AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le féminisme algerien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
too

avatar

Nombre de messages : 894
Localisation : alger
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 4:44 pm

salut..je voudrais partager avec vous cette petite problématique comment les féministes algériennes vont se positionner par rapport aux nouveaux enjeux et aux changements (les nouveaux désordres mondiaux) internationaux qui influent nécessairement sur la société algérienne.?? tout en sachant que le féminisme maghrébin ne sont pas et ne seront probablement jamais les mêmes que les formes du féminisme occidental... Rolling Eyes Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aafdz.free.fr/forum/
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 4:51 pm

too a écrit:
salut..je voudrais partager avec vous cette petite problématique comment les féministes algériennes vont se positionner par rapport aux nouveaux enjeux et aux changements (les nouveaux désordres mondiaux) internationaux qui influent nécessairement sur la société algérienne.?? tout en sachant que le féminisme maghrébin ne sont pas et ne seront probablement jamais les mêmes que les formes du féminisme occidental... Rolling Eyes Rolling Eyes

Je ne sais pas si en face de leur cuisinière elle ont une vue assez large de la problématique mondiale. A la limite, elles pourront constater l'augmentation des prix des aliments, mais je ne pense pas qu'elles puissent apporter une analyse. Faut pas exagérer non plus !!!! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eos

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 31
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 4:56 pm

Que c'est charmant !

Les petits lutins m'ont dit qu'ils avaient reçu la commande d'une burqa à l'intention de Abdallah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eossy.blogspot.com/
too

avatar

Nombre de messages : 894
Localisation : alger
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 5:18 pm

Abdallah a écrit:
Je ne sais pas si en face de leur cuisinière elle ont une vue assez large de la problématique mondiale. A la limite, elles pourront constater l'augmentation des prix des aliments, mais je ne pense pas qu'elles puissent apporter une analyse. Faut pas exagérer non plus !!!! Twisted Evil

c'était juste pour voir leur vision problématique scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aafdz.free.fr/forum/
dechainé

avatar

Nombre de messages : 2062
Localisation : au dela des frontieres
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 5:20 pm

COMMENT PARLER DE FEMINISME ALORS QUE LA FEMME EST MINEUR CHEZ NOUS ET ELLE EST SOUS TUTORAT Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ELMAREG

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 5:34 pm

dechainé a écrit:
COMMENT PARLER DE FEMINISME ALORS QUE LA FEMME EST MINEUR CHEZ NOUS ET ELLE EST SOUS TUTORAT Evil or Very Mad
l'enfan de 4ans a une vision plu evolué ke toi Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kwitzach

avatar

Nombre de messages : 3498
Age : 41
Localisation : Au sud de nulle part
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 5:44 pm

Sauver un neurone, tuer un mareg...

Sinon les femmes aux cuisines ! On devraient leur interdire l'accès a l'internette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sabrina

avatar

Nombre de messages : 1064
Localisation : Blida
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 6:24 pm

le féminisme algérien??? Rolling Eyes ah bon ça existe???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 53
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 7:59 pm

Marre de rater mon makroud ! et un ti féminisme un !!!!! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antigone 1

avatar

Nombre de messages : 1126
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 10:30 pm

abdallah:
Citation :
Je ne sais pas si en face de leur cuisinière elle ont une vue assez large de la problématique mondiale.

figure toi que c femmes qd elles sont en face de leur cuisinieres elles ont (pour la plus part d entres elles) la radio allumer alrs elles entendent ts ce qui ce passe a travers le monde avec les different avis et c avis st ceux des specialistes so elles risquent d avoir une vue plus large que la tienne. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 10:43 pm

antigone 1 a écrit:
abdallah:
Citation :
Je ne sais pas si en face de leur cuisinière elle ont une vue assez large de la problématique mondiale.

figure toi que c femmes qd elles sont en face de leur cuisinieres elles ont (pour la plus part d entres elles) la radio allumer alrs elles entendent ts ce qui ce passe a travers le monde avec les different avis et c avis st ceux des specialistes so elles risquent d avoir une vue plus large que la tienne. Twisted Evil

oui surtout en écoutant "de fil en aiguille", elles en apprennent de bien bonnes sur la géopolitique Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antigone 1

avatar

Nombre de messages : 1126
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 10:53 pm

abdallah:
Citation :
oui surtout en écoutant "de fil en aiguille", elles en apprennent de bien bonnes sur la géopolitique

hahaha je v mourire de rire Laughing il y a le journal ne l oublie pas Twisted Evil

p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 10:56 pm

antigone 1 a écrit:
abdallah:
Citation :
oui surtout en écoutant "de fil en aiguille", elles en apprennent de bien bonnes sur la géopolitique

hahaha je v mourire de rire Laughing il y a le journal ne l oublie pas Twisted Evil

p

Ah oui c'est vrai autant pour moi !!! le journal de la trois !! quel ouverture sur le monde, quelles investigations magnifiques !!! j'avais oublié désolé !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antigone 1

avatar

Nombre de messages : 1126
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 10:58 pm

abdallah:
Citation :
le journal de la trois !! quel ouverture sur le monde, quelles investigations magnifiques !!! j'avais oublié désolé !!!

dsl pour toi mais y a pas que la trois Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antigone 1

avatar

Nombre de messages : 1126
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 11:22 pm

too:
Citation :
le féminisme maghrébin ne sont pas et ne seront probablement jamais les mêmes que les formes du féminisme occidental...

why Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kwitzach

avatar

Nombre de messages : 3498
Age : 41
Localisation : Au sud de nulle part
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 11:27 pm

J'invoque l'esprit sombre et moustachu de rosto ! *pouf*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclipse



Nombre de messages : 407
Date d'inscription : 17/09/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Jeu Oct 09, 2008 11:40 pm

*pouf* Hahaaaaa je suis la !
Méfiez vous des apparences, je suis entré dans l'esprit d'Eclipse.
Tout de suite mon avis sur la question :

Féminisme

Le féminisme est un ensemble d'idées politiques, philosophiques et sociales cherchant à promouvoir les droits des femmes et leurs intérêts dans la société civile. La pensée féministe vise en particulier l'amélioration du statut des femmes dans les sociétés où la tradition établit des inégalités fondées sur le sexe. Le féminisme travaille à construire de nouveaux rapports sociaux et développe des outils propres à la défense des droits des femmes et de leurs acquis. Ce mouvement est soutenu par diverses théories sociologiques et philosophiques.

Né après l'âge industriel[1], le féminisme se réclame de mouvements plus anciens ou de combats menés dans d'autres contextes historiques. Il est parfois présenté comme une lutte menée afin d'abolir l'oppression dont les femmes sont victimes au quotidien. Le féminisme est soutenu principalement par les femmes, bien qu'il soit également activement défendu par des hommes. Les féministes cherchent à faire progresser les femmes dans leur contexte social, politique et économique, mais également dans la perception qu'elles ont d'elles-mêmes. Ils défendent l'idée que « le personnel est politique » et font avancer la cause des femmes en les aidant à se structurer comme des personnes autonomes, capables de gérer leur propre corps et, de façon plus générale, toutes les dimensions de leur vie.
Sommaire
[masquer]

* 1 Historique
o 1.1 Origines des mouvements de libération des femmes
o 1.2 Les religions et les femmes
o 1.3 La révolution française et le droit des femmes
o 1.4 Échos en Grande-Bretagne
o 1.5 Le XIXe siècle
o 1.6 Premières organisations et suffragettes
o 1.7 Le XXe siècle
o 1.8 Les dernières décennies
* 2 Les courants de la pensée féministe
o 2.1 Le féminisme aujourd'hui
* 3 Quelques femmes féministes
* 4 Quelques slogans féministes
* 5 Ressources
o 5.1 Notes
o 5.2 Voir aussi
o 5.3 Bibliographie
o 5.4 Liens externes

Historique [modifier]

Origines des mouvements de libération des femmes [modifier]

Historiquement dans les sociétés pré-modernes, la femme a été généralement exclue de nombreuses sphères qui lui sont aujourd'hui accessibles (politique[2], économique[3], militaire [4], etc.) Dans la cité grecque antique, la femme n'avait pas le droit de vote; bien que libre, elle n'était pas en droit de se mêler aux affaires économiques de la cité car le droit de vote nécessitait de payer l'impôt.

La femme a été souvent cantonnée à un devoir de femme de ménage où le travail comme moyen de subsistance et de protection du foyer incombait à la responsabilité des hommes[5] (plus ou moins vrai dans les faits ; en effet, il y a l'idéal "patriarcal" et la réalité, le travail des femmes était indispensable à la survie de la famille). Les femmes, traditionnellement responsables de la gouvernance du foyer, de son entretien et de la réception d'invités, restaient cependant à charge de leur époux après avoir été à celle de leurs parents selon l'idéologie patriarcale. En effet, l'idée que les femmes sont entretenues par les hommes de leur famille est un renversement typique de l'invisibilisation de la productivité des opprimé(e)s. Les patriarcats consistent essentiellement en la mise au travail gratuit des femmes au bénéfice des hommes (servage dans l'agriculture, l'artisanat, les professions d'indépendants et libérale....) en plus de l'exploitation domestique (travail ménager - dont 80% est assuré par les femmes encore aujourd'hui en France) et prise en charge des personnes invalides de la famille (enfants, vieux, handicapés) cf. Colette Guillaumin sur le concept de rapport de sexage et Christine Delphy à propos de l'économie domestique dans les patriarcats. Comme toute oppression, le patriarcat est un système d'exploitation d'une classe par une autre : individuellement (travail domestique) et collectivement (ségrégation horizontale et verticale du marché du travail, sous emploi féminin...) le dominant est dépendant du travail approprié de l'opprimée.

Dans plusieurs sociétés, la femme dans les mentalités de l'époque ne produisait qu'une descendance (voire une dot). Ce faisant historiquement, les femmes étaient privées bien souvent entre autres du droit de vote, du droit de gestion de ses revenus et de ses comptes[5], du droit de divorce et de l'accès à certains espaces exclusivement réservés aux hommes.

Si un large consensus à ces époques - autant des femmes que des hommes sur ce mode d'organisation sexiste de la société - était établi, son inadéquation - avec les mœurs et l'évolution de la société - devenait de plus en plus apparente. Certains corpus législatifs des religions abrahamiques le montrent bien par leur évolution: Interdiction - proclamée par Jésus de Nazareth - de les répudier puis droit de divorce, puis protestantisme et prêtrise accordée aux femmes, etc.

Ainsi, l'apport du féminisme du XXe siècle se manifeste par la réalisation inconditionnelle et universelle des droits des femmes qui, au vu de l'évolution de la société, est devenue l'une de leurs principales attentes.

A cela il est bon de comprendre que l'organisation de la société pré-féministe, largement sexiste, reposait sur un consensus largement établi mais qui, tout au long de l'histoire, s'est vu remettre en question pour aboutir à une abolition progressive au XXe siècle, avec par exemple la Déclaration universelle des droits de l'homme - qui ne sera appliquée aux femmes -et imparfaitement encore- uniquement grâce au combat féministe. L'argument biologique, largement exploité, et les différences de sexe sont utilisés pour réduire la femme à la maternité.

Les religions et les femmes [modifier]
Eve s'apprêtant à provoquer le péché originel.
Eve s'apprêtant à provoquer le péché originel.

Les religions abrahamiques sont perçues par les féministes comme défavorables aux femmes et sont accusées de leur réserver dans la société une place secondaire et un sort peu enviable[réf. nécessaire]. En s'attaquant à ces systèmes religieux, les féministes ont pu en pratique contester plus aisément les positions conservatrices de la société en général. Ironiquement, les femmes ont souvent été des personnages clefs dans l'histoire des religions, alors qu'à l'inverse les religions ont parfois participé à l'émancipation de la femme dans la société.

* L’Église catholique n’admet pas la confusion des rôles masculin et féminin[réf. nécessaire], exclut les femmes de l'ordination, ne reconnaît pas le divorce (qu'elle assimile à l'adultère, comme la séparation de corps[6]), ne permet ni la sexualité en dehors de l’union du couple, ni l’avortement, ni même la contraception par des méthodes non naturelles. Elle a cependant, dès l'origine, proscrit la polygamie et la répudiation qui étaient des pratiques normales dans le monde antique, et elle est soumise aux questions de plus en plus pressantes venant de l'intérieur : du féminisme chrétien.

Icône de détail Article détaillé : Place des femmes dans l'Église catholique.

* L'islam n’admet pas la confusion des rôles masculin et féminin, ni la sexualité en dehors de l’union du couple. Cette religion du livre offre la possibilité de divorce (sous certaines conditions[7]). L'homme musulman a le devoir de protéger son épouse et de lui laisser libre choix de ses activités. La femme a le droit de travailler ou de divorcer sans le consentement de son époux.[8]. La femme est perçue comme impure en période de menstruation et pour soulager ce phénomène biologique elle est interdite de prière[9]. L'islam permet l'avortement dans certaines situations précises, quand par exemple la conservation du fœtus met la vie de la mère en danger[10]. La polygamie est permise par le Coran. Étant donné que le Coran interdit l'adultère et que beaucoup d'hommes ont des relations sexuelles en dehors du mariage, pour éviter les enfants illégitimes l'Islam autorise la polygamie sous certaines conditions : l'homme ne devra privilégier aucune de ses femmes, il devra donner de l'argent de manière égale, il ne pourra avoir que quatre épouses au plus et sous le consentement de sa première épouse, etc.

Icône de détail Article détaillé : Rapport entre hommes et femmes dans l'Islam.

* Le judaïsme assigne des rôles traditionnels précis aux hommes et aux femmes, en particulier chez les juifs orthodoxes : les femmes n’ont généralement pas accès au rabbinat et sont perçues comme « impures » pendant leur période menstruelle. Les relations sexuelles hors mariage sont prohibées et les couples doivent se soumettre aux règles de la niddah (« lois de la pureté familiale »). Le divorce et la répudiation sont permis mais découragés. L’avortement est autorisé dans les cas suivants: le fœtus met en danger la vie de la mère, le fœtus serait mal formé, la mère est incapable mentalement d'assumer la grossesse [6]. La contraception est interdite. La polygamie, traditionnellement permise, est interdite depuis le XIe siècle [7].

Icône de détail Articles détaillés : La femme dans le judaïsme et Nidda.

* Le protestantisme prône le sacerdoce universel et donc celui des femmes. Néanmoins la liberté ou les interdits concernant les femmes décrétés par la religion varient très fortement selon les courants protestants, du plus libéral jusqu'aux plus orthodoxes.

* Dans le bouddhisme, les femmes ont joué un rôle très important et le Bouddha Sakyamuni leur a donné la pleine ordination.[11] Cependant, au fil du temps, le nombre de nonnes s'est moins développé que celui des moines dans les pays bouddhistes. Ainsi, au Tibet, elles n'étaient que 27 000 avant l'invasion chinoise de 1959[12] alors qu'il y avait environ 592 000 moines[13]. Autour d'une association internationale de femmes, Carola Roloff s'implique dans un développement des femmes dans le bouddhisme.[14],[15]

Par contre les femmes laïques ont joué un grand rôle au Tibet par le fait que Padmasambhava - le fondateur du bouddhisme tantrique au Tibet - et son équipe ont fondé la communauté rouge, donc monastique composées de moines et de nonnes, et la communauté blanches formée de laïcs tant hommes et femmes. Les femmes et les hommes de cette communautés blanche pouvaient se marier, et devenir lamas. Parmi les nombreuses femmes dont s'honorent le bouddhisme tibétain, citons Yeshe Tsogyal, Jomo Manmo, Nigouma, Matchik Labrön et Ashi Khandro. Il y a eu aussi des lignées familiales de maîtres à disciple , voire de mère à fille. Les maîtres femmes ont surtout existé au sein de l'école nyingma, et moins dans les écoles sakya et géloug.

Soulignant un aspect féministe dans le Bouddhisme, le 14e Dalaï Lama a déclaré :

« Il y a un vrai mouvement féministe dans le bouddhisme qui est relié à la déité Tārā. Suivant son culte de la bodhicitta, la motivation du bodhisattva, elle a observé la situation des êtres s'efforçant d'atteindre le plein éveil et elle remarqua que peu de personnes atteignaient l'état de Bouddha en tant que femme. Aussi, Tārā s'est fait une promesse (elle s'est dit à elle-même) : « J'ai développé la bodhicitta en tant que femme. Pour toutes mes vies le long du chemin, je jure de renaitre en tant que femme, et dans ma dernière vie, quand j'atteindrai l'état de Bouddha, là aussi, je serai une femme. » »

Icône de détail Articles détaillés : La femme dans le bouddhisme et Bhikkhuni.

La révolution française et le droit des femmes [modifier]
Icône de détail Articles détaillés : Société des Républicaines Révolutionnaires et Société fraternelle de l'un et l'autre sexe.

Le terme « féminisme », longtemps attribué à tort à Fourier, ne date en réalité que de 1874. Mais c'est au cours de la révolution française que naît le mouvement de revendication sociale et politique qu'il désigne, de nombreuses femmes prenant alors part aux actions et aux débats révolutionnaires, et des hommes et des femmes réclamant l’égalité entre les sexes du statut politique et social.
Olympe de Gouges, féministe du 18e siècle
Olympe de Gouges, féministe du 18e siècle

Malgré les contributions féminines à la rédaction des cahiers de doléances et le rôle que jouent les femmes du peuple parisien - notamment lors des manifestations d’octobre 1789 pour demander du pain et des armes -, les femmes ne se voient pas attribuer de droit particulier dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen ; et si le nouveau régime leur reconnaît une personnalité civile, elles n'auront pas le droit de vote à cette époque.

Elles n'en continuent pas moins à investir l'espace public, organisées en clubs mixtes ou féminins et en sociétés d’entraide et de bienfaisance, et participent avec passion -à l'instar des hommes- à toutes les luttes politiques de l'époque. Parmi les personnalités féminines notoires des débuts de la Révolution, il faut retenir Olympe de Gouges qui publie en 1791 la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et Théroigne de Méricourt qui appela le peuple à prendre les armes et participant à la prise de la Bastille, ce dont elle sera récompensée par le don d'une épée par l'Assemblée nationale. C’est par des femmes comme Claire Lacombe, Louison Chabry ou Renée Audou que fut organisée la marche sur Versailles qui finit par ramener Louis XVI dans la capitale.

Toutes deux proches des Girondins, elles connurent une fin tragique : Théroigne de Méricourt devenant folle après avoir été fouettée nue par des partisanes de leurs adversaires et Olympe de Gouges, guillotinée. On peut remarquer que si les femmes ont été privées du droit de vote, cela ne les a pas préservé des châtiments réservés aux hommes et nombreuses connurent la prison ou l'échafaud suite à leurs actions publiques ou politiques.

À partir de 1792, l'entrée en guerre de la France conduit certaines à se battre aux frontières tandis qu'en 1793 se développe à Paris un militantisme féminin, porté par des femmes du peuple parisien proches des sans-culottes. Les deux cents femmes du Club des citoyennes républicaines révolutionnaires créé le 10 mai 1793 par Claire Lacombe et Pauline Léon, les « tricoteuses », occupent les tribunes publiques de la Constituante et apostrophent les députés, entendant représenter le peuple souverain. Leurs appels véhéments à la Terreur et à l'égalité, leur participation à la chute des Girondins et les autres manifestations spectaculaires des « enragées » allaient leur valoir une image de furies sanguinaires qui nourrirait longtemps les répulsions du pouvoir masculin. Claire Lacombe propose d’armer les femmes.


PS: je suis moi même possédé par Wikipedia Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 53
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Ven Oct 10, 2008 12:03 am

@ellipse: oups: éclipse :Rostyyyyyyyyy es tu là??????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
too

avatar

Nombre de messages : 894
Localisation : alger
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Ven Oct 10, 2008 2:56 am

antigone 1 a écrit:
too:
Citation :
le féminisme maghrébin ne sont pas et ne seront probablement jamais les mêmes que les formes du féminisme occidental...

why Question

ben pour la simple raison nous vivons dans un pays tiers mondiste ou il y a des lacunes dans l'égalité des droits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aafdz.free.fr/forum/
Naylisse

avatar

Nombre de messages : 286
Localisation : entre le paradis et l'enfer
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Sam Oct 18, 2008 7:39 pm

je m'y prend un pti peu tard mais je veux juste dire que l'image primitive que vs avez messieurs de votre mere,soeur, femme ou fille est triste a en mourir,réele,veridique mais neanmoins a s'arracher les tripes
mais dites moi ke veulent nos feministes algeriennes dans leur lutte contre le machisme de kwikwi confused confused confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kwitzach

avatar

Nombre de messages : 3498
Age : 41
Localisation : Au sud de nulle part
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Sam Oct 18, 2008 8:15 pm

Tu fais quoi la ? A la cuisine et fissa Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rostom

avatar

Nombre de messages : 333
Age : 49
Localisation : Constantine
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Sam Oct 18, 2008 8:42 pm

c'est quoi ce topic? encore un sur le féminisme affraid

je ne vais pas me répéter! au risque d'ennuyer l'assistance, (bien que la Comtesse m'a semblé nepas avoir compris, l'autre fois ! mais bon) mais je dirai seulement à Saliha qui est une amie et une collègue de sortir du corps de too pale Suspect

@Ellipse: feq'tli Embarassed yahay pale mais ce qui m'agace Mad c’est wiki ne donne pas d’avis Wink , ce qui m’oblige parfois à chercher ailleurs ! c’est fou ce que le plagiat est difficile Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chasse-sous-marine.com/
dechainé

avatar

Nombre de messages : 2062
Localisation : au dela des frontieres
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Dim Oct 19, 2008 9:38 pm

ELMAREG a écrit:
dechainé a écrit:
COMMENT PARLER DE FEMINISME ALORS QUE LA FEMME EST MINEUR CHEZ NOUS ET ELLE EST SOUS TUTORAT Evil or Very Mad
l'enfan de 4ans a une vision plu evolué ke toi Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

l'enfant que je suis ne fais que repeter ce qui est ecrit dans les textes du code de la famille inspirer d'une bonne vielle religion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naylisse

avatar

Nombre de messages : 286
Localisation : entre le paradis et l'enfer
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Dim Oct 19, 2008 11:51 pm

mais dites moi réelement,kesk veulent les feministes algeriennes??????
je veux vraiment savoir confused confused confused confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antigone 1

avatar

Nombre de messages : 1126
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: le féminisme algerien   Dim Oct 19, 2008 11:57 pm

naylisse:
Citation :
kesk veulent les feministes algeriennes??????

ben elles veulent ce que veulent les autre feministes all over the word Very Happy

du moins c ce que je pense Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le féminisme algerien   

Revenir en haut Aller en bas
 
le féminisme algerien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un philatelist algerien au livre Guiness
» Et le féminisme dans tout ça ??
» Libye commemore un president algerien
» 50éme ANNIVERSAIRE DU TIMBRE-POSTE ALGERIEN
» LE MARIAGE ALGERIEN... UN GRAND MOMENT DE RIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REC :: Vu, lu et entendu-
Sauter vers: