AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lévi-Strauss et l'islam

Aller en bas 
AuteurMessage
yacine

avatar

Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Lévi-Strauss et l'islam   Ven Nov 06, 2009 12:51 am

je lisais ce petit article sur El Watan ce matin, et ça a fait tilt, me rappelant une discussion qu'on a eu dans Rec qui m'avait mené à des lectures dont j'ai retrouvé une partie...une chose est sûr, contrairement à ce que laisse entendre l'article d'El Watan l'islam n'entre pas dans le Lévi-Strauss, probablement un peu serré pour génuflexions

extraits de tristes tropiques

Sur le plan esthétique, le puritanisme islamique, renonçant à abolir la sensualité, s’est contenté de la réduire à ses formes mineures: parfums, dentelles, broderies et jardins. Sur le plan moral, on se heurte à la même équivoque d’une tolérance affichée en dépit d’un prosélytisme dont le caractère compulsif est évident. En fait, le contact des non-musulmans les angoisse. Leur genre de vie provincial se perpétue sous la menace d’autres genres de vie, plus libres et plus souples que le leur, et qui risquent de l’altérer par la seule contiguïté. Plutôt que parler de tolérance, il vaudrait mieux dire que cette tolérance, dans la mesure où elle existe, est une perpétuelle victoire sur eux-mêmes. En la préconisant, le Prophète les a placés dans une situation de crise permanente, qui résulte de la contradiction entre la portée universelle de la révélation et l’admission de la pluralité des fois religieuses. Il y a là une situation “paradoxale” au sens pavlovien, génératrice d’anxiété d’une part et de complaisance en soi-même de l’autre, puisqu’on se croit capable, grâce à l’Islam de surmonter un pareil conflit. En vain, d’ailleurs: comme le remarquait un jour devant moi un philosophe indien, les Musulmans tirent vanité de ce qu’ils professent la valeur universelle de grands principes: liberté, égalité, tolérance; et ils révoquent le crédit à quoi ils prétendent en affirmant du même jet qu’ils sont les seuls à les pratiquer.

(…) Tout l’Islam semble être, en effet, une méthode pour développer dans l’esprit des croyants des conflits insurmontables, quitte à les sauver par la suite en leur proposant des solutions d’une très grande (mais trop grande) simplicité. D’une main on les précipite, de l’autre on les retient au bord de l’abîme. Vous inquiétez-vous de la vertu de vos épouses ou de vos filles pendant que vous êtes en campagne? Rien de plus simple, voilez-les et cloîtrez-les. C’est ainsi qu’on en arrive au burkah moderne, semblable à un appareil orthopédique, avec sa coupe compliquée, ses guichets en passementerie pour la vision, ses boutons-pression et ses cordonnets, le lourd tissu dont il est fait pour s’adapter exactement aux contours du corps humain tout en le dissimulant aussi complètement que possible. Mais, de ce fait, la barrière du souci s’est seulement déplacée, puisque maintenant il suffira qu’on frôle votre femme pour vous déshonorer, et vous vous tourmenterez plus encore. (Pages 463-5)

(…) si un corps de garde pouvait être religieux, l’Islam paraîtrait sa religion idéale: stricte observance du règlement (prières cinq fois par jour , chacun exigeant 50 génuflexions), revues de détails et soins de propreté (les ablutions rituelles); promiscuité masculine dans la vie spirituelle comme dans l’accomplissement des fonctions organiques; et pas de femmes. (…) Grande religion qui se fonde moins sur l’évidence d’une révélation que sur l’impuissance à nouer des liens au-dehors. En face de la bienveillance universelle du bouddhisme, du désir chrétien du dialogue, l’intolérance musulmane adopte une forme inconsciente chez ceux qui s’en rendent coupables; car s’ils ne cherchent pas toujours, de façon brutale, à amener autrui à partager leur vérité, ils sont pourtant (et c’est plus grave) incapables de supporter l’existence d’autrui comme autrui. Le seul moyen pour eux de se mettre à l’abri du doute et de l’humiliation consiste dans une “néantisation” d’autrui, considéré comme témoin d’une autre foi et d’une autre conduite. La fraternité islamique est la converse d’une exclusive contre les infidèles qui ne peut pas s’avouer, puisque en se reconnaissant comme telle, elle équivaudrait à les reconnaître eux-mêmes comme existants. (Pages 466-7)

Ce malaise ressenti au voisinage de l’Islam, je n’en connais que trop les raisons: le retrouve en lui l’univers d’où le viens; l’Islam, c’est l’Occident de l’Orient. Plus précisément encore, il m’a fallu rencontrer l’Islam pour mesurer le péril qui menace aujourd’hui la pensée française. Je pardonne mal au premier de me présenter notre image, de m’obliger à constater combien la France est en train de devenir musulmane. Chez les Musulmans comme chez nous, j’observe la même attitude livresque, le mêmes esprit utopique, et cette conviction obstinée qu’il suffit de trancher les problèmes sur le papier pour en être débarrassé aussitôt. A l’abri d’un rationalisme juridique et formaliste, nous nous construisons pareillement une image du monde et de la société où toutes les difficultés sont justiciables d’une logique artificieuse, et nous ne nous rendons pas compte que l’univers ne se compose plus des objets dont nous parlons. Comme l’Islam est resté figé dans sa contemplation d’une société qui fut réelle il y a sept siècles, et pour trancher les problèmes de laquelle il conçut alors des solutions efficaces, nous n’arrivons plus à penser hors des cadres d’une époque révolue depuis un siècle et demi, qui fut celle où nous sûmes nous accorder à l’histoire; et encore trop brièvement, car Napoléon, ce Mahomet de l’Occident, a échoué là où a réussi l’autre. Parallèlement au monde islamique, la France de la Révolution subit le destin réservé aux révolutionnaires repentis, qui est de devenir les conservateurs nostalgiques de l’état des choses par rapport auquel ils se situèrent une fois dans le sens du mouvement. (Page 468)

Les hommes ont fait trois grandes tentatives religieuses pour se libérer de la persécution des morts, de la malfaisance de l’au-delà et des angoisses de la magie. Séparés par l’intervalle approximatif d’un demi-millénaire, ils ont conçu successivement le bouddhisme, le christianisme et l’Islam ; et il est frappant de marquer que chaque étape, loin de marquer un progrès sur la précédente, témoigne plutôt d’un recul. Il n’y a pas d’au-delà pour le bouddhisme ; (….) Cédant de nouveau à la peur, le christianisme rétablit l’autre monde, ses espoirs, ses menaces et son dernier jugement. Il ne reste plus à l’Islam qu’à lui enchaîner celui-ci : le monde temporel et le monde spirituel se trouvent rassemblés. L’ordre social se pare des prestiges de l’ordre surnaturel, la politique devient théologie. En fin de compte on a remplacé des esprits et des fantômes auxquels la superstition n’arrivait tout de même pas à donner la vie, par des maîtres déjà trop réels, auxquels on permet en surplus de monopoliser un au-delà qui ajoute son poids au poids déjà écrasant de l’ici-bas. (Pages 471-2)


Dernière édition par yacine le Ven Nov 06, 2009 1:41 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
conditionnelle

avatar

Nombre de messages : 1497
Localisation : pas à guenzet
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   Ven Nov 06, 2009 1:22 am

j'ai aussi lu l'article ce matin sur strauss

mais sinon yacine tu ne dit pas ce que t'en pense
de cette analyse combien vraie et objective

je ne sais si c'est un article ou un essai
mais je pense dans le reste il doit avoir déssiqué
les structures de toutes les religions pas seulement
l'islam, le dernier paragraphe en est une petit esquisse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kwitzach

avatar

Nombre de messages : 3498
Age : 42
Localisation : Au sud de nulle part
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   Ven Nov 06, 2009 2:19 am

Grand penseur qui vient de nous quitter. J'ai dévoré ses ouvrages a une certaine époque... Race & Histoire est a lire en toute urgence, il demeure toujours d'actualité et peut être un belle porte d'entrée a son œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misterieuse

avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : Alger
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   Ven Nov 06, 2009 12:07 pm

culotté ce Levi Strauss lol! il parle des musulmans "ils sont pourtant (et c’est plus grave) incapables de
supporter l’existence d’autrui comme autrui. Le seul moyen pour eux de
se mettre à l’abri du doute et de l’humiliation consiste dans une
“néantisation” d’autrui, considéré comme témoin d’une autre foi et
d’une autre conduite"
etil nie le judaisme. dans ces paragraphes il ne parle que de boudisme, de christianisme et d'islam. il ignore le judaisme. l'islam ne nie pas le judaisme il lui accorde une place importante dans la chronologie theologique. et lui l'accuse d'intolerance. tant pis on va pas lui en vouloir, la ou il est il est passé du monde du doute a la certitude eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chems Eddine

avatar

Nombre de messages : 726
Age : 36
Localisation : Alger-Ouest
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   Ven Nov 06, 2009 12:27 pm

Misterieuse a écrit:
culotté ce Levi Strauss lol! il parle des musulmans "ils sont pourtant (et c’est plus grave) incapables de
supporter l’existence d’autrui comme autrui. Le seul moyen pour eux de
se mettre à l’abri du doute et de l’humiliation consiste dans une
“néantisation” d’autrui, considéré comme témoin d’une autre foi et
d’une autre conduite"
etil nie le judaisme. dans ces paragraphes il ne parle que de boudisme, de christianisme et d'islam. il ignore le judaisme. l'islam ne nie pas le judaisme il lui accorde une place importante dans la chronologie theologique. et lui l'accuse d'intolerance. tant pis on va pas lui en vouloir, la ou il est il est passé du monde du doute a la certitude eternelle.

bien dis... surtout le truc du doute et de la certitude.. waw je suis un fan..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
conditionnelle

avatar

Nombre de messages : 1497
Localisation : pas à guenzet
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   Ven Nov 06, 2009 2:25 pm

et qu'est ce qui te fait dire qu'il nie le judaisme alors qu'il est juif, le dernier petit paragraphe?

sinon pour la tolérance de nous autres musulmans, on en donne la preuve tous les jours!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 53
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   Ven Nov 06, 2009 8:52 pm

Euh.....je comprends zenfin pourquoi il a dit ça ; Wink Wink Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misterieuse

avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : Alger
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   Ven Nov 06, 2009 11:32 pm

Chems Eddine c'est gentil merci
Conditionnelle je ne crois pas au judaisme genetique comme je ne crois pas au christianisme de bapteme ou a l'islam traditionnel. on pratique une religion par foi et par conviction et pas par tradition ou par culture. et pour "la tolerance de nous autres musulmans" est ce que l'hecatombe sur nos routes est causée par un mauvais code de la route ou par le non respect des automobilistes de ce code?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yacine

avatar

Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   Sam Nov 07, 2009 12:21 am

la vidéo que tu as postée parodie m'a fait froid dans le dos...comment peut-on, avec une telle érudition, finir par être aussi amer ?

Deux explications au moins

soit il est devenu vraiment amer, pour je ne sais quelle raison personnelle qui a fini par emballer une réflexion sage

soit, il a raison, et du mal dans lequel nous vivons nous soyons déjà condamnés au pire, ce qui laisse se profiler une seule solution possible que la terre utilisera pour maintenir son équilibre : notre extinction, ou du moins notre mutation vers une espèce plus évoluée, ça sera donc le jour dernier de l'espèce humaine...faut que j'aille prendre un peu d'opium là, je me sens pas bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zeligomar



Nombre de messages : 345
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   Sam Nov 07, 2009 12:39 am

triste topic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yacine

avatar

Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   Sam Nov 07, 2009 12:51 am

rien à dire, trop fort fihama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamel Eddine

avatar

Nombre de messages : 2919
Localisation : N36* 29.69' E2* 47.57'
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   Sam Nov 07, 2009 1:09 am

scratch scratch scratch scratch le mur le mur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lévi-Strauss et l'islam   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lévi-Strauss et l'islam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 5 SENTIERS APRES LE PASSAGE DE STRAUSS KHAN, TO LOBELA
» Le travail de la femme en islam
» [REQUETE] Application heure de prieres islam ?
» L'Islam, le déluge, Noé et les pyramides première partie
» Le travail de la femme en islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REC :: Réactions à l'actualité-
Sauter vers: