AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 EMISSION DU 15 AVRIL 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: EMISSION DU 15 AVRIL 2008   Mar Avr 15, 2008 7:59 pm

REC mardi 15 avril 2008
Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui n’a rien à vendre, rien à perdre et rien à cirer mais qui adore le bouche à oreille que nous pratiquons chaque jour avec vous pour le plaisir de partager ensemble nos ressentis, nos ressentiments et nos recettes pour ne pas vivre idiots au temps du choléra et de la révolution numérique associée, en clair exercer pleinement notre droit de choisir, notre droit de suite, notre droit d’expression et notre devoir d’irrespect face aux images, aux mots et sons qui nous parviennent de partout en flux tendu et qui risquent de nous transformer, si nous n’y prenons pas garde, en patates avachies devant la télé, incapables d’émettre une opinion sur ce qui nous regarde quand même un peu dans notre monde, qui est quand même autant le nôtre que le leur, dites moi si je me trompe…
Pour apprécier le monde d’aujourd’hui à sa juste valeur, il faut quand même essayer d’avoir un peu de mémoire, et aujourd’hui c’est à aimé césaire que je pense, car il est très malade dans un hôpital à fort de France, martinique, un des derniers confettis de l’empire… vous me direz, en quoi ça nous regarde, c’est la case de l’oncle dom, mais pourtant, il y a plus d’un lien entre l’algérie et la martinique, ne serait-ce que par la personne de frantz fanon, ce psychiatre qui a choisi l’algérie comme une évidence, et qui fait comme un axe sentimental entre nos deux peuples. Aimé césaire, vous pouvez trouver ses textes sur le colonialisme aux éditions anep, il avait tout dit dans les années 50, écoutez ça et dites moi si ça ne marche pas aujourd’hui : « « Et alors, je le demande : qu’a-t-elle fait d’autre, l’Europe bourgeoise ? Elle a sapé les civilisations, détruit les patries, ruiné les nationalités, extirpé “la racine de diversité”. Plus de digue. Plus de boulevard. L’heure est arrivée du Barbare. Du Barbare moderne. L’heure américaine. Violence, démesure, gaspillage, mercantilisme, bluff, grégarisme, la bêtise, la vulgarité, le désordre. »
A l’heure où je vous parle, aimé césaire est mal, même si algérie news l’a déjà enterré aujourd’hui sous la plume de abdelmadjid kaouah, mais c’est pour la bonne cause, si j’ose dire, demandez en tout cas à vos buralistes ce nouveau journal qui ne ressemble pas aux autres mais qui est mal distribué, vous serez surpris…un souvenir qui a aussi quelque chose à voir avec cela, c’est lors de la fête de la jeunesse de 1985, grand concert sur l’esplanade de riadh el feth, concert de zouk du groupe kassav’ qui commençait à faire parler de lui, et qui commence son show en apportant, je cite, « le salut de la jeunesse de France à la jeunesse d’algérie », et je me souviens que ça m’avait turlupiné, les enfants de fanon n’étaient pas comme je le souhaitais, et je n’ai pas pu danser sur zoukla césel médikaman nouni avec la légèreté à laquelle nous aspirions tant dans ces temps reculés… je m’arrête là parce que vous allez certainement entendre beaucoup parler d’aimé césaire dans les jours à venir, mais pas forcément de cette manière… pourquoi je vous raconte tout ça ? eh bien, parce que tel est mon bon plaisir, après tout c’est encore moi le chef dans cette tranche de vie et de radio et qu’il faut bien avoir des souvenirs à défaut d’avoir des idées, je sais, c’est totalement gratuit et injuste, mais je ne savais pas trop comment finir ma phrase…
Ne vous en faites pas, nous parlerons aussi de tas d’autres choses aujourd’hui, en compagnie des inamovibles oumelkheir rahal, abdallah benadouda et yacine hirèche, parce qu’il est encore vaste le champs des possibles et nos centres d’intérêt restent divers et variés, le jour où on ne s’intéressera plus à rien, c’est promis, nous partirons sans remords ni regrets, sans haine ni violence, mais rassurez vous, au train où vont les choses, ce jour n’est pas encore tout à fait arrivé. Karim ammi n’est pas là, il a trouvé mieux que nous pour s’en mettre plein les oreilles, il est à béni abbès au moussem de la saoura le veinard, mais il a laissé quelques munitions avant de partir, car réaliser, c’est prévoir, et c’est un peu de lui que vous allez entendre tout de suite..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parodie

avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 53
Localisation : constantine
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: EMISSION DU 15 AVRIL 2008   Mar Avr 15, 2008 11:25 pm

Biographie d'Aimé Césaire
Issu d'une modeste famille de sept enfants, Aimé Césaire étudie d'abord au Lycée Schoelcher, à Fort-de-France. Grâce aux conseils d'un de ses professeurs, il obtient une bourse pour partir poursuivre ses études à Paris, au lycée Louis Le Grand. C'est là qu'il rencontre Léopold Sédar Senghor, avec lequel il fonde, en 1934, L'Etudiant noir. C'est dans cette revue qu'Aimé Césaire emploie, pour la première fois, le mot qui, à lui seul, résumera son combat, tant littéraire que politique : la 'négritude'. A la veille de la Seconde Guerre mondiale, il publie le 'Cahier d'un retour au pays natal', texte fondateur à bien des égards, puis rentre en Martinique, pour y enseigner le français. La Seconde Guerre mondiale lui donne l'occasion de forger ses idéaux politiques, la Libération de mettre ces idéaux en pratique. Pendant plus de 50 ans, il mêle ses activités d'écrivain avec ses mandats de Maire et de Député. Et se bat à la fois pour la reconnaissance de la spécificité et la richesse de la langue de ses ancêtres, et l'indépendance des colonies françaises. Faire prendre conscience au peuple noir de la richesse de ses propres racines : tel est donc, depuis plus de 60 ans, le but premier de l'oeuvre d'Aimé Césaire. Une oeuvre à la fois littéraire et politique qui prouve que le rêve peut être le moteur de la réalité. Et qu'on peut, en même temps, être fier de son identité, et prôner l'universalité. Aujourd' hui Aimé Césaire s'est retiré de la vie politique, mais reste une figure incontournable de l'histoire martiniquaise et l'un des derniers fondateurs vivants de la pensée négritudiste

Citations d’Aimé Césaire
«Le crayon de Dieu lui-même n'est pas sans gomme.»


«Une civilisation qui s'avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente.»

«Tous les hommes ont mêmes droits... Mais du commun lot, il en est qui ont plus de pouvoirs que d'autres. Là est l'inégalité.»

www.evene.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oumelkheir

avatar

Nombre de messages : 2299
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: EMISSION DU 15 AVRIL 2008   Mer Avr 16, 2008 10:15 am

Angles d'attaque ou Vantage point en anglais... un film sur la terrible actualité du monde, de notre monde... qui commence bien... bien ficelé au départ.... mais il se termine trop vite et ne remplit pas ses engagements du début.... mais bien sur ce n'est que mon avis.... à chacun de se faire le sien, le film étant disponible dans toutes les... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historywillteachusnothing.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EMISSION DU 15 AVRIL 2008   

Revenir en haut Aller en bas
 
EMISSION DU 15 AVRIL 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vente Cuvreau Paris 15 avril 2008
» Polsslag Festival (Bébé Pukkelpop)/ 19 Avril 2008/ Belgique
» La Fête Continue en Grand ! (du 5 avril 2008 au 07 mars 2009)
» Fête de L'Uni 2008/ 30 Avril 2008/ Neuchâtel
» Sortie DVD : Mardi 15 Avril 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Réactions à l'émission-
Sauter vers: