AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Palestine meurtrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 9:52 am

Assalamou Alaikoum wa Rahmatou Allahi wa Barakatouhou,
ça fait longtemps oui je sais... je vais bien merci el hamdoullah pour ceux qui s'inquiéteraient....mais au vu de la grave situation en Palestine, ça ne va pas trop...
J'ai eu envie de contribuer moi aussi en exprimant mon point de vue sur la question, vu que tout le monde y va de son analyse, de son approche, de sa philosophie, je me suis dit, pourquoi pas moi?
Face aux crimes barbares israéliens commis sous nos yeux aujourd'hui, devons-nous rester neutres pour être objectifs? pouvons-nous être neutres aujourd'hui? lorsque des enfants se font tuer sous les bombes israéliennes au vu et au su de tout le Monde quelle serait l'attitude la plus décente à prendre? à mon (très humble) avis, parler, crier, s'opposer pour que ces crimes ne se reproduisent plus, qu'on ne soit pas complices, que ces enfants aient le droit à une vie décente.... mais que celui qui se demande encore qui a raison et qui a tort, la pudeur voudrait qu'on se taise plutôt que de participer aux crime... ne pas soutenir les palestiniens, OK, mais au moins se taire par respect pour les morts et les blessés....
Comme je n'ai pas trop le temps de développer ici, et comme j'ai pris le temps de le faire ailleurs (sur mon blog) permettez-moi de vous poster les messages que j'ai écrit depuis le début de cette guerre contre Ghazza....

Avertissement : Je poste sciemment les photos, parce que sur certains médias (français et anglais aussi) on ne les voit pas du tout, remarquez bien que les morts ou les blessés sont des hommes ou de jeunes hommes, sous entendu que tous ceux-là sont du "khamas" bien sur....et qu'ils méritent bien d'être éliminés...c'est des "terroristes".... alors il faut montrer des photos d'enfants et de ce qu'ils subissent peut-être..... âmes sensibles vous savez ce que vous devez faire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 10:06 am

Beyrouth 2006/ Ghazza 2008


On le savait, et les palestiniens plus que nous tous le savaient, les israéliens préparent depuis plus d'une année, une offensive de grande envergure contre Ghazza. Ghazza sous blocus, que tous les appels de la communauté internationale n'ont pas réussi à faire lever.
Depuis quelques jours, les "responsables" israéliens se sont relayés dans une offensive diplomatique. "Pour frapper, il faut se préparer soigneusement, comme pour une opération chirurgicale" dixit le Général Amos Gilad. Cela nous rappelle bien sur les frappes chirurgicales américaines sur l'Irak ou sur l'Afghanistan.
Des frappes chirurgicales sur la Bande de Ghazza? Un espace de 360 Km2 avec une densité démographique de 4117 habitants au Km2 (source), les israéliens "craignent" d'être stoppés dans leur élan : "Si des femmes et des enfants sont tués, les instances internationales stopperont l'opération qui sera un échec" dixit le même Amos Gilad. Comme si les femmes et les enfants assassinés le 30 juillet 2006 à Qana au Liban avaient stoppé les bombardements sur le Liban qui ne se sont arrêtés que 15 jours plus tard, le 14 août 2006...
Les israéliens maitrisent (il faut l'avouer) l'art de la terminologie (pour ne pas dire du mensonge) pour se rallier l'opinion publique internationale : il ne s'agit pas de bombarder Ghazza, ni sa population civile, ni ses femmes, ni ses enfants, mais bien de "faire tomber le Hamas"... comme au Liban en 2006, il s'agissait d'expulser le Hezbollah de la région... et le résultat est là !
Aujourd'hui, le génocide des palestiniens qui a commencé en 1948 continue... mais jusqu'à quand? et combien de victimes faudra-t-il pour que le monde accepte enfin de voir la vérité en face? accepte de porter la responsabilité de ce crime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 10:25 am

Je n'ai pas l'habitude de reprendre des articles ou des chroniques entièrement et directement sur mes pages, d'habitude je les mets en lien, mais la situation est exceptionnelle.... la chronique de Mohamed Bouhamidi sur le journal algérien La Tribune est tellement juste que je n'ai eu d'autre choix... les photos aussi sont du même journal. Pour ceux qui croient que les "cibles" des bombardements israéliens ne sont que les "activistes" du "khamas" (comme ils disent eux).
"Aux voix européennes qui ont demandé de la retenue à Israël après la mort de plus de 200 Palestiniens et des blessures graves pour des centaines d’autres, il faudrait quelques vérités toutes simples. Je ne parle pas de la désinformation comme celles des médias empressés de titrer une pluie de roquettes sur Israël et la mort d’une civile israélienne -une civile notez bien– quand il ne s’agirait, dans leurs papiers, que de membres du Hamas, alors que l’aviation a commencé ses bombardements à la sortie des écoles. Je parle des responsables européens, tels les Anglais, qui rappellent par leur porte-parole que «tout en comprenant l’obligation du gouvernement israélien de protéger sa population, nous appelons à un maximum de retenue pour éviter d’autres victimes civiles». Le président français, qui est également celui de l’Union européenne, commence par les Palestiniens : il «demande l’arrêt immédiat des tirs de roquettes sur Israël ainsi que des bombardements israéliens surGhaza», et il «appelle les parties à la retenue». Il «exprime sa plus vive préoccupation devant l’escalade de la violence dans la bande de Ghaza et déplore le très grand nombre de victimes civiles».
Ces dirigeants pouvaient-ils ignorer le grand nombre de victimes civiles, ce que la presse indépendante, professionnelle et très déontologique de la vieille Europe pouvait passer à la trappe sous les termes équivoques de militants du Hamas, de policiers ou encore d’activistes, la plus belle trouvaille médiatique pour dire un agité qui mérite sa mort. Javier Solana est allé de son petit couplet en appelant à un «cessez-le-feu immédiat» à Ghaza, et la Grande Russie des oligarques met les deux parties sur le même plan : arrêt des roquettes contre arrêt des bombardements. Aucun de ces éminents pays ni aucun de leurs éminents dirigeants ne s’est souvenu qu’entre des roquettes artisanales et l’aviation la plus sophistiquée du monde il n’existe aucune comparaison possible. Ils ne se sont surtout pas souvenus qu’ils ont sur leurs bureaux depuis des décennies la question de la création d’un Etat palestinien. Ces mêmes dirigeants ont soumis la semaine dernière au Parlement européen la résolution qui fait d’Israël un quasi Etat de l’Union européenne jouissant de privilèges inouïs dont ceux de se prononcer sur les orientation européennes de politiques étrangères sans contrepartie en obligations et en devoirs. Israël bombarde Ghaza aussi en tant que pays membre de l’Union européenne. L’Union européenne bombarde Ghaza par l’un de ses membres ; par son nouveau membre, par le plus chéri de ses membres. Au-delà de la question politique de rendre aux Palestiniens leurs droits politiques à disposer de leur terre et d’un Etat, il reste la question de la terreur. Il faut être un fieffé imbécile pour croire que l’Union européenne ou les Etats-Unis ne soutiendront pas jusqu’au bout leur colonie commune comme les Anglais, les Français, les Portugais ont soutenu jusqu’au bout leurs colonies particulières.
Non, il faut juste leur rappeler que les bombardements aériens ont pour but la destruction massive et la terreur. Ils ne peuvent atteindre la précision chirurgicale dont se gargarisent leurs médias. Ils visent à frapper de stupeur les populations, à les hébéter, à leur faire peur au plus profond d’elles-mêmes. Le lundi 26 avril 1937, l’aviation nazie expérimentait sur Guernica la théorie de la terreur de masse. Briser la volonté des femmes, des hommes, des enfants. Les rendre fous de terreur. Les rendre errants de panique. Les sidérer par les pleurs des enfants, les cris des blessés, les râles des mourants. Les paniquer. Frapper, frapper jusqu’à les plonger dans l’hébétude. Voilà le but d’Israël. Frapper les populations d’hébétude. Les transformer en légumes. Sharon l’a dit, leurs poètes l’ont dit, leurs théoriciens l’ont dit : les frapper jusqu’à ce qu’ils comprennent. Jusqu’à ce qu’ils renoncent à toute part d’humanité, à toute part de rêve, à toute part d’une terre où enterrer ses morts parmi les ancêtres. Si Guernica est le modèle premier de la terreur de masse, Ghaza en est le modèle achevé, prison à ciel ouvert, ghetto permanent, mouroir. Ces dirigeants européens sont les complices de ces crimes. Et de leur histoire, ils reproduisent les massacres coloniaux et de leur histoire il faut leur renvoyer la pâle image du ghetto de Varsovie et du bombardement de Guernica devant ce que subissent les Palestiniens.
Ils ne sont pas les seuls complices. Tzipi Livni a choisi Le Caire, mercredi dernier, pour annoncer cette guerre contre les Palestiniens. Un journal saoudien a rapporté les propos de Peres qui rassurait sur la ferme volonté d’Israël de ne pas pénétrer Ghaza parce qu’il avait les moyens d’agir autrement.
Israël a annoncé la poursuite de ses bombardements. Que l’Europe choisisse de s’asseoir avec son rejeton malgré ses crimes de guerre, cela va de soi. Que des pays arabes en mal de protection américaine bénissent ses crimes cela va de soi. Qu’Israël ait trouvé ses harkis comme la France avait trouvé le bachaga Boualem et mademoiselle Sid Cara en Algérie ou Bai Daï en Indochine, rien de plus normal. Tous les conquérants et tous les occupants ont trouvé des collabos. Mais personne ne pourra dire qu’il n’a pas à être plus palestinien que les Palestiniens et qu’il ne savait rien du crime ni des criminels. N’est-ce pas enfants aux os brisés, n’est-ce pas enfants errant dans les rues de Ghaza, n’est-ce pas enfants ensanglantés dans des hôpitaux sans moyens ? N’est-ce pas enfants de Ghaza qui n’avez connu que douleur sur douleur sur les poitrines sonores de vos mères ? N’est-ce pas enfants de Ghaza qui n’avez connu de la vie que les noces sanglantes de votre mort ?"

M.B



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 10:27 am

Livni, louve à l'ombre de Sharo(g)n(ard)


L'offensive israélienne contre les palestiniens de Ghazza continue... cinq jours et déjà un nombre effarant de martyrs et de blessés. Hier, parmi les victimes des bombardements "chirurgicaux" israéliens, deux petites filles : Lama et Haya Hamdane, embarquées sur une charrette avec leur famille ont été tuées dans leur fuite. La veille, cinq soeurs ont été tuées dans leur sommeil : Jawaher, Dina, Samar, Ikram et Tahrir Baâlousha. Pendant ce temps Tzipi Livni, n'en démord pas : c'est le "khamas" qu'elle vise, et c'est l'Iran qui menace la sécurité dans la région. Cette guerre selon elle oppose aujourd'hui les modérés aspirant à la paix et ceux qui soutiennent le terrorisme du Hamas (...)
Livni, fille de l'Irgoun terroriste, agent du Mossad, ambitionne d'être la future premier ministre d'un "Etat juif" en conseillant aux palestiniens de supprimer de leur langage le mot "Nakba" (tragédie, catastrophe). Elle refuse de reconnaître aux palestiniens, le drame et la souffrance causés par la création d'Israel en mai 1948, et s'oppose à l'utilisation de cet "outil de la propagande arabe" par l'ONU. Mais il ne faut pas croire, Tzipi Livni à l'apparence aussi dure et austère, cache bien son jeu. Elle a un coeur, et peut même s'attendrir devant la souffrance des ... animaux ! Elle est d'ailleurs depuis très jeune végétarienne, après avoir lu une description de l’abattage des animaux (source). Ce qui lui cause bien des problèmes, notamment avec les producteurs de foie gras en Israel qui ne l'aiment pas du tout !
Tzipi Livni sait-elle comment sont assassinés les enfants palestiniens par les machines de la mort israéliennes?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 10:31 am

La guerre des six jours est dépassée


Hier, l'armée israélienne annonçait avec fierté la mort de Nizar Rayan, un haut responsable du Hamas tué par un missile... d'une tonne (deux missiles selon des témoins), tiré sur sa maison au coeur du camp de réfugiés de Jabaliya au nord de la bande de Ghazza. Un camp regroupant 100 000 réfugiés.
Quinze morts : quatre femmes et onze enfants ont été tués dans ce bombardement, sans compter les nombreux blessés et les maisons détruites alentour. Pourtant, les israéliens essaient d'éviter au maximum de toucher des civils... mais ce sont les "terroristes" qui "utilisent des femmes et des enfants pour se défendre"dixit Tzipi Livni, parce que les "terroristes se cachent dans les maisons" selon Shimon Peres qui lui, heureusement sait se planquer dans un abri à la moindre alerte.
Les résistants palestiniens de Ghazza aimeraient bien avoir des abris mais ils n'en ont pas. Les maisons dans lesquelles ils se "cachent" sont leurs propres habitations. Et les femmes et les enfants qu'ils "utilisent" sont leurs propres familles.
N'est-ce pas les bombardements israéliens qui sont une violation flagrante de toutes les conventions internationales? Une violation des Droits humains?
Mais ces actes d'agressions contre une population civile toute entière démontrent bien qu'Israel est dans l'impasse. Le temps de la guerre des six jours, de la guerre éclair, est loin derrière... six jours pour un seul homme? combien pour toute une Résistance?







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 10:51 am

Onu/Uno ou le jeu de qui perd gagne


Au jeu du "Uno", un jeu de cartes (d'invention américaine), le vainqueur est celui qui réussit en premier à se débarrasser de toutes ses cartes sans nécessairement avoir le meilleur score bien au contraire... il faut avoir le score le plus bas pour espérer gagner pendant que les autres joueurs amassent (bêtement) des points. Bizarre comme jeu, non? N'est-ce pas ce jeu-là qui est pratiqué à l'ONU?
Ghazza et toute sa population sont sous le feu de l'armée israélienne depuis neuf jours, et trois réunions du Conseil de Sécurité n'y ont rien changé. Pouvait-on espérer autre chose à entendre le langage de l'ONU? Inutile de commenter celui (le langage) des américains ou des israéliens, pour eux : "Israel est en légitime défense face à l'agression du Hamas armé de roquettes" et blablabli et blablabla, oui on a bien appris la leçon depuis... Mais qu'en est-il des autres, de Ban Ki Moon par exemple?
Ban Ki Moon, Secrétaire Général de l'Organisation des Nations-Unies, supposé médiateur objectif et impartial, garant du respect par les Nations du monde du Droit International.
Hier, samedi 3 janvier 2009, Ban Ki Moon "était profondément préoccupé par la gravité de la nouvelle escalade" à Ghazza, autant par le "lancement d'une opération terrestre israélienne" que par "les tirs continus de roquettes". Il a appelé à "une cessation immédiate de l’opération terrestre". L'opération aérienne serait-elle autorisée en filigrane? Non le discours de Ban Ki Moon n'est pas ambigu, il l'a déjà dit "soyons clair : je condamne sans équivoque et dans les termes les plus vifs les attaques à la roquette et au mortier lancées par le Hamas contre Israël". Il reconnaît "les soucis de sécurité d'Israel" et ne condamne que "l'usage excessif de la force" (par Israel), en étant tout de même "profondément choqué" par le fait que les appels au Hamas soient restés "lettre morte".
Ban Ki Moon sait-il combien de résolutions de l'ONU sont restées "lettre morte" en Israel? Lorsqu'il parle de "sécurité d'Israel" ignore-t-il que la colonisation est une Agression? que le blocus imposé à toute la population de Ghazza est un Crime? que la résistance pour l'Indépendance est un Droit?
Ban Ki Moon a-t-il entendu l'appel de Snorre Lindquist et Lasse Wilhelmson à "retirer à Israel son adhésion aux Nations-Unies" cette adhésion devant obligatoirement être subordonnée à son respect du Droit International?
Mais selon les israéliens, c'est le Droit International qui doit changer. Israel a osé demander à l'Assemblée Générale de l'ONU de "renoncer à ses résolutions «déséquilibrées» qui, déconnectées de la réalité, n’offrent ni secours ni avantage aux Palestiniens"(...) Mais bien sur voyons... depuis plus de 60 ans, les israéliens oeuvrent à changer la réalité sur le terrain (en Palestine) en violant tous les Droits, toutes les Conventions et en faisant fi des Résolutions de l'ONU, en attendant que l'ONU elle, change ! Soutenus dans leur entreprise par les Etats-Unis, membre permanent au Conseil de Sécurité, usant quand il le faut de son Droit de Veto pour peser sur les décisions du Conseil. Car ce sont bien les résolutions du Conseil de Sécurité qui ont force exécutoire, et non celles de l'Assemblée Générale de l'ONU qui ne sont que de simples recommandations...
Heureusement et malgré tout, à l'ONU il y a toujours ceux qui osent dire les choses comme elles sont, qui n'ont pas peur de parler de "Crime d'Apartheid" quand il s'agit de parler d'Israel. C'était dans un discours de Miguel d'Escoto Brockmann, Président de la 63ème session de l'Assemblée Générale de l'ONU, à l'occasion de la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, le 29 novembre dernier. Et c'est à juste titre que depuis les bombardements criminels contre Ghazza, Miguel d'Escoto Brockmann craint que l'ONU soit accusée de complicité, en rappelant de ce fait toutes les obligations et responsabilités des Nations Unies.
Mais à la maison de verre rien n'est aussi clair, et y parler franchement est un risque que tous les responsables ne peuvent/veulent pas prendre. Alors, il faudra un jour peut-être, penser à nous définir honnêtement les Nations-Unies : quelles nations? unies pour quoi? pour qui?
P.S : Tout à l'heure j'ai vu une image "terrible" à la télé... terrible d'ailleurs est un bien faible mot pour l'horreur que j'ai vu... diffusée sur Aljazeera parce qu'en direct, elle ne l'a plus été depuis... un enfant de 10 ans, crâne complètement ouvert... je vous épargnerai la suite, c'est inutile et tellement douloureux... alors regardez plutôt ces enfants de Ghazza, ne méritent-ils pas d'être aimés vivants?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 10:52 am

Tirs amis


N'est-ce pas un comble pour un soldat israélien qui "part au front" à Ghazza, de mourir tué par un "tir ami"? Serait-il plus honorable pour un soldat israélien, motivé, bien équipé, et super entrainé de se faire tuer par ses frères d'armes que par l'ennemi? Pourquoi aller jusqu'à Ghazza pour finalement s'entretuer? L'armée israélienne ne pourrait-elle pas organiser des opérations "tirs amis" moins couteuses?
Pourquoi les israéliens se refusent-ils le privilège de "tomber au champ d'honneur" dans un combat pour la "défense de la patrie"?
Je ne compte évidemment pas m'apitoyer sur leur sort, alors qu'ils n'acceptent même pas de mourir en héros. Comment pourraient-ils d'ailleurs?
Aujourd'hui, plusieurs écoles de l'UNRWA, abritant des civils venus s'y réfugier, fuyant les "tirs ennemis" ont été bombardées elles aussi. Plus de quarante personnes ont été tuées. Trois écoles à différents endroits de la bande de Ghazza. Dans le camp de réfugiés du Chati' à l'ouest, à Khan Younès au sud, et dans le camp de réfugiés de Jabaliya au nord de la bande de Ghazza. Des erreurs tout ça?
Les israéliens essaient de justifier leur crime en accusant l'ONU de laisser ses batiments aux mains des "activistes" du Hamas...
Avec le début de l'offensive terrestre sur Ghazza, l'armée israélienne avait jeté des millers de tracts sur la bande. Ces tracts (en substance) appelaient les habitants de Ghazza à quitter leurs maisons qui risquaient de se retrouver "au coeur des combats". Bien sur les israéliens n'ont pas attendu que les populations évacuent leurs maisons, l'offensive aérienne ayant été lancée une semaine auparavant. De toutes les façons, les habitants de Ghazza n'ont pas où aller, la bande étant une grande prison, et les civils se retrouvant de ce fait ciblés par les bombardements israéliens, contrairement à la Quatrième Convention de Genève.
Vous croyez encore que les israéliens tuent au hasard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 10:54 am

Parler maintenant ou se taire à jamais


Barack Obama est (enfin) sorti de son mutisme concernant la guerre contre Ghazza. Il annonce qu'il aura beaucoup de choses à dire... le 20 janvier dès son investiture. En voilà une bonne nouvelle! Je ne sais pas si les enfants palestiniens qui meurent quotidiennement sous les bombes israéliennes pourront attendre jusque-là, ils le souhaitent c'est sur... Mais Barack Obama le comprend certainement, puisqu'il est "profondément inquiet"... Tiens, j'ai déjà entendu ça quelque part... Avez-vous remarqué combien tous ceux qui n'osent/ne veulent pas condamner franchement Israel sont toujours "profondément inquiets"?
Je ne répéterais pas ce que j'ai déjà dit à propos de Barack Obama pendant les présidentielles US, mais voilà, nous y sommes! A tous ceux qui l'attendaient comme le Messie, Barack Obama vient de donner la première leçon de Realpolitik.
Barack Obama qui sans délai aucun, avait "condamné d'une même voix" avec George Bush, les attentats de Mumbaï en novembre dernier, laisse aujourd'hui tout le soin au président américain (encore en place) de conduire la politique étrangère. Il promet (malgré tout) de s'engager dès sa prise de fonction "de façon efficace et cohérente afin de tenter de résoudre le conflit au Moyen-Orient"... ce serait selon lui, "juste pour les peuples de la région mais aussi pour la sécurité nationale des Américains et la stabilité qui est tellement importante pour notre pays".
En Inde, les américains ont des intérêts que Barack Obama compte bien défendre, mais à Ghazza?????????







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 10:56 am

Ghazza...Jenine...Palestine


Avez-vous déjà vu le film documentaire de Mohamed Bakri, Jenine... Jenine ?
Un film à voir de toute urgence pour comprendre ce qui se passe, et risquerait encore de se passer à Ghazza dans les prochains jours...
Au lendemain du Sommet de la Ligue Arabe, le 29 mars 2002 Ariel Sharon lance une guerre contre les territoires palestiniens, une offensive baptisée "Opération Rempart". Officiellement engagée contre le "terrorisme" elle était en réalité la réponse israélienne à la proposition de paix arabe. Début avril, les territoires palestiniens autonomes mais non encore libérés (tel que prévu par les Accords d'Oslo), sont alors réoccupés par l'armée israélienne. Yasser Arafat, Président de l'Autorité Palestinienne, jugé interlocuteur non valable par Sharon et Bush... est définitivement isolé et enfermé dans la Mouqataâ jusqu'à la fin, jusqu'à sa mort le 11 novembre 2004.
Le camp de réfugiés de Jenine va lui subir toute la furie de Sharon et de son armée, décidés d'en finir avec la résistance palestinienne dans le camp. Entre le 3 et le 11 avril 2002, celui-ci est totalement bouclé. Zone militaire, il est interdit aux médias et même aux secours... Personne n'y entre et personne n'en sort. Les résistants palestiniens encerclés n'ont alors d'autre choix... que de résister, au milieu des leurs, de la population civile, elle aussi encerclée dans le camp...
La bataille est rude, et les israéliens essuient des pertes énormes, mais quand "tout est fini" et que le Monde peut finalement entrer dans le camp de réfugiés de Jenine, il découvre avec horreur l'ampleur du massacre. Un désastre! Pour venir à bout de la résistance en place, les israéliens ont tué sans merci et tout rasé sur leur passage... Le Monde s'est alors indigné mais les israéliens ont comme d'habitude justifié, et il n y a pas eu d'enquête...
Seulement, le contexte de Jenine en 2002 n'est pas celui de Ghazza en 2008, ni politiquement, ni géographiquement, ni démographiquement et encore moins stratégiquement. Les israéliens n'auront jamais ni la paix ni la sécurité qu'ils prétendent vouloir à tout prix... Frapper fort et choquer les consciences ne fera que conforter les palestiniens dans leur foi, leur conviction en la justesse de leur cause et non le contraire.
Et Ghazza ne signifie-t-elle pas en arabe : la forte?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 11:19 am

Du bon usage de la barbarie

Les Grecs, imités ensuite par les Romains, ont appelé "barbares" tous les peuples qui leur étaient "étrangers". Mais ce sens a depuis laissé place à un autre, devenant aujourd'hui (selon le dictionnaire) synonyme de tout ce qui est contraire à la civilisation, de l'absence de valeurs morales, en un mot : d'Inhumanité !
Car depuis les Vandales, les Mongols ou les Huns (et tous les autres) le monde s'est civilisé nous affirmait-on, et s'est définitivement Uni et réuni autour d'un Droit Universel et de Conventions Internationales... et du mythe du père noël (oui je suis amère) !
Parce qu'au moment où le monde civilisé, moderne, démocratique etc... nous berçait de beaux discours et de grands idéaux, au moment où il déclarait vouloir définitivement libérer tout le Monde (son tiers) de la colonisation et de l'oppression par humanisme (tiens tiens...) il a bien pris soin de laisser derrière lui un cadeau d'adieu... pas grand chose... une toute petite entité... tout en bas du monde...
Malgré sa contradiction flagrante avec les grands principes et les nouvelles valeurs auquel le Monde aspirait, Israel est le reste du colonialisme occidental à l'ère de la décolonisation. Sa naissance (création) est adoptée (résolution 273) par le monde civilisé, moderne, démocratique (je sais on dit communauté internationale aujourd'hui), déclarant de fait, Israel état "pacifiste" (malgré son "passé" terroriste) et disposé à remplir ses obligations onusiennes (malgré deux résolutions de l'ONU non appliquées à ce moment-là déjà, la 181 et la 194).
Pourquoi nous étonnons-nous alors de l'attitude complice de la communauté internationale? N'est-ce pas dans l'ordre naturel des choses?
Lorsqu'Israel bafoue le Droit International, viole toutes les Lois, en un mot lorsqu'il crache au visage de l'ONU, il sait pertinemment qu'on saura excuser son "usage excessif de la force", que la communauté internationale saura lui trouver tous les prétextes et les justificatifs... et que les médias sauront s'occuper ensuite du reste...
Il fut un temps béni (oui oui béni) où les barbares malgré leur sauvagerie, malgré toute leur cruauté, avaient la décence de ne pas insulter l'intelligence des autres. Leurs hordes s'abattaient sur les villes et les villages, massacrant, pillant, violant, rasant tout sur leur passage, sans discours aucun. Ils ne se souciaient pas de leur "image" bien au contraire... terroriser les populations leur facilitait la tache en annihilant toute résistance.
Ils n'auraient jamais pu feindre la douceur ou l'humanité comme osent le faire, toute honte bue, les barbares d'aujourd'hui...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 12:08 pm

C'est ainsi que les terroristes prétendent maintenant vouloir combattre la terreur du Hamas (soutenu par la Syrie et l'Iran bien sur), en omettant de dire que la résistance en Palestine en général, et à Ghazza aujourd'hui en particulier, n'est pas le seul fait du Hamas, plusieurs branches armées de la résistance palestinienne participent à défendre leurs territoires. Notamment les Brigades des martyrs d'Al Aqsa, branche armée du Fatah, parti de Mahmoud Abbas;
En oubliant qu'hier à peine (pendant les négociations d'Oslo), les palestiniens et l'OLP étaient accusés alors d'être soutenus par... les soviétiques ! Voir le livre de Mahmoud Abbas "Le chemin d'Oslo";
Et que si le Hamas est un parti "islamiste", "extrémiste", "fondamentaliste" et "radical", George Bush (l'homme qui n'a pas volé la chaussure) qui prône à tout va la "légitime défense d'Israel" peut lui parler sans détours de "guerre idéologique".
Mais il faut reconnaître tout de même, que des (rares) voix (de la communauté internationale) commencent à s'élever et à appeler à une condamnation des crimes d'Israel. L'UNRWA, le CICR et le Haut Commissariat aux Droits de l'Homme qui vient de décider à travers une résolution de dépêcher une commission d'enquête à Ghazza. Je ne sais pas s'il faut être optimiste, mais les israéliens ont déjà fait pression contre une enquête dans le camp de Jenine en 2002... Récemment, il y a juste un mois, Richard Falk, le rapporteur spécial pour les territoires palestiniens de ce même Haut Commissariat des Droits de l'Homme a été interdit d'entrer en Israel et dans les territoires palestiniens, il en a été expulsé...
Les israéliens ont à vrai dire beaucoup de choses à cacher, mais des collectifs d'avocats et d'associations commencent eux aussi à s'organiser pour déposer une plainte devant la Cour Pénale Internationale. Et les médias travaillent aussi à mettre en évidence les crimes d'Israel : Génocide, Crimes contre l'Humanité et Crimes de guerre, ils s'interrogent sur l'utilisation par l'armée israélienne d'armes interdites à l'effet dévastateur.
Cela ne date malheureusement pas d'aujourd'hui, la télé italienne d'information RAI24 s'est déjà intéressée à la question.
Les morts se comptent aujourd'hui par centaines, les blessés par milliers, et ceux-là surtout porteront toute leur vie les marques de la barbarie du monde civilisé, moderne, libre et démocratique...

Lui s'appelle Lou'ay Sob'h, il a perdu ses yeux... il raconte comment tout est arrivé et à la fin de son récit, il dit "Je vous remercie"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 12:15 pm

Elle s'appelle Djamila Hayach, elle jouait sur la terrasse de la maison avec ses frère et ses cousins...elle aimerait devenir journaliste pour comprendre ce qui se passe "avant" les faits !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
ych

avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 27
Localisation : constantine
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 12:20 pm

merci oek

j'ai toujours pensé qu'aucune cause si noble soit elle ne justifie qu'un être humain se fasse exploser , quel que soit le nombre d'ennemies qu'il puisse emporter avec lui.
mais..voila je viens de franchir le pas , oui dans ce cas précis c'est envisageable, c'est possible et c'est même un devoir l'endroit idéal serai un jardin d'enfants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edraum

avatar

Nombre de messages : 1118
Age : 31
Localisation : alger
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Ven Jan 16, 2009 12:45 pm

la maturité de ces enfants est destabilisante ...c vrm dingue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Sam Jan 17, 2009 2:52 am

Ah Oum !!!! ça fait plaisir !!! pas la guerre, ton retour !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kkader

avatar

Nombre de messages : 281
Age : 36
Localisation : constantine
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Sam Jan 17, 2009 3:09 am

c tj un plaisir de te relir OMK...

le reste sans commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Sam Jan 17, 2009 3:43 am

kkader a écrit:
c tj un plaisir de te relir OMK...

le reste sans commentaire

ouais c vrai !! le reste toujours aussi long et toujours aussi mal écrit Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Sam Jan 17, 2009 10:58 am

Alors pour faire court, voici une vidéo.... Il s'appelle Mads Gilbert, et il était avec Erik Fosse, les deux seuls médecins étrangers sur le terrain à Ghazza



Et un article du Monde, un peu plus explicite.... je le poste parce qu'il pourrait ne plus être disponible dans quelques jours....

Des médecins évoquent l'usage "d'un nouveau type d'arme" à Gaza

"Al-Arish (Egypte), envoyée spéciale

Des blessés d'un type nouveau – adultes et enfants dont les jambes ne sont plus que des trognons brûlés et sanguinolents – ont été montrés ces derniers jours par les télévisions arabes émettant de Gaza. Dimanche 11 janvier, ce sont deux médecins norvégiens, seuls occidentaux présents dans l'hôpital de la ville, qui en ont témoigné.
Les docteurs Mads Gilbert et Erik Fosse, qui interviennent dans la région depuis une vingtaine d'années avec l'organisation non gouvernementale (ONG) norvégienne Norwac, ont pu sortir du territoire la veille, avec quinze blessés graves, par la frontière avec l'Egypte. Non sans ultimes obstacles : "Il y a trois jours, notre convoi, pourtant mené par le Comité international de la Croix-Rouge, a dû rebrousser chemin avant d'arriver à Khan Younès, où des chars ont tiré pour nous stopper", ont-ils dit aux journalistes présents à Al-Arish.
Deux jours plus tard, le convoi est passé, mais les médecins, et l'ambassadeur de Norvège venu les accueillir, furent bloqués toute la nuit "pour des raisons bureaucratiques" à l'intérieur du terminal frontalier égyptien de Rafah, entrouvert pour des missions sanitaires seulement. Cette nuit-là, des vitres et un plafond du terminal furent cassés par le souffle d'une des bombes lâchées à proximité.

"A 2 MÈTRES, LE CORPS EST COUPÉ EN DEUX; À 8 MÈTRES, LES JAMBES SONT COUPÉES, BRÛLÉES"
"A l'hôpital Al-Chifa, de Gaza, nous n'avons pas vu de brûlures au phosphore, ni de blessés par bombes à sous-munitions. Mais nous avons vu des victimes de ce que nous avons toutes les raisons de penser être le nouveau type d'armes, expérimenté par les militaires américains, connu sous l'acronyme DIME – pour Dense InertMetal Explosive", ont déclaré les médecins.
Petites boules de carbone contenant un alliage de tungstène, cobalt, nickel ou fer, elles ont un énorme pouvoir d'explosion, mais qui se dissipe à 10 mètres. "A 2 mètres, le corps est coupé en deux; à 8 mètres, les jambes sont coupées, brûlées comme par des milliers de piqûres d'aiguilles. Nous n'avons pas vu les corps disséqués, mais nous avons vu beaucoup d'amputés. Il y a eu des cas semblables au Liban sud en 2006 et nous en avons vu à Gaza la même année, durant l'opération israélienne Pluie d'été. Des expériences sur des rats ont montré que ces particules qui restent dans le corps sont cancérigènes", ont-ils expliqué.
Un médecin palestinien interrogé, dimanche, par Al-Jazira, a parlé de son impuissance dans ces cas : "Ils n'ont aucune trace de métal dans le corps, mais des hémorragies internes étranges. Une matière brûle leurs vaisseaux et provoque la mort, nous ne pouvons rien faire." Selon la première équipe de médecins arabes autorisée à entrer dans le territoire, arrivée vendredi par le sud à l'hôpital de Khan Younès, celui-ci a accueilli "des dizaines" de cas de ce type.
Les médecins norvégiens, eux, se sont trouvés obligés, ont-ils dit, de témoigner de ce qu'ils ont vu, en l'absence à Gaza de tout autre représentant du "monde occidental" – médecin ou journaliste : "Se peut-il que cette guerre soit le laboratoire des fabricants de mort ? Se peut-il qu'au XXIe siècle on puisse enfermer 1,5 million de personnes et en faire tout ce qu'on veut en les appelant terroristes ?"
Arrivés au quatrième jour de la guerre à l'hôpital Al-Chifa qu'ils ont connu avant et après le blocus, ils ont trouvé un bâtiment et de l'équipement "au bout du rouleau", un personnel déjà épuisé, des mourants partout. Le matériel qu'ils avaient préparé est resté bloqué au passage d'Erez.
"Quand cinquante blessés arrivent d'un coup aux urgences, le meilleur hôpital d'Oslo serait à la peine, racontent-ils. Ici, les bombes pouvaient tomber dix par minutes. Des vitres de l'hôpital ont été soufflées par la destruction de la mosquée voisine. Lors de certaines alertes, le personnel doit se réfugier dans les corridors. Leur courage est incroyable. Ils peuvent dormir deux à trois heures par jour. La plupart ont des victimes parmi leurs proches, ils entendent à la radio interne la litanie des nouveaux lieux attaqués, parfois là où se trouve leur famille, mais doivent rester travailler… Le matin de notre départ, en arrivant aux urgences, j ai demandé comment s'était passé la nuit. Une infirmière a souri. Et puis a fondu en larmes."
A ce moment de son récit, la voix du docteur Gilbert vacille. "Vous voyez, se reprend-il en souriant calmement, moi aussi…"
Sophie Shihab
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
dechainé

avatar

Nombre de messages : 2062
Localisation : au dela des frontieres
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Sam Jan 17, 2009 1:02 pm

bon maintenant que tu nous à montrer ton album perso, vu qu'on en voit tout les jours un nouveau, quels sont les faits nouveaux que tu apporte, est que le fait de montrer des images d'enfants morts ( on peux en trouver pour tout les conflits du monde) donc est ce que ces photos vont faire bouger les choses? moi je pose une autre question est ce que les images de guerre de gaza ne seront pas un pretexte pour les islamistes de refaire surface en algerie? peut etre que ca va etre la pierre de lançe pour accuser le gouvernement algerien de complicité face à la reaction molle de la diplomatie officielle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aicha

avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : Alger
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Bonne nouvelle   Sam Jan 17, 2009 1:18 pm

Le Qatar et la Mauritanie ont décidé de geler leurs relations diplomatiques avec l'état des criminels qu'est israel.
J'aurais aimé qu'ils déclarent une coupure définitive de ces relations mais bon, c'est déjà pas mal pour une première étape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cherie20

avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Sam Jan 17, 2009 1:36 pm

est ce qu'il y a des occidentaux ,europeens et autres qui vont passer par le forum pour regarder tes photos?parceque si c'est pour nous je ne vois pas l'interet,a part cultiver encore la haine.user d'autres choses que de nous cribler de ces images,ca fera peut etre avancer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sangor

avatar

Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Sam Jan 17, 2009 1:58 pm

chérie20 :
Citation :
est ce qu'il y a des occidentaux ,europeens et autres qui vont passer par le forum pour regarder tes photos?parceque si c'est pour nous je ne vois pas l'interet,a part cultiver encore la haine.user d'autres choses que de nous cribler de ces images,ca fera peut etre avancer les choses.

regarder ces images c regarder la réalité en face ! apres il faut faire un travail sur soi! ile ne faut pas confondre la haine et l'indignation.
De toute façon qu'on veuille regarder ou pas ne change rien à cette réalité!! en tout cas ça ne changera pas le cours des choses.
le débat est ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Sam Jan 17, 2009 5:16 pm

L'art de la neutralité à l'ère de la lacheté


Au vingtième jour de la guerre contre les palestiniens à Ghazza, les israéliens semblaient avoir perdu patience... ils ont frappé sans distinction, bombardé sans état d'âme : le Siège de l'UNRWA et ses stocks de vivres, des hôpitaux et un immeuble abritant plusieurs bureaux de chaînes de télés et agences de presse internationales.
Ban Ki Moon a "vivement protesté" et "exigé une explication complète" des israéliens chez qui il était en visite à ce moment-là. Même s'il n'a pas pris la peine dans sa tournée moyen-orientale, de faire une visite à Ghazza. Les israéliens lui ont alors avoué que "c'était une grave erreur" et lui ont promis que "cela ne se reproduirait pas". Heureusement, on aurait été tenté de croire sinon qu'ils faisaient exprès...
Les journalistes du monde ont eux aussi protesté, mais, les journalistes du monde sont divisés au sujet de Ghazza. Les médias ne couvrent pas tous de la même manière le génocide à Ghazza. Sous couvert de neutralité, ils ne montrent pas tous les effets des bombardements israéliens sur la population civile de Ghazza... cachez-nous ce sang que l'on ne saurait voir !
Hier, vendredi 16 janvier 2009, le débat de France 24 animé par un journaliste non indépendant du tout (Sylvain Attal) réunissait un universitaire (musulman) Abdelwahab Meddeb et autre universitaire, franchement pro sioniste (désolé je n'ai pas retenu son nom). Tous les trois ont pourtant approuvé la non utilisation des médias français, et notamment France 24, des images "choc" venant de Ghazza, en allant même jusqu'à justifier que le grand nombre de victimes civiles était du à "la recherche du martyre" par les palestiniens (sic) ! Selon Sylvain Attal, si une famille entière est décimée chez elle, dans sa maison à Ghazza, par un missile israélien, elle en porte pleinement la responsabilité : "elle cherche le martyre".... no comment !
Mais, les médias "occidentaux" ne sont pas les seuls incriminés, ni les seuls "divisés". Il faut regarder les nôtres (arabes) aussi... en prenant pour exemple les deux grandes chaînes d'information en continu : Aljazeera et Alarabiya.
Pas besoin de faire l'historique des deux chaînes, ni de toutes les accusations et griefs qui leur sont régulièrement portés, il suffit de savoir qu'Aljazeera appartient au Qatar, quand Alarabiya appartient à l'Arabie Saoudite. Si vous suivez l'actualité vous savez déjà de quoi je parle.
Ghazza semble avoir définitivement divisé le monde arabe, et ces deux chaînes représentent ses deux voix (voies) discordantes.
La chronique "Point Zéro" de Chawki Amari ce matin sur El Watan, évoque un "clash des télévisions" en mettant face à face les médias occidentaux et les médias arabes. Il a raison, et c'est ce dont j'ai parlé plus haut, mais la vérité est qu'il existe aussi un "clash des télévisions arabes". Il se fait d'ailleurs, de plus en plus aigu, surtout par les voix d'Aljazeera et d'Alarabiya.
Il faut avouer que dans ce "clash" particulièrement, on serait tenté d'être du côté d'Aljazeera.
Même si Aljazeera continue par exemple, d'appeler "ministre de la défense" Ehud Barak, le ministre de la guerre israélien... La terminologie n'ayant visiblement pas été complètement révisée, la chaîne ne donne malgré tout (et depuis quelques jours) plus la parole aux "portes parole" justement de l'armée israélienne. Je ne sais pas s'il y a eu une déclaration officielle dans ce sens, ni si cela concerne également les "officiels"israéliens, en tout cas, on ne les voit plus sur la chaîne.
Alarabiya par contre, et depuis la division palestinienne, a clairement pris le parti de l'Autorité palestinienne. Les premiers jours des bombardements sur Ghazza n'ont pas constitué un sujet pour une couverture continue, par la chaîne d'information en continu... Lorsque ses journaux ou bien ses éditions spéciales étaient (particulièrement les deux premiers jours) consacrés à Ghazza, les "journalistes experts" de la chose militaire d'Alarabiya nous expliquaient avec cartes et images de synthèse à l'appui, comment le Hamas n'avaient aucune chance, face à la force militaire d'Israel. Incroyable? Et pourtant vrai!!!
Pendant que les télés arabes (pratiquement mais pas totalement) parlent de "guerre contre Ghazza" Alarabiya parle elle d"évènements de Ghazza", de "combats" pour ne pas dire "bombardements israéliens", elle a d'ailleurs choisi comme titre à sa couverture "L'invasion de Ghazza" sous-entendant par là son inéluctabilité ! Et qualifiant même à moment donné, les soldats israéliens de "victimes" au même titre que la population palestinienne. Alarabiya dénombre les "morts" quand tout le monde arabe (et Aljazeera) parle de "martyrs".
Une journaliste d'Alarabiya a même osé dire dans son journal, commentant l'appel de l'Emir du Qatar à un sommet (à Doha) pour Ghazza, que ce sommet allait se tenir "trois jours seulement avant" le sommet de Koweit (sic)!
Ceci dit, il faut signaler une légère discordance au sein même d'Alarabiya, entre le discours "officiel" des studios à Dubaï et celui des correspondants en Palestine, particulièrement celui de Hanane Al Masri à Ghazza. Malgré tout, la position de la chaîne franchement alignée sur la politique saoudienne, la terminologie douteuse (et même changeante au fil des jours) discrédite Alarabiya face à Aljazeera qui malgré tous les reproches a réussi à s'aligner (évidemment sur la politique du Qatar) mais aussi sur la position de la "rue arabe" inconditionnellement avec Ghazza.
Aujourd'hui et par souci d'éthique journalistique les médias ont le droit de s'interroger sur la meilleure position à adopter face au génocide des palestiniens, qui se déroule sous leurs yeux, avant les nôtres. Et il faut reconnaître que malgré toute l'horreur que nous "recevons" sur nos écrans, la réalité doit être, sans aucun doute, terriblement plus affreuse. On peut se douter aussi que même Aljazeera n'en doit montrer que le dixième peut-être...
Mais que signifie exactement être neutre face à cette barbarie? L'objectivité impose-t-elle forcément la neutralité? Le journaliste ne doit-il pas être témoin de tout ce qu'il voit? Cacher la vérité sur ce qui se passe à Ghazza ne constituerait-il pas un faux témoignage? "Nettoyer" les images avant de les montrer n'est-il pas une falsification de preuves? Le journaliste dans ce cas, ne devient-il pas complice d'un crime? d'un Génocide dans la cas de Ghazza?

J'ai lu avec attention cet article qui explique bien ce qui se passe à Ghazza, et j'ai apprécié sa citation d'introduction.
"Lorsque la vérité est remplacée par le silence, le silence devient un mensonge".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
dechainé

avatar

Nombre de messages : 2062
Localisation : au dela des frontieres
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Sam Jan 17, 2009 6:09 pm

c'est bon, khlass ouelette smatta, si la palestine vous tout cet effet, allez y, et laissez nous tranquilles, palestine par la, palestine par ci, en plus en copiant des articles, c'est bon barakat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kwitzach

avatar

Nombre de messages : 3498
Age : 41
Localisation : Au sud de nulle part
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   Sam Jan 17, 2009 6:19 pm

En parlant de terminologie je me rappel très bien de celle d'El Jazeera qui qualifiait les égorgeurs algériens du Gia de "combattants" et lorsque la même vermine posait des bombes dans la péninsule arabique ils devenait de dangereux terroristes... Désolé mais je ne me laisserait plus berner par les médias, qu'ils soient occidentaux ou arabes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Palestine meurtrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Palestine meurtrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 17Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REC :: Réactions à l'actualité-
Sauter vers: