AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Culture Club - BD sur Canal Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RyMantys

avatar

Nombre de messages : 655
Age : 38
Localisation : Alger
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Culture Club - BD sur Canal Algérie   Lun Mai 26, 2008 10:53 am

J'ai vu une partie de l'émission hier, et c'était vraiment pas mal. Ils ont invité une belle brochette de bédéistes (Slim, Haroun, et les autres je ne me rappelle plus leurs noms). Le rédacteur de Laabstore y défendait les couleurs de la jeune génération et des mangas (je pensais que les anciens allaient réagir, en général ils n'aiment pas les mangas) et la discussion était intéressante. J'ai bien aimé l'ambiance (je crois qu'ils se connaissaient tous, alors c'était détendu).

J'ai pas vu l'émission en entier (raté le début et un peu de la fin), alors je ne sais pas s'ils l'ont fait, mais je m'attendais à ce qu'ils fassent un hommage aux bédéistes et aux caricaturistes qui ont été assassinés (Dorbane, Guerroui et Saïd Mekebel -qui dessinait aussi). Pourquoi il n'y a pas de bd en Algérie? Ben c'est à eux qu'il fallait le demander, et à ceux qui ont dù quitter l'Algérie parcequ'ils craignaient pour leur vie, comme Melouah, Slim, Assari et Gyps. Bien sûr, l'état ne fait pas grand chose pour la BD, mais il y a eu quand même pas mal d'albums édités par l'ENAG (SNED à l'époque) dans les années 80. Arès, plus rien! Et ça c'est à cause du TER-RO-RISME, faut pas avoir peur de le dire. Le terrorisme et l'islamisme rampant qui n'aime pas les petits dessins (je me rappelle d'un instituteur au primaire qui trouvait que je dessinais bien mais qui me répétait que c'était hram).

Maintenant, il faut avancer, faire quelque chose pour la BD. Les festivals et tout, c'est bien, mais les initiatives comme Laabstore, c'est mieux, et il faut les encourager, les financer. Il n'y a pas de jeunes bédéistes professionnels en Algérie, on redémarre à zéro. Par exemple, moi, je ne serais pas capable de réaliser un album dans l'état actuel des choses. Je n'ai pas assez d'expérience. Mais commencer doucement, faire quelques planches par mois pour un magazine, ça permet aux auteurs de prendre de l'expérience, de l'assurance, et inchallah, un jour, qui sait. Tous les grands noms de la BD internationale ont commencé comme ça.

Il faut aussi encourager le dessin à l'école. Un vrai programme, pas dessiner des motifs de tapis pour passer une heure. Qui sait combien de jeunes talents on aurait pu développer si on leur en avait donné l'occasion?

Et enfin, le plus important: el kerch! Il faut que ça puisse nourrir son homme. Comme le disait l'un des intervenants hier, une bd, c'est beaucoup de temps et d'application. L'ordinateur apporte une amélioration très légère pour ce qui est des délais. On peut seulement colorier plus vite, c'est tout. Alors, passer plusieurs mois sur une BD pour en retirer des clopinettes, c'est impossible à moins d'être rentier. On peut pas vivre de ça. C'est tout le problème de l'art et de l'artisanat en Algérie. Moi si je pouvais ne faire que ça, je sauterais sur l'occasion, mais j'ai besoin d'argent pour vivre, alors je dois travailler dans une boite de com, et ça ne me laisse plus de temps pour l'illustration ou la BD.

Il faut se faire une raison: La BD est un luxe coûteux. Les auteurs doivent pouvoir en vivre décemment, et elle ne doit quand même pas être chère à l'achat, surtout dans un pays qui n'en a pas la culture. Mais il y a des solutions, et on peut suivre l'exemple de la BD japonaise, la plus florissante du monde. Elle a commencé après la guerre, et le pays était sur les genoux économiquement. Les gens n'avaient pas les moyens de dépenser beaucoup pour des BD. Ca ne les a pas empêcher d'en faire, à très bas prix. Et le résultat est là. En quantité aussi bien qu'en qualité, la BD japonaise est une véritable industrie culturelle et qui rapporte. Il faut juste se donner les moyens.

Une remarque négative toutefois: Les affreuses rééditions de l'ENAG pour l'année de l'Algérie en France. Une typo genre années 20 qui n'a rien à voir, qui reprend de manière redondante le titre déjà présent sur l'image de la couverture originale, rétrécie on ne sait pas pourquoi, et imprimée DESSUS, cachant l'image et se rendant elle-même illisible. Pourtant, à l'ENAG, ils ont de l'expérience dans le livre, non? On ne dirait pas. Ces livres avaient bien besoin d'une réédition, mais là c'est vraiment raté. Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rymantys.canalblog.com/
 
Culture Club - BD sur Canal Algérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HOLI 2009 par ASSOCIATION YOGA et CULTURE de L’INDE
» Green Coffee Buying Club
» Culture sport et philosophie
» scooter club du nord
» T-shirt club

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REC :: Vu, lu et entendu-
Sauter vers: