AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
sangi

avatar

Nombre de messages : 1019
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Dim Fév 15, 2009 5:45 pm

non Aicha je ne voulais pas dire ça mais bon grâce à toi je sais enfin se qu'est la Palestine maintenant et je sais enfin ou est Haifa je vais enfin pouvoir aller m'y baigner Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aicha

avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : Alger
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Dim Fév 15, 2009 6:54 pm

La nouvelle islamophobie : le livre événement de Vincent Geisser

jeudi 18 septembre 2003 - par Saïd Branine

Particulièrement attendu, le dernier ouvrage de Vincent Geisser « La nouvelle islamophobie » vient enfin de paraître aux éditions la Découverte. Nous avons interrogé Vincent Geisser, chercheur à l’Institut de recherches et d’ études sur le monde arabe et musulman (CNRS), dont le livre analyse avec une grande rigueur tous les mécanismes d’une islamophobie plurielle qui se manifeste en France au niveau d ’une certaine élite politique, intellectuelle et médiatique. Un livre incontournable !

Il y a selon vous une « islamophobie à la française », qui se greffe sur un contentieux historique, au sein duquel l’islam est à la fois considéré comme une religion en voie de francisation et un problème national.

En effet, ma thèse est que la nouvelle islamophobie n’est pas simplement une réactualisation du racisme anti-arabe, anti-maghrébin et anti-immigré. Elle constitue également une religiophobie, en ce sens que c’est bien l’élément religieux qui est visé par une telle haine. Celle-ci s’inscrit dans une forme de paradoxe « à la française » : les Musulmans sont de plus en plus considérés comme des Français « à part entière » et pourtant l’islam est toujours représenté comme une « religion » qui fait problème national. C’est un peu comme si, l’on admettait que les Musulmans puissent être français mais en leur demandant de « diluer » leur religiosité, parce que celle-ci est toujours perçue comme un obstacle au processus d’assimilation. D’où les nombreuses tensions qui peuvent surgir ici et là qui sont moins le fait des Musulmans que du regard de l’Autre : le Musulman tend être identifié à un « bon Français » à partir du moment où il se dépouille des signes de religiosité. Le recours récurrent à des expressions, telles que « Musulmans laïques » ou « Musulmans modérés », est le symptôme de cette crispation nationale. On signifie par là que tous les autres Musulmans sont des « radicaux », « intégristes », voire, plus grave, des « apprentis terroristes ».

En fait, nous sommes encore dans une configuration assimilationniste qui ne veut pas dire son nom. Le paradoxe est que ce sont souvent des élites laïques qui la défendent avec le plus de vigueur : au nom des valeurs de la liberté et de la tolérance, elles expriment leur rejet de tout ce qui serait contraire à la « civilisation française », supposée être « la mère » de l’universalisme. Derrière le rejet du Musulman pointe aussi le rejet du Juif, mais là il y a un tabou. Le rejet du voile est aussi une autre manière d’exprimer le rejet de la kippa. Mais l’on peut relever une nuance de taille : dans le premier cas, on suscite une polémique médiatique et on créé une « commission de réflexion sur la laïcité » ; dans le second cas, on préfère se taire, parce que l’on a peur d’être taxé d’antisémite.

Tout en rappelant la recrudescence des actes islamophobes ces dernières années, vous consacrez plusieurs pages dans votre ouvrage au nouveau visage de la discrimination que vous appelez « l’islamophobie professionnelle ». Comment cette islamophobie se traduit-elle exactement ?
C’est encore un terrain d’enquête totalement vierge. Les études sociologiques sur cette question de l’islamophobie professionnelle sont extrêmement rares. Mon livre lance un appel en ce sens : recenser de manière plus systématique tous les actes islamophobes dans les milieux professionnels, mais aussi dans l’attribution des logements et les espaces semi-publics (entreprises, cafés, restaurants…). Sur ce plan, la France est très en retard sur les Etats-Unis qui, par tradition libérale, accordent beaucoup d’importance et de moyens à la lutte contre l’islamophobie. J’entends par islamophobie professionnelle, la discrimination qui ne vise plus exclusivement les référents ethniques, culturels ou raciaux mais aussi les registres religieux. C’est une discrimination qui s’attaque aux signes visibles de la « religiosité musulmane ».

Toutefois, je différencierais deux registres :

L’islamophobie professionnelle implicite : elle s’en prend aux porteurs de signes de visibilité religieuse en se réfugiant derrière l’argument de la laïcité. En somme, c’est une islamophobie qui se cache derrière les valeurs dites « universalistes » et qui touche en priorité les jeunes filles et les femmes portant le hijeb. En somme, ces dernières ne sont pas considérées comme « dignes » d’exercer une activité professionnelle dans les espaces publics ou semi-publics, parce qu’elles seraient supposées être porteuses d’une idéologie néfaste et surtout contre-productive : les femmes voilées risqueraient de faire fuir les clients ou les usagers. C’est un argument que l’on entend souvent dans la bouche d’entrepreneurs privés ou de hiérarques de la fonction publique.

L’islamophobie professionnelle explicite : dans certains secteurs économiques, les musulmans croyants et pratiquants tendent à être considérés comme « dangereux ». Ce sont des salariés « à risque ». Je pense personnellement que ce type d’islamophobie est amenée à se développer dans les prochaines années. Là aussi, il y a un paradoxe : alors que les populations françaises de culture musulmane s’insèrent désormais dans tous les secteurs professionnels (mobilité intergénérationelle), les Musulmans croyants et pratiquants rencontrent de plus en plus de difficultés. C’est un peu comme si on leur disait : dépouillez-vous de vos signes de religiosité et on vous engagera.

.........

Vous évoquez une autre forme d’islamophobie, celle des médias qui certes n’ont pas créer l’islamophobie mais contribuent à la banaliser en véhiculant notamment une vision sécuritaire des enjeux de l’islam de France.

Dans leur grande majorité, les médias et les journalistes ne sont pas islamophobes. Sur ce plan, il est nécessaire de rester nuancé. Toutefois, l’effet d’ensemble contribue à créer une « atmosphère islamophobe ». La raison principale est que le discours médiatique sur l’islam en général traite presque toujours d’un phénomène particulier : l’islamisme et le terrorisme. C’est un peu que comme si pour parler du judaïsme, on montrait exclusivement les extrémistes religieux d’Israël. Une telle posture est réductrice, voire malhonnête. De plus, j’ai analysé, dans mon ouvrage, ce que j’appelle la « mise en scène de l’islam de France ». D’une manière générale, les articles des journalistes sont plutôt objectifs et modérés mais c’est l’ensemble qui produit un « effet de peur ». Car, en effet, les articles sont souvent accompagnés de photographies qui représentent les musulmans sous les mêmes postures : un groupe en prière, des jeunes filles voilées, des islamistes radicaux, etc. Comme l’écrivait, il y a quinze ans déjà, Franck Frégosi (CNRS-Strasbourg), l’islam n’est perçu médiatiquement qu’à travers le prisme de l’islamisme radical. En somme, les médias participent à renforcer les préjugés négatifs sur l’islam et les Musulmans. Ils se livrent à ce que j’appelle du « prêt-à-clicher islamique », c’est-à-dire à une mise en scène sur des registres catastrophistes. Il faut dire que la « peur de l’islam » se vend bien médiatiquement : elle permet aux hebdomadaires généralistes d’augmenter considérablement leurs ventes dans un contexte de crise économique de la presse française (baisse du nombre de lecteurs-acheteurs).

Sur ce plan, il convient, non plus, de ne pas tomber dans le misérabilisme et le martyrisme. Les Musulmans de France peuvent inverser cette image négative en développant une véritable stratégie de communication et en jouant pleinement la carte de la « transparence », même si celle-ci peut réserver parfois des surprises. A ce titre, une initiative telle que la votre, Oumma.com, me semble très prometteuse pour l’avenir médiatique des Musulmans : c’est devenu un site de référence, très consulté par les chercheurs, les journalistes et les citoyens ordinaires qui désirent s’informer sur l’islam et la vie de la communauté musulmane de France.

A l’exception de quelques initiatives, comme la vôtre, les associations musulmanes souffrent d’un déficit de stratégie de communication. Bien sûr, cela ne résoudra pas tout mais la « bataille » de l’image et du discours me paraît un véritable défi pour lutter contre l’islamophobie.

Vous affirmez que l’islamophobie intellectuelle en France n’a rien « d’intellectuelle » et qu’elle épouse les mêmes formes triviales que l’islamophobie populaire. Comment expliquez-vous justement l’islamophobie de ces intellectuels que vous surnommez les nouveaux gardiens du temple médiatique ?

En effet, mon ouvrage montre que certains intellectuels français ont une grande part de responsabilité dans la diffusion et la banalisation de la nouvelle islamophobie. Cependant, leur islamophobie n’a rien d’intellectuelle en soi. C’est davantage une « intellectualisation » des préjugés populaires sur l’islam. Mais la grande différence avec les citoyens ordinaires réside dans le fait qu’ils disposent de tribunes médiatiques qui leur confèrent une stature. De nombreux intellectuels français ont renoncé à leur fonction critique. Ils s’engouffrent dans les clichés communs sur l’islam et les Musulmans. Aujourd’hui, tout intellectuel qui se respecte doit avoir un discours pré-construit sur l’islam. Pour preuve, le nombre d’ouvrages et d’essais qui traitent de l’islam et des « dangers de l’islamisme », écrits par des auteurs n’ayant pourtant aucune connaissance en ce domaine. L’islam est un objet investi socialement par les catégories intellectuelles et qui leur permet d’exister sur la scène publique. En revanche, la parole des islamologues tend à être marginalisée. Les intellectuels médiatiques n’ont, eux, aucun problème à se faire entendre car ils réduisent la complexité de la situation des musulmans en France à un danger unique : « l’islamo-terrorisme ». C’est bien dans un discours de simplification extrême que certains intellectuels français trouvent aujourd’hui leur légitimité auprès des médias et des institutions publiques. A l’opposé, les discours qui visent à réintroduire une certaine complexité dans la compréhension des phénomènes sociaux sont rejetés. Pour être sûr de passer à la télévision aujourd’hui, il faut jouer sur le fantasme de la « menace islamique », au risque d’être taxé d’angélisme, si vous ne respectez pas cet impératif.

Il existe en France un discours qui tend à établir un lien de causalité entre l’émergence d’un antisémitisme et « l’islamisation des banlieues françaises ». Selon vous, l’antisémitisme devient en fait un prétexte pour parler d’un autre objet : l’islam et ses formes « dévoyées » (l’islamisme et le fondamentalisme).

Dans mon ouvrage, je ne nie pas le phénomène de l’antisémitisme, au contraire. Mais je critique fortement les auteurs comme Alain Finkielkraut. Pierre-André Taguieff ou Shmuel Trigano qui expliquent que l’antisémitisme actuel est produit presque exclusivement par ce qu’ils appellent les « jeunes arabo-musulmans ». Pour ces auteurs, l’antisémitisme serait l’émanation de la xénophobie des banlieues à l’égard des Juifs. Ce qui est grave, c’est que leurs propos accusatoires ne se fondent sur aucune analyse sociologique rigoureuse. Ils fonctionnent principalement sur le registre de la dénonciation et de la généralisation. Pire, la thèse de la « nouvelle judéophobie » tend à nier la spécificité historique du génocide de la Seconde guerre mondiale. En comparant les « jeunes beurs » à des SA ou des SS du parti nazi, on touche à la mémoire et on l’instrumentalise. On en vient à nier la présence encore néfaste d’un antisémitisme d’extrême droite et du négationisme. Pour ces auteurs, la seule obsession est l’islamisme de banlieues. En fait, leurs ouvrages constituent moins des analyses fines sur le renouveau de l’antisémitisme en France (phénomène inquiétant) qu’une mise en scène du péril islamiste.

Ma critique ne me conduit pas à nier l’existence d’un réel antisémitisme dans certains milieux islamistes radicaux. Il existe bien une forme d’« antisémitisme musulman » et il est de notre devoir de sociologue de l’étudier. Je partage d’ailleurs cette opinion avec certains intellectuels musulmans comme Tariq Ramadan qui en appellent à lutter, de manière énergique, contre toutes les formes de xénophobie et d’antisémitisme dans les communautés musulmanes. Mais pour lutter, il faut aussi étudier le phénomène et éviter de tomber dans la dénonciation grossière de type « l’antisémitisme, c’est la faute aux Musulmans ! ». C’est un discours culpabilisant qui est contre-productif.

Vous notez que certains leaders médiatiques musulmans cautionnent les dérives islamophobes d’acteurs non musulmans. Vous qualifiez ces leaders de « facilitateurs d’islamophobie » Pouvez-vous nous définir les différents types d’acteurs de ces facilitateurs ?

C’est peut-être la partie la plus inattendue de mon ouvrage. Je démontre, en effet, que certains leaders qui se prétendent « musulmans » contribuent, aujourd’hui, au développement de l’islamophobie. Pour eux, c’est une rente de situation. Ils jouent à plein sur leur image d’élites musulmanes « modérées » pour faire une carrière dans l’espace public français. Je distingue trois catégories principales.

D’abord, les « Politiques », comme Rachid Kaci de l’UMP ou Malek Boutih du PS, qui instrumentalisent le fantasme d’un « péril islamiste » dans les banlieues pour « se faire une place » dans leur parti. Dire du mal des Musulmans est devenu à la mode chez certains leaders politiques d’origine maghrébine.

Ensuite, les « Religieux », comme Soheïb Bencheickh et Dalil Boubakeur, qui tentent de monopoliser la parole de la communauté musulmane auprès des pouvoirs publics et des médias. Pour se faire, ils accusent les autres associations et organisations musulmanes d’être des islamistes en acte et en puissance. Je pense que ces leaders musulmans autoproclamés ont une très grande responsabilité dans la banalisation de la nouvelle islamophobie. Leur discours sécuritaire sur l’islam contribue à renfoncer l’idée que les Musulmans de France doivent être « matés » et étroitement surveillés.

Enfin, la dernière catégorie, les « Intellectuels algériens éradicateurs » qui ont importé en France leur combat idéologique contre l’islamisme. Le problème de ces intellectuels algériens, c’est qu’ils ont tendance à confondre la situation française avec le contexte de guerre civile en Algérie. Ils transposent leur vécu dramatique en France et tombent souvent dans la caricature, de type « l’UOIF, c’est comme le GIA ». Ce qui me paraît grave, c’est que ces intellectuels algériens ont acquis une véritable audience. Ils jouent à fond sur la culpabilité occidentale pour développer leurs propos haineux à l’égard des Musulmans croyants et pratiquants, comme s’ils étaient les seuls à détenir les clefs d’un « islam modéré ».

L'interview est longue. C'est pour cela que j'ai supprimé quelques parties. Le tout est là:
Source: http://oumma.com/La-nouvelle-islamophobie-le-livre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ych

avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 27
Localisation : constantine
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Dim Fév 15, 2009 7:11 pm

mais c'est pas vrai ! vous nous les c..... ! avec vos copier/coller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sangi

avatar

Nombre de messages : 1019
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Dim Fév 15, 2009 7:37 pm

Aicha a écrit:


Ensuite, les « Religieux », comme Soheïb Bencheickh et Dalil Boubakeur, qui tentent de monopoliser la parole de la communauté musulmane auprès des pouvoirs publics et des médias. Pour se faire, ils accusent les autres associations et organisations musulmanes d’être des islamistes en acte et en puissance. Je pense que ces leaders musulmans autoproclamés ont une très grande responsabilité dans la banalisation de la nouvelle islamophobie. Leur discours sécuritaire sur l’islam contribue à renfoncer l’idée que les Musulmans de France doivent être « matés » et étroitement surveillés.
voilà, et après ils vont s'accuser mutuellement d'ailleurs sa me fait penser a certains parties, deux pour être précis Question

Aicha a écrit:
Enfin, la dernière catégorie, les « Intellectuels algériens éradicateurs » qui ont importé en France leur combat idéologique contre l’islamisme. Le problème de ces intellectuels algériens, c’est qu’ils ont tendance à confondre la situation française avec le contexte de guerre civile en Algérie. Ils transposent leur vécu dramatique en France et tombent souvent dans la caricature, de type « l’UOIF, c’est comme le GIA ». Ce qui me paraît grave, c’est que ces intellectuels algériens ont acquis une véritable audience. Ils jouent à fond sur la culpabilité occidentale pour développer leurs propos haineux à l’égard des Musulmans croyants et pratiquants, comme s’ils étaient les seuls à détenir les clefs d’un « islam modéré ».

quel honneur de voir citer ......, ....., ......, et...... silent
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 53
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Dim Fév 15, 2009 7:54 pm

@aicha: si tu crois que quelqu'un te lit !........oups...... lit tous tes copier coller ! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entre5et32caractères

avatar

Nombre de messages : 303
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Dim Fév 15, 2009 8:14 pm

Les racines du peuple Algerien: (Par Mohamed Zidechuiya)

(1/3)

Mickey Mouse est un personnage de fiction appartenant à l'univers Disney, apparaissant principalement dans des dessins animés et dans des bandes dessinées. Véritable ambassadeur de la Walt Disney Company, il est présent dans la plupart des secteurs d'activité de la société, que ce soit l'animation, la télévision, les parcs d'attractions ou les produits de consommation. Mickey est utilisé comme un vecteur de communication et ses qualités doivent respecter la morale prônée par « Disney », que ce soit par Walt ou par l'entreprise elle-même. Mickey Mouse est connu et reconnu dans le monde entier, son célèbre profil formé de trois cercles étant devenu indissociable de la marque Disney.

Mickey a été créé en 1928, après que Walt Disney eut dû laisser son premier personnage, Oswald le lapin chanceux, à son producteur. Les premiers courts métrages qui le mettent en scène sont principalement animés par Ub Iwerks[1], associé de Walt Disney au sein des studios Disney (alors installés dans le studio d'Hyperion Avenue). Il devient plus tard aussi un personnage de bandes dessinées, de longs métrages, de séries télévisées et d'une myriade de produits dérivés.

Mickey Mouse représente une souris anthropomorphique. Il s'est d'abord, avant la première diffusion, nommé Mortimer Mouse ; c'est la femme de Disney qui, trouvant ce nom peu vendeur, a proposé Mickey. Pour la Walt Disney Company, la souris a comme date officielle de naissance le 18 novembre 1928, date de la première « présentation publique » du dessin animé Steamboat Willie.

Le personnage est aussi célèbre pour sa voix de fausset. C'est Walt Disney lui-même qui donna sa voix originale au personnage de Mickey, du premier dessin animé jusqu'en 1946, année au cours de laquelle Disney désigna Jim MacDonald pour le remplacer, en raison d'un problème de toux chronique dû à la cigarette. Jim MacDonald est ensuite remplacé par Wayne Allwine, à partir de 1983.

Mickey est souvent accompagné de son ami Dingo et de son chien Pluto. Il noue aussi une idylle avec Minnie, une autre souris qui voit le jour en même temps que lui. Mickey n'est pas resté longtemps uniquement sur les écrans. Il apparaît dans les journaux en bande dessinée quotidienne dès le 13 janvier 1930. Cette publication est distribuée par le King Features Syndicate, scénarisée par Walt Disney et dessinée par Ub Iwerks.

Pour souligner l'importance de Mickey dans l'aventure globale de l'univers Disney, Walt Disney a déclaré, à propos de son personnage : « Tout ce que j'espère, c'est que l'on ne perde pas de vue une chose : tout a commencé avec une souris. »


Source: Wikipedia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sangi

avatar

Nombre de messages : 1019
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Dim Fév 15, 2009 8:25 pm

il manque deux parties Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aicha

avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : Alger
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Lun Fév 16, 2009 1:35 pm

Islamophobie en europe ça on le sait et ce que j'ai posté c'est une analyse d'un politologue européen.
Islamophobie en Algérie, c'est ça qui est étonnant!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aicha

avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : Alger
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Lun Fév 16, 2009 4:55 pm

Tariq ibn Ziyad ou Ibn Ziyâd est né au VIIIe siècle et mort officiellement en 720 à Damas en actuelle Syrie. Sa date et son lieu de naissance sont inconnus ; il fut un commandant militaire musulman du VIIIe siècle d'origine très probablement berbère.

Il est essentiellement connu pour avoir mené sur les ordres de son supérieur Omeyyade,le général Musa ben Nusayr, les troupes arabo-musulmanes à la conquête victorieuse de l'Espagne au cours de la Conquista.

Depuis cette victoire, le détroit de Gibraltar porte aujourd'hui son nom ; en effet, Gibraltar est une déformation linguistique de Jebel Tariq signifiant en français la montagne de Tariq .
Source: Wikipédia

J'admire cet homme

Les historiens devraient écrire plus sur l'histoire de Tariq ibn Ziyad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aicha

avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : Alger
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Lun Fév 16, 2009 5:12 pm

Tariq Ibn Ziyad, que connait-on de sa vie ?
Nous connaissons tous Tariq Ibnou Ziyad de nom, n’est-ce pas ?
Ce nom à lui seul, évoque toute la conquête musulmane en Espagne. Une conquête qui a donné naissance à l’une des plus belles civilisations de l’Islam, la civilisation d’Al-Andalous.
Mais, que savons-nous exactement de Tariq Ibnou Ziyad et de sa vie ? Très peu de choses en vérité.
Et malgré tous les lieux, les écoles, et les bateaux qui portent son nom, son passage dans l’Histoire est aussi fulgurant que la conquête qu’il a mené.


Tariq Ibnou Ziyad apparaît pour la première fois dans l’Histoire en 711. Les historiens confirment son origine berbère mais ignorent tout de lui, sa tribu de naissance, sa région et son âge. Tariq Ibnou Ziyad était commandant de l’armée de Moussa Bnou Nossair, gouverneur de la province de l’Ifrikiya.

Le Maghreb était en 711 province musulmane sous le Califat Omeyyade de Damas. Et c’est au nom du Califat que Tariq entreprend la conquête de l’Espagne.

Ce pays, vivait un moment de grandes luttes pour le pouvoir. Le roi Witiza assassiné, c’est Rodrigue, duc de Cordoue qui s’était auto-proclamé Roi.
Les Espagnols, par la voix du gouverneur Julien, ou Yulyan en arabe, font appel aux musulmans du Maghreb pour les aider à détrôner celui qu’ils considèrent comme un usurpateur.

C’est à ce moment précis de l’Histoire qu’apparaît Tariq Ibnou Ziyad.
Moussa bnou Nossair, gouverneur de l’Ifrikiya lui confie le commandement d’une armée de 7000 hommes, et pour mission de libérer l’Espagne du roi Rodrigue.

Tariq Ibnou Ziyad, embarque de Tanger, un jour de mai de l’année 711. Il débarque sur les côtes espagnoles au niveau du Mont de Calpé qui portera dès lors son nom : Djabal Tariq, Gibraltar.

A la tête de son armée, il remporte une première victoire face aux troupes du gouverneur d’Algesiras. Alerté, le roi Rodrigue lève une forte armée pour aller à la rencontre des musulmans.
L’armée de Tariq, informée de cette nouvelle prend peur. Tariq Ibnou Ziyad décide alors de brûler toutes les embarcations. Et il tient à ses soldats, ce discours historique : « L’ennemi est devant vous, et la mer est derrière vous, vous n’avez d’autre alternative que de vaincre ou mourir. Me suivrez-vous ? »

Son armée le suit. Et la grande bataille face au roi Rodrigue se déroule au mois de juillet. Une bataille de 8 jours où le roi Rodrigue est tué et Tariq Ibnou Ziyad victorieux.

Tariq décide de faire de cette victoire le début d’une grande conquête. Moussa bnou Nossair en apprenant ses succès et sa progression vers Tolède, le cœur même de l’Espagne, lui envoie l’ordre d’arrêter net sa progression, de consolider ses positions, et d’attendre son arrivée.

Tariq Ibnou Ziyad rassemble son conseil et demande l’avis de ses lieutenants. Faut-il ou non arrêter l’avancée ? Et pourquoi ne pas profiter de la déroute des armées Wisigothes ? Ses lieutenants sont du même avis que lui. Et ils décident tous de continuer la progression vers le Nord et d’ignorer les ordres.

Moussa bnou Nossair débarque furieux en Espagne. Il démet immédiatement Tariq Ibnou Ziyad de son commandement et le met aux arrêts. Moussa bnou Nossair entreprend de continuer lui-même la conquête. Et il s’approprie toutes les victoires, même celles acquises plus tôt par Tariq Ibnou Ziyad.

Cette injustice parvient jusqu’aux oreilles du Calife Al-Walid bnou Abdilmalik à Damas. Il envoie l ‘ordre de libérer immédiatement Tariq Ibnou Ziyad et convoque Moussa bnou Nossair à Damas.

Pour cet épisode de l’histoire de Tariq Ibnou Ziyad à Damas, les historiens divergent. Et la légende y occupe une grande place.
Quoi qu’il en soit tous s’accordent à affirmer que Moussa bnou Nossair et Tariq Ibnou Ziyad se sont retrouvés ensemble face au Calife Al-Walid un jour de l’année 715.
Tariq Ibnou Ziyad, réussit au bout de cette entrevue à faire reconnaître ses droits sur les victoires qu’il avait remportées et la conquête qu’il avait entreprise.

Mais, depuis cette année de 715, Tariq Ibnou Ziyad s’évapore dans les ruelles de Damas. Nous ne savons plus rien de lui. A part la date de son décès cinq années plus tard en 720.

Source: http://personnages-al-andalus.blogspirit.com/archive/2006/04/10/tariq-ibn-ziyad-que-connait-on-de-sa-vie.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 53
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Lun Fév 16, 2009 6:01 pm

je comprends à présent la...... réticence de nos élèves à " l'histoire "! je parle de la matière bien entendu ........ ils n'aiment qu'un seul prof "si Allaoua" mon collègue et ami car c'est le seul qui enseigne cette matière à l'aide de...... docs télévisés et à coup de data show..... Wink Wink ;)par contre ceux qui dictent les cours....... genre copier coller geek geek geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aicha

avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : Alger
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Lun Fév 16, 2009 6:35 pm

Parodie a écrit:
je comprends à présent la...... réticence de nos élèves à " l'histoire "! je parle de la matière bien entendu ........ ils n'aiment qu'un seul prof "si Allaoua" mon collègue et ami car c'est le seul qui enseigne cette matière à l'aide de...... docs télévisés et à coup de data show..... Wink Wink ;)par contre ceux qui dictent les cours....... genre copier coller geek geek geek
Il faudrait l'écrire cette Histoire et faire des copier/coller un peu partout pour arriver enfin à l'enseigner avec du datashow ma chère Parodie.

Le copier/coller sur le net permet de mettre à la disposition des élèves et enseignants l'information qu'ils recherchent pour préparer respectivement leurs exposés et cours. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cherie20

avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Lun Fév 16, 2009 6:41 pm

Parodie a écrit:
@aicha: si tu crois que quelqu'un te lit !........oups...... lit tous tes copier coller ! lol! lol! lol!


elle sont deux a le croire!! Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ych

avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 27
Localisation : constantine
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Lun Fév 16, 2009 8:06 pm

@ notre malheureuse aïcha

ma pauvre fille je devine d'après tes écrits que tu es une vielle fille qui panique à l'approche de la ménopause , c'est un cas hélas très courant en algerie de vielles filles qui se tournent vers dieu pour pour calmer leurs envies .
si j'ai un conseil à te donner c'est de prendre homme, au mieux marie toi au pire trouve toi un ami , choisie le bien équipé , genre hanieh ( autant en profiter !) et croie moi au bout de quelques jours tu va oublier les musulmans , les arabes et même les berbères , tu n'auras plus qu'une obsession voila c'est juste un conseil à toi de voir !

ps: demande aux femmes mariées du fofo elles te le confirmerons j'en suis sur lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Lun Fév 16, 2009 9:39 pm

@Ych
C'est bizarre comme les algériens (et malheureusement autant les hommes que les femmes) ont tous cette facheuse tendance à dénigrer (bassement) une femme dès qu'elle ne leur convient pas..... YCh, permets-moi de te dire que tu me déçois profondément, parce que je ne te savais pas capable d'autant de goujaterie... C'est drole comme les posts (hacha elli ma yest'halch) sur ce sujet (précisément) manquent de finesse.... et c'est drole aussi parce que ce genre d'argument Ych je l'ai déjà lu ici (sur le forum), et à plusieurs reprises, et aussi bizarrement que cela puisse paraitre toujours de la part de forumeurs qui s'autoproclament glorieusement "défenseurs de la Liberté de pensée et d'expression".... de ceux qui se déclarent "Libres et Larges" d'esprit.... Les rétrogrades n'auront plus rien à rien à se mettre sous la dent grâce à ce genre d'arguments, pffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff..................................

Pour ceux qui n'auraient jamais lu la déclaration universelle des Droits de l'Homme.... voilà ce que dit son article premier :
Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Kwitzach

avatar

Nombre de messages : 3498
Age : 41
Localisation : Au sud de nulle part
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Lun Fév 16, 2009 10:19 pm

Tu as fait mouche mon ami !

Sinon c'est l'article 19 Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 53
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Lun Fév 16, 2009 10:47 pm

Citation :
ps: demande aux femmes mariées du fofo elles te le confirmerons j'en suis sur lol

lol! lol! lol! C'est clair aucun choix à faire entre ça :


Edith Piaf: La Vie En Rose

Des yeux qui font baiser les miens,
Un rire qui se perd sur sa bouche,
Voila le portrait sans retouche
De l'homme auquel j'appartiens

Quand il me prend dans ses bras
Il me parle tout bas,
Je vois la vie en rose.

Il me dit des mots d'amour,
Des mots de tous les jours,
Et ca me fait quelque chose.

Il est entre dans mon coeur
Une part de bonheur
Dont je connais la cause.

C'est lui pour moi. Moi pour lui
Dans la vie,
Il me l'a dit, l'a jure pour la vie.



Et ça :

Elles vieillissent à petits pas
De petits chiens en petits chats
Les bigotes
Elles vieillissent d'autant plus vite
Qu'elles confondent l'amour et l'eau bénite
Comme toutes les bigotes

Brel

http://www.frmusique.ru/texts/b/brel_jacques/bigotes.htm

Sans méchanceté aucune .. n'avons-nous pas .... toutes été vieilles filles avant de nous caser ?? lol! lol! lol! (cela dépend bien sur du temps et de l'espace !on peut être veille fille à 15 ans ...en Algérie durant les..... années 20!!)
et puis bah !.....C'est ...juste des chansons ...enfin des copier /coller ..pour pas sortir du sujet ...
Ah!!! oui un texte ..... , un beau texte ! je dis bien un texte ..quant au contenu ... Wink Wink

J'aime les vieilles filles. Et lorsqu'elles sont laides, c'est encore mieux.

Oui, j'aime les vieilles filles laides et méchantes. A l'opposé des belles femmes heureuses et épanouies, les vieilles filles laides et méchantes portent en elles des rêves désespérés, et leurs cauchemars ressemblent à des cris de chouette dans la nuit. Trésors dérisoires et magnifiques, à la mesure de leur infinie détresse. Contrairement aux femmes belles et heureuses, elles ont bien plus de raisons de m'aimer et de me haïr, de m'adorer et de me maudire, de lire et de relire ces mots en forme d'hommage, inlassablement, désespérément, infiniment.


http://www.ciel-et-enfer.net/les-vieilles-filles-222.texte

ps: "le mariage est la moitié de la religion !!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sangi

avatar

Nombre de messages : 1019
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Lun Fév 16, 2009 11:45 pm

Aicha a écrit:
Islamophobie en europe ça on le sait et ce que j'ai posté c'est une analyse d'un politologue européen.
Islamophobie en Algérie, c'est ça qui est étonnant!!!!!
mais aicha il est plus étonnant de voir des "musulmans" en algerie, tuer, égorger....etc d'autres musulmans n'est ce pas? ou cela pour toi est il banal normal ou moins choquant Exclamation Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kkader

avatar

Nombre de messages : 281
Age : 36
Localisation : constantine
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Mar Fév 17, 2009 12:14 am

Parodie a écrit:
@aicha: si tu crois que quelqu'un te lit !........oups...... lit tous tes copier coller ! lol! lol! lol!

une méchanceté gratuite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ELMAREG

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Mar Fév 17, 2009 12:19 am

ych a écrit:
@ notre malheureuse aïcha

ma pauvre fille je devine d'après tes écrits que tu es une vielle fille qui panique à l'approche de la ménopause , c'est un cas hélas très courant en algerie de vielles filles qui se tournent vers dieu pour pour calmer leurs envies .
si j'ai un conseil à te donner c'est de prendre homme, au mieux marie toi au pire trouve toi un ami , choisie le bien équipé , genre hanieh ( autant en profiter !) et croie moi au bout de quelques jours tu va oublier les musulmans , les arabes et même les berbères , tu n'auras plus qu'une obsession voila c'est juste un conseil à toi de voir !

ps: demande aux femmes mariées du fofo elles te le confirmerons j'en suis sur lol

هذا ما حلبت البقرة
alien alien alien alien alien alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kkader

avatar

Nombre de messages : 281
Age : 36
Localisation : constantine
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Mar Fév 17, 2009 12:22 am

ych a écrit:
@ notre malheureuse aïcha

ma pauvre fille je devine d'après tes écrits que tu es une vielle fille qui panique à l'approche de la ménopause , c'est un cas hélas très courant en algerie de vielles filles qui se tournent vers dieu pour pour calmer leurs envies .
si j'ai un conseil à te donner c'est de prendre homme, au mieux marie toi au pire trouve toi un ami , choisie le bien équipé , genre hanieh ( autant en profiter !) et croie moi au bout de quelques jours tu va oublier les musulmans , les arabes et même les berbères , tu n'auras plus qu'une obsession voila c'est juste un conseil à toi de voir !

ps: demande aux femmes mariées du fofo elles te le confirmerons j'en suis sur lol

l'art d'etre méchant.
comment peut tu poster ça YCH....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamel Eddine

avatar

Nombre de messages : 2919
Localisation : N36* 29.69' E2* 47.57'
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Mar Fév 17, 2009 12:33 am

Sad Sad Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Mar Fév 17, 2009 2:45 am

Tu as raison de pleurer mon cher Kamel Eddine. Mais il y a tellement d'autres écrits qui font pleurer dans ce forum.

Enfin, je suis indigné par l'indignation sélective.

Moi aussi je pleure. Mais je pleure de rire, grâce à l'article d'Eclipse :



Citation :

Le coq oublie qu’il a été un œuf

Il est de notoriété de relever une certaine apparition fugace et une fulguration que comptent un comportement et une attitude pour le moins ubuesques, tant cette apparition notamment s’apparente au cycle de l’hibernation de certaines espèces vivantes.


Cette hibernation est quadriennale et dépend de grands événements d’ordre politique qui concernent la nation. Surgissant de la boîte de Pandore, ils s’élancent « ad Iimina apostolorum » dans un prêchi-prêcha récurrent pour entretenir des inimités fondées sur une somme d’objurgations, à telle enseigne que leur discours nous renseigne sur leur état de frustration pour leur dire : « Ne marchez pas le long d’un cimetière et vous ne ferez pas de cauchemars. » « Ces donneurs de leçons, stratèges de salon et moralistes de prétoires », ces pamphlétaires charrient avec une charge « delirium tremens » dans une aura, un scotome, une « acta fabula » vindicative qui resurgit au sortir de chaque hibernation.

Donc, à l’approche de chaque événement marquant de la vie politique de la nation, nos bons samaritains sortent de leur refuge douillet pour voler au secours du pays et fustiger toute la sphère à l’intérieur de laquelle ils entretiennent leur léthargie cyclique, mais oh ! combien insidieuse.

Dès lors que le pays s’est engagé dans une nouvelle phase politique, voilà que des alternatives ressemblent à Sisyphe et leur courage se compte au nombre de leur retraite spirituelle à l’issue desquelles nous avons droit à des ad hominem et des incantations in petto. Qui plus est, « il n’est pas conseillé de jeter des pierres quand on habite une maison de verre ». Mais nos alternatives vont jusqu’à trouver la parade en procédant à une analyse sur le comportement de l’armée, suggérant de la sorte une compromission. Dans quel but ? Pour quel avantage ? Au profit de qui ? Pour répondre à quoi ?

Il est difficile, voire impossible, d’aganter ces prétendus « gardiens du temple ». « D’ailleurs, il se trouvera toujours des marchands de chandelles pour se plaindre de la concurrence du soleil. » Ainsi, sont-ils qualifiés d’infatués par le poète qui, dans une remarquable allégorie, traduit ce genre de comportement à travers « cette volée de moineaux qui, grisés par leur envol, se sont pris pour des faucons ». (1) Ne pouvant se départir de leurs réflexes belliqueux, ils trouvent matière à tétaniser l’action d’autrui en déversant leur intarissable fiel, une litanie de jérémiades, de vouloir coûte que coûte porter le débat en une querelle de cloche-merle.

Pour toute contribution au développement des libertés politiques, de la libre expression, de la défense des droits de l’homme, ils se sont confinés dans un discours catilinaire ad unguem, gonflé de catharsis. Ne faut-il pas nettoyer ces « écuries d’Augias ? Que non ! », car ce n’est pas en changeant les tâches du léopard qu’en change l’animal. Ne doit-on pas garder raison ? Certes oui ! Car, l’on ne peut modifier leur modus faciendi. Certains sonnent l’hallali, en se gardant de quitter leur ténébreuse « tanière ». D’autres sous un parapluie dans une harangue stridente se prévalent de la force de galvaniser le peuple qui, pour sa part, n’accorde aucune attention à ces « envolées », dont les échos se perdent dans le son même qu’elles produisent. « Vous devriez brûler tout ce meuble inutile. » « Et laisser la science aux docteurs de la ville. » Un autre poète déclama ces autres vers : « Toute dignité n’est point de ton rang, ne t’échine donc pas à vouloir l’atteindre. Prends place et contente-toi de faire ripaille et porter parade. » (2)

Source:
http://www.elwatan.com/Le-coq-oublie-qu-il-a-ete-un-oeuf[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ych

avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 27
Localisation : constantine
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Mar Fév 17, 2009 10:16 am

je croie bien que c'est un (le) message de trop ! je ne me savais pas aussi méchant ! je me casse pour un bout de temps bye

@ aïcha

je croie (je suis sur ) d'avoir fais une gaffe , je n'ai pas bien mesuré la portée de mon message accepte mes sincères excuses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   Mar Fév 17, 2009 11:04 am

@ YCH
C'est très "classe" de ta part mon cher ami Smile Sincèrement je te remercie Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Algérie Arabe et Musulmane vs Algérie Algérienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» La cote des timbres algériens
» 60 F / 891 A Caravelle Air Algérie.
» Exposition de Sharjah du Timbre arabe
» Marquages AMX 13 Guerre d'Algérie
» Timbres d'Algérie Non dentelés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REC :: Réactions à l'actualité-
Sauter vers: