hna fi Hna (Entre nous)-
Sauter vers: