AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Jeu Avr 24, 2008 6:35 pm

REC mercredi 23 avril 2008
Bienvenue, bienvenue dans l’émission à géométrie variable, à tendance floue et à options multiples, ce qui peut paraître assez léger comme déclaration liminaire, mais qui est destiné à masquer notre psychorigidité fondamentale sur bien des thèmes que nous abordons, parce qu’il y a aussi des choses avec lesquelles on ne rigole pas, des barrières infranchissables, des compromis inacceptables et des questions sur lesquelles nous ne transigeons pas, mine de rien, ce qui prouve qu’on peut être à la fois libertaires et bornés, sans complexes, sans tabous mais bien élevés, encore que dans ce type de considérations, on est toujours le mal élevé d’un autre, et que pour nous, la véritable obscénité, c’est quand des innocents meurent de faim, de bombardements ou de maladie dans un monde qui aurait tellement mieux à leur offrir… le problème, en commençant comme ça, c’est qu’il faut tenir , et que ça paraît assez pompeux pour une émission qui théoriquement et pratiquement, parle des médias qui nous entourent, et avec lesquels il faut bien, sinon composer, au moins exercer dessus notre regard critique et notre point de vue sur le monde, ce que nous tentons de faire jour après jour, avec des fortunes diverses j’en conviens, mais aussi avec des éclairs de sincérité, des éclats de finesse et des tirs groupés sur la laideur, les méchants et tout ce qui nous révulse…
Aujourd’hui, la bande est à peu près au complet, chacun est revenu à sa place, nous aurons donc des brouhaha, des coupures de parole intempestives, des réflexions à l’emporte pièce et des jeux de mots laids, et dites vous bien que ce que vous perdez en compréhension, vous le gagnez en spontanéité, parce qu’au fond, la manière dont on dit les choses ici est plus importante que ce qu’on dit vraiment, le message, c’est le massage auditif que nous avons l’ambition démesurée de vous prodiguer, en espérant même que vous y trouverez du plaisir… vos réactions à vous aussi sont importantes pour nous, et vous pouvez vous lâcher sur le forum recdz.com, on y trouve chaque jour quelques bonnes raisons de continuer, y compris les jours où ça ne va pas fort, parce qu’on a l’impression que vous nous comprenez à demi-mot, bon, j’arrête là cette chita parce que tout ça, vous le savez déjà si vous nous écoutez, et que si vous nous écoutez pas, eh bien je prêche dans le désert des ondes en attendant celui des tartares… ceci dit, ces envolées me servent aussi à remplir mon contrat de confiance qui veut que chaque jour, je vous pond un petit papier introductif en guise de hors d’œuvre et que mine de rien, à ce stade, c’est quasiment acquis et ce, sans dire grand-chose qui pourrait nous valoir les foudres de qui de droit ou de je ne sais qui et ça, mesdames et messieurs, ça relève aussi de la performance…
Voilà, il ne me reste plus qu’à vous signaler que c’est en compagnie d’une oum el kheir qui n’a plus de dent contre personne puisqu ‘elle a réglé définitivement la question, d’un abdallah benadouda toujours façon le monde de sophia, ça lui passera avant que ça nous reprenne, et de yacine hirèche si peu accro tv qu’il ne la regarde même pas, mais que ça ne l’empêche pas du tout d’en parler parce que de nos jours, il y a plein de moyens d’avoir accès à tout ce qui bouge sans passer par la télé familiale au milieu du salon. Karim ammi est toujours chargé à bloc au niveau de l’illustration musicale qui nous ressemble, c'est-à-dire qu’elle ne ressemble à rien de connu, mais qu’elle gagne à l’être par vos oreilles complaisantes, mais passons de la théorie à la pratique en entrant dans le vif du sujet, et ça commence maintenant, ou jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Lun Avr 28, 2008 12:10 pm

REC dimanche 27 avril 2008
Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui n’est en aucune façon responsable de la défaite de la JSK au Cameroun, même si elle ne peut pas s’empêcher de penser en son for intérieur que ça ne valait pas vraiment la peine de nous faire sauter l’émission pour un résultat pareil, mais c’est sûr qu’entre des canaris jaunes pitoyables et des perroquets verts arrogants, ya pas photo…
Puisqu’on est dans le domaine des psittacidés, restons-y, juste pour vous signaler que je les ai revus hier sur le chemin de l’école de mon fils, de très près, c’était comme dans une émission de Ushuaia tv, mais en vrai, et comme chacun sait, c’est bien meilleur que le virtuel, surtout à la saison des amours, qui bat son plein en ce printemps, et je dois dire qu’ils s’en donnaient à cœur joie, mes petits perroquets verts, vous remarquerez que je me les suis appropriés, il faut dire qu’à force de vous en parler, de les guetter, j’ai le sentiment qu’ils ont quelque chose à me dire, et qu’ils sont un peu devenus des copains. Vous connaissez les parades nuptiales des oiseaux, le mâle gonfle ses plumes pour apparaître plus imposant qu’il ne l’est vraiment, il fait de l’acrobatie, la tête en bas, il virevolte, pendant que la femelle prend un air modeste et glousse en le jaugeant du coin de l’œil. A force de pousser des cris perçant, ne voilà-t-il pas qu’un autre couple vient se joindre à eux, et j’ai eu droit à un festival de danses exotiques et de jacassement incroyables, j’ai passé un quart d’heure à les observer en méditant sur l’animale condition, finalement assez proche de la nôtre, et j’ai présenté tous mes vœux de bonheur à ces deux couples en espérant que ces manœuvres d’approche aboutissent au résultat escompté, c'est-à-dire l’an prochain, quatre nouveaux petits perroquets vert, s’ajoutant à ceux là, ça fera huit, enfin, le début d’une colonisation positive pour nos yeux et pour le changement, vous ne direz pas que je ne vous ai pas avertis, ils sont là, on ne sait pas d’où ils viennent, mais ils sont bien partis pour durer, c’est tout le mal que je leur souhaite. Bienvenue chez nous !
Bon, c’est pas tout ça, mais là, on commence à sortir du concept, je le sens bien aux regards atterrés de mes congénères, enfin, on est quand même là pour parler des journaux, de la radio, de la télé, du web, de la pub, que sais-je encore, on ne manque pas de sujets à débattre, que viennent faire ces petits perroquets verts dans cette galère ? franchement, vous préféreriez que je vous parle des séances dédicaces à Biskra, du chauffagiste qui nous brûle les oreilles ou des cerveaux qui fuient, puisque telle est notre bain médiatique à température ambiante, mais tout ça, vous le savez déjà, alors à quoi bon ? en revanche, les amours des perroquets verts algérois, je suis sûr d’être le seul à vous en parler… ok, ok, j’arrête là, sinon je vais être muté d’office à la sous direction animalière de l’entreprise de radiodiffusion sonore, ce qui n’est pas à souhaiter vu qu’elle n’existe pas encore… what else ? eh bien, comme d’hab’, oumelkheir rahal, abdallah benadouda et yacine hirèche, tels qu’en eux-mêmes toujours ils ne changent pas, et chargés à bloc de toutes les bonnes choses, ou les pires qu’ils ont eu largement le temps d’emmagasiner et qui vont permettre à cette émission de retrouver son cours normal, bien qu’avec eux on puisse s’attendre à tout et que la normalité n’est pas leur fort, vous verrez bien dès que l’ammi karim aura fait son office…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Lun Avr 28, 2008 9:29 pm

REC lundi 28 avril 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui essaye de dire les choses comme elle les pense, ce qui pourrait paraître comme le minimum syndical en matière de bonne gouvernance de la radiophonie moderne, mais qui, dans le cadre du cadre spécifique et le contexte non moins spécifique que vous connaissez bien, nous donne une originalité et une aura de libertaires des ondes à laquelle nous n’aspirions pas vraiment, même si ça ne nous déplaît pas vraiment, s’il faut tout vous dire… pourtant, si vous saviez combien de bons mots, combien d’anecdotes ou d’impertinences nous restent en travers de la gorge, parce que courageux, mais pas téméraires, nous ne voulons pas non plus scier la branche sur laquelle nous sommes inconfortablement assis, et qu’il faut savoir doser tout ça si on veut que le grand cric ne nous croque pas…
Mine de rien, dans cet exercice d’équilibrisme de haute voltige, on ne s’en sort pas trop mal, puisque nous sommes toujours là, et qu’en plus, grâce à recdz.com, on sait que nous ne sommes pas seuls à hurler dans le désert des ondes, c’est vous qui nous permettez de savoir que la force est encore avec nous. Bon, dit comme ça, ça fait un peu pompeux pour une émission de funambules plus ou moins saltimbanques qui n’avaient, à l’origine, pas d’autres ambitions que de s’entretenir avec vous de ce qui fait notre quotidien de consommateurs de médias au temps du choléra et de la révolution numérique associée, nous qui n’aspirions qu’à mettre notre petit grain de sel dans le bouillon fadasse de la communication globalisée, nous voilà identifiés comme d’authentiques critiques de la forme et du fond et ça, je vous le dis tout de suite, c’est un fardeau trop lourd pour nos frêles épaules…
Comme c’est l’occasion qui fait le larron, nous nous sommes pris au jeu, non pas de massacre, on a déjà donné, mais au jeu de fléchettes, pique et pique et mouche du coche, un caillou dans la chaussure des grosses pointures, pour le moment, tout baigne dans l’huile frelatée, personne n’a encore mis de contrat sur notre dos, après tout ça n’est que de l’humour, la politesse de notre désespoir, la fiente de l’esprit qui vole, comme disait le regretté hugo victor.


Ceci dit, il n’y a pas que des révoltes salutaires dans nos activités de télémaniaques, nous avons aussi nos coups de cœurs, des éclats de beauté qui viennent illuminer nos sombres lucarnes, même des bribes de savoir que nous aimons partager avec vous, et notre champ d’investigations reste large et incontrôlable, la meilleure preuve en étant qu’à l’heure où commence cette émission, je suis infoutu de vous dire de quoi mes distingués coreligionnaires vont bien pouvoir vous causer, même si je suis au courant des grandes lignes et des tendances fortes, ça dérape toujours, ça part en vrille et le pire, c’est que ça nous plaît !
C’est donc en compagnie des inamovibles piliers de l’institution que nous allons déblatérer, ai-je besoin de vous les présenter, oum el kheir rahal, abdallah benadouda et yacine hirèche, non ce ne sont pas le bon, la brute et le truand comme veulent insinuer les mauvaises langues, pas plus qu’un génie, deux associés une cloche, on serait plutôt tendance tagada, tagada voilà les dalton, qui rêvent toujours de s’évader mais qui reviennent toujours au pénitencier, des chaînes et des grilles, on n’en sort pas. Tel que je le connais, ça m’étonnerait que l’ammi karin nous passe du joe dassin, mais ça va être forcément mieux, parce qu’il a plus d’un tour dans son sac à malices, en attendant de nous planter là pour aller au dimajazz de Constantine, toujours sur les bons plans, pendant que nous restons accrochés comme des arapèdes au roc de rec perdu au milieu des ondes traitresses…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Mer Avr 30, 2008 10:31 am

REC mardi 29 avril 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission surprenante par hasard, subliminale par à coups, surbookée par ironie, surpressée par surprise, surabondante par défaut, etc, etc, je pourrais continuer longtemps comme ça, mais vous savez bien que tout ceci n’a aucun sens, sinon celui de vous dire qu’on est là, qu’on s’installe, qu’on règle les micros même si à l’impossible nul n’est tenu, vous le constatez vous-même chaque jour, et pour vous rappeler qu’entre la pub et la pub, il y a encore une petite place pour l’expression libre à propos des médias au sujet dont auquel nous faisons référence pour balancer des points de vue pas nécessairement politiquement corrects sur la société du spectacle et sur ses excroissances multiples et variées, du moins celles auxquelles nous avons accès, car nous ne prétendons pas être exhaustifs, même pas ça, juste exprimer la sublime réalité de notre ressenti face aux images, aux sons et aux mots qui sifflent sur nos têtes, et rien que ça, ce qui n’est pas pourtant d’une ambition démesurée, ça nous donne une allure de francs tireurs qui, si elle nous va bien au teint, est un peu exagérée et témoigne simplement du niveau de conformisme ambiant et atterrant auquel nous sommes arrivés… allez, camarades, encore un effort pour être révolutionnaires, un petit coup de rein salvateur ne nous ferait pas de mal pour sortir des sables mouvants, ayons de l’ambition au moins pour nous même, si ce n’est pour les autres, ça sera peut-être le seul moyen de continuer à exister dans un monde en complète évolution et qui sera sans pitié pour les mous, les tièdes, les sans imagination, les conformistes et les propagandeurs, je ne sais pas pourquoi je m’excite tout seul alors que personne ne m’a rien demandé, moi qui n’aspire qu’à la distance critique, à l’ironie douce et au juste milieu, il y a des jours où je ne me reconnais pas moi-même…
Comme je suis particulièrement crevé ces temps ci, n’attendez pas de moi que je regarde la télé, d’autant plus que mon démo ne s’arrange pas, alors entre tv5, el jazeera et médi1sat, je préfère prendre un bon bouquin. Mon seul rapport avec les médias en ce moment, c’est la redécouverte de la bande dessinée de slim, walou à l’horizon, qui paraît en strips quotidiens dans le nouveau journal qu’on ne trouve pas partout, algérie news, mais il faut savoir le dénicher pour en jouir sans retenue. C’est une bd qui a été dessinée il y a quelque temps, qui est même parue en album en France, mais à laquelle les algériens n’avaient pas eu droit, et elle reste hantée par la violence que nous avons subie, le tout dans le style rond et familier de slim. Le pitch est simple, bouzid se réveille d’un long coma dans l’Algérie, d’aujourd’hui, ou d’hier, et le héros socialiste et militant ne comprend plus très bien le monde dans lequel il se retrouve, c’est une version bd de la légende des sept dormants, et qui apparaît assez subversive à lire aujourd’hui où on est censés avoir tout oublié, tout pardonné, mais si quand j’avance toi tu recules, comment veux tu que je t’occulte ?
Voilà, c’était mon conseil média du jour, et si la bd ce n’est pas un média, alors qu’est-ce qui l’est ?
Angoissante question, à laquelle répondront peut être, s’ils sont mieux lunés que moi, oumelkheir rahal, abdallah benadouda et yacine hirèche, nos spécialistes autoproclamés de la quête de sens et de la recherche d’absolu à l’aide d’une zapette, d’une connexion bancale et d’un cerveau à peu près en état de marche… karim ammi est toujours là, profitons en avec l’une de ses mélopées bizarres et entraînante que vous ne trouverez nulle part ailleurs ou presque…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Sam Mai 03, 2008 2:16 pm

REC mercredi 30 avril 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission sans vergogne, sans pitié, sans le sou et sans rancune, mais qui compense toutes ces tares en parlant à perdre haleine, en enfilant les perles, en cultivant ses passions, en assumant ses paradoxes et en cultivant son jardin secret, même si à force de raconter nos vies à l’antenne, nos auditeurs les plus fidèles finissent par tout savoir de nous, ou presque, la preuve, quand on reçoit un auditeur comme amine pititchi, il y a immédiatement une espèce de familiarité évidente, comme si on se connaissait déjà depuis longtemps, un vague cousinage ou quelque chose d’approchant, alors, salut les cousins !
Il fait chaud, et vraiment la télé ne me dit plus grand-chose, c’est comme ça, la zapette me tombe des mains, et ma régression féconde, je la fais avec mon fils devant les mikiyetes, du coup je vous signale quand même que vers huit heures passent tous les jours sur boomerang des merveilles non sensiques de tex avery, en version originale s’il vous plait, ça me permet d’avoir un alibi pour lui traduire les sous titres de l’écureuil fou, du loup obsédé, de droopy « you know what, i’m happy », et de tous les délires de ce brave tex qui n’a rien, mais alors rien à voir avec l’éponyme animateur qui sévit sur une chaîne française dont on se contrefout, regardez tex avery, ce sont des cartoons qui ont plus de cinquante ans et qui parlent de notre monde mieux que je ne saurais le faire, c’était mon conseil culturel du jour.
Sinon, je vous signale aussi que s’annonce la saison des jacarandas, j’en croise tous les jours et ils sont fin prêts pour l’explosion finale. Pour les sourds, les mal lunés ou les distraits, je rappelle que les jacarandas sont des arbres qui n’ont pas grand intérêt en hiver, mais qui vers le mois de mai se couvrent de fleur mauves du plus bel effet, que cette explosion de couleur dure deux-trois semaines et qu’il ne faut pas la rater, que c’est un arbre importé qui se plaît bien chez nous, que les livres de garcia marquez, mais aussi de vargas llosa ou de tous ces auteurs du réalisme magique latino-américain sont pleins de jacarandas, et que les promoteurs de la future bibliothèque de l’amérique latine à zeralda seraient bien inspirés d’en planter plein sur le terrain retenu pour cette grande manœuvre culturelle annoncée, enfin, ce que j’en dis, vous savez moi, c’est juste pour causer… vous pensez bien qu’en ce qui me concerne, mon bonheur ne sera complet que le jour ou j’aurai vu mes perroquets verts sur un jacaranda en fleurs, peut-être cette année, il y a des vœux qui finissent par se réaliser en bien, pour changer du fait qu’à force de parler des choses horribles elles finissent par arriver…
C’est bien joli tout ça, mais quid de notre mission de salubrité publique sur les médias, de notre rôle de scrutateurs impitoyables des faits et méfaits de la révolution numérique sur nos cerveaux reptiliens, et tout ça et tout ça ? je n’en sais trop rien, mais je m’en fiche, comme disait mon distingué collaborateur ici même il y a quelques jours, la rue est un média, et je me suis rendu compte que nos rues avaient, entre autres particularités odoriférantes et kaléidoscopiques, une qualité sonore qu’on ne trouve nulle part ailleurs, je veux parler des colporteurs qui arrivent à se faire entendre dans le tintamarre ambiant rien qu’en modulant avec leur bouche des appels indéterminés mais immédiatement identifiables, vous savez bien, souvent ils sont deux, l’un fait la courte, hiyyyé !!, l’autre fait le chœur, nhass, bayeu, bayeu bayeu, et l’autre reprend, hiiiyyé !. c’est magnifique, c’est un peuple merveilleux, tout ça pour récupérer de la khorda chez les gens, il y a des jours où ça m’émeut au-delà de l’imaginable, je suis comme ça, sensible aux détails qui font de nous ce que nous sommes…
Allez, laissons tomber ces considérations impressionniste et avançons résolument dans la voie du progrès et de la libération des peuples en compagnie d’oumelkheir rahal, de abdallah benadouda et de yacine hirèche qui, chacun dans leur genre, sauront vous dire quels sont les rêves qui les hantent, les espoirs qui les habitent, et toutes ces sortes de choses, sur un tapis musical d’exception patiemment tissé par karim ammi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Sam Mai 03, 2008 8:00 pm

REC samedi 3 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui se dit qu’en cette journée mondiale de la liberté de la presse, ça serait vraiment bête de ne pas en profiter pour desserrer les chaînes, ouvrir les grilles, faire de l’air et laisser entrer le soleil même si nous ne sommes que des pitoyables supplétifs ou assimilés par rapport au colossal travail journalistique qu’accomplissent chaque jour les vrais professionnels de la profession. Bon, d’accord, mais si les mots ont un sens, on pourrait peut-être à cette occasion les prendre au pied de la lettre, non ? remarquez, je dis ça, mais en y réfléchissant, je ne vois pas très bien ce qu’on pourrait faire de plus que ce nous faisons déjà tous les jours, malgré le contexte, les lignes rouges, le cadre du cadre et les constantes, je dois à la vérité de dire que ce n’est pas vraiment notre liberté de parole qui est brimée ou réprimée, non, on est plutôt freinés par des considérations matérielles et organisationnelles, pour ne rien dire de la dégradation de notre pouvoir d’achat, ce qui, comme chacun sait, ne nous met pas dans les conditions optimales pour accomplir notre sacerdoce, mais tant pis, on fait avec, et même si au lieu d’une émission bien dégagée sur les oreilles, sévèrement bornée et rubriquée, vous avez à la place un espèce d’espace réservé au happening pagailleux, à la performance live et à l’improvisation comme art du micro, on fait avec, parce que vous le valez bien, c’est sûr, mais aussi et probablement parce que ce challenge nous excite encore un peu. Et puis, entre ça ou rien, notre choix est fait, et comme on assume tout, même nos dérapages, on peut même s’enorgueillir à juste titre qu’ils ne soient pas plus nombreux au vu des conditions dans lesquelles se fabrique notre petite cuisine… alors, que vivent les journées, les mondiales, les libertés et la presse, et que continue la petite entreprise de réactions en chaînes, qui ne vise rien moins qu’à vous retransmettre le vrai vécu de notre ressenti face à la révolution numérique en marche vers l’avenir radieux de la communication globalisée, en espérant que vous entrerez en résonance avec nos cordes sensibles, forcément sensibles.
Bon, comme on n’a pas de chance, le week end était pourri, avec un ciel si bas qu’un canal s’est pendu et de l’humidité comme s’il en pleuvait, qu’est-ce que vous voulez que je fasse d’autre que me mettre avec mon fils sous une couverture pour voir enfin ces chasseurs de dragons que yacine m’avait entré sur ma clé usb. Miracle, ça marchait, mais ça ressemble un peu pour le scénario à tous ces films où il y a un gros, un rigolo, et une innocente, mais c’est vrai que l’univers en 3d est agréable, repiquant du miyazaki et ses châteaux dans le ciel mais aussi, pour les plus anciens, l’ambiance du petit prince sur sa petite planète. Vous devez connaître ce livre et ses illustrations, c’est un classique de la littérature jeunesse écrit par antoine de saint exupéry du temps de l’aéropostale, vous savez ces avions qui portaient le courrier de France vers le sénégal, et qui tombaient en panne au dessus du sahara occidental, une panne et ses conséquences fantastiques, c’est ce que raconte ce livre que je suis heureux de vous présenter pour la première fois en version arabe algérien, dardja, traduit par madame zahia talbi et qui vient de sortir chez nos amis de barzakh, el amir essaghir, bel objet conforme à l’original mais dans une version qui nous ressemble un peu plus que les précédentes, qu’on se le dise…
Dis monsieur, dessine moi un mutant, dit sur tous les tons, est ce que ça fait une intro potable pour une émission aux médias consacrée ? j’espère bien, et de toutes façons on fera avec parce qu’on n’a pas vraiment le choix, mais aussi en compagnie de oumelkheir rahal, de abdallah benadouda et de yacine hirèche qui sauront, n’en doutons pas, trouver les mots pour mettre du sens sur nos zappings frénétiques. Tiens, karim est parti à constantine avec pititchi, heureusement il nous a laissé une part de son gros son qui tache, et karim dj boss pour superviser le tout, tu peux vas-y, nous sommes ça y est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Dim Mai 04, 2008 7:51 pm

REC dimanche 4 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui se sent brumeuse et embrumée, comme le ciel d’alger depuis quelques jours… si ça n’était que du brouillard, on pourrait s’y faire, mais c’est de l’humidité qui nous rentre dans les os, du flou dans nos cervelles, la meilleure preuve en étant que depuis ce matin, on cherche lamentablement l’amorce d’une idée pour cette émission,on se tâte, on fait un tour sur le forum, on survole distraitement les journaux à dix dinars, et rien ne vient , alors que d’habitude, ça fuse, ça jaillit comme une évidence, alors de deux choses l’une, soit on ne vous aime plus et on n’a plus rien à vous dire, soit il y a dans cette brume des agent inhibiteurs destinés à nous empêcher de penser et forcément répandus dans notre atmosphère pour transformer nos cervelles en fromage blanc, auquel cas ce serait le retour du complot ourdi par tous ceux qui nous détestent et qui sont légion, comme chacun sait. Je vais vous dire, ce matin j’ai même revu un perroquet vert, qui n’est pas une métaphore de notre condition de radioteurs à la manque, mais une réalité tangible, eh bien dans cette lumière glauque c’était juste un piaf un peu atypique, sa couleur vert flashy s’était délavée et je n’ai même pas eu le cœur de discuter un peu avec lui, c’est vous dire le calibre de ma désespérance… ceci dit, il ne faut pas être trop algérocentristes, le brouillard, c’est pas comme l’adhan, c’est pas parce qu’il y a du fog sur alger que c’est partout pareil dans le pays, il doit bien y avoir des endroits où ça ressemble au printemps… et me voilà reparti dans mes lamentations saisonnières, mes considérations ornithologiques, mes obsessions naturalistes, alors que nous sommes encore et toujours censés parler des médias tels que nous les percevons à l’aide de nos cerveaux reptiliens quoique paradoxaux, mais pour tout vous dire, la télé, c’est plus ce que c’était, l’ennui me saisit chaque fois que je m’affale devant mon installation minable pour capter des programmes tout aussi minables, qu’ils soient d’ici, de là bas ou d’ailleurs, la radio, je n’en parle même pas, les journaux, ça me gave, internet ça me bousille les yeux et pour trouver la perle rare, que de temps perdu en vaines recherches, finalement, la seule chose que je puisse encore faire, c’est prendre un bon bouquin en attendant de reprendre goût aux nourritures terrestres… tiens, ça me fait penser que le cabinet de lecture « les vraies richesses » de la rue charras a réouvert ses portes, mais ce n’est plus madame charlot qui reçoit, il faudrait que j’aille refaire un tour dans cet endroit minuscule mais mythique où camus a écrit « noces » et « retour à tipasa », mais cela intéresse-t-il encore quelqu’un à l’heure du complet chawarma ? consternant comme remarque, à force à force, j’ai vraiment fini par devenir ce que je redoutais d’être, un vieux con nostalgique qui pleure sur sa jeunesse envolée en répétant sur tous les tons qu’avant c’était mieux, même si je sais que ce n’est pas la vérité vraie des choses, je sens que l’émission d’aujourd’hui va être difficile à gérer parce qu’après tout, je ne suis pas là pour vous livrer des états d’âme un peu moisis, mais pour vous donner des raisons de vous enflammer, de croire qu’il y a une vie avant la mort, que les méchants sont toujours punis à la fin du film, et qu’un jour dans notre vie, le printemps refleurira. En plus yacine est encore en examens, donc son innocence relative n’est pas au rendez vous, et avec les deux autres, je sens que nous allons nous perdre en conjectures, tirer des plans sur la comète et pinailler sur l’accessoire, mais allons-y gaiement, après tout, s’ils sont dans le même état que moi, c’est bien qu’il y a un air du temps qui est propice à la mélancolie, mais allez savoir, je suppute, je suppute, mais peut-être sont-ils débordants d’énergie, pleins d’idées fulgurantes et de formules qui trouent la couche d’ozone, on ne peut pas savoir ce qui va se passer, c’est même un des charmes de cette émission.
Alors, laissez moi vous introduire oum el kheir rahal et abdallah benadouda, sachez quand même que c’est habib qui nous couve d’un regard protubérant pendant que l’ammi karim s’éclate à cirta en écoutant de la fusion malouf, et qu’à part ça, tout va bien, mais personne ne pourrait en douter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Jeu Mai 08, 2008 11:24 am

REC mercredi 7 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui fait ce qu’elle peut avec ce qu’elle a, car comme disait mon maître hiamuri, « apprends à aimer le travail que tu as plutôt que de te lamenter sur celui que tu n’as pas ». C’est forts de ces augustes paroles que nous nous attelons à trouver du sens là où nous savons pertinemment qu’il n’y en a aucun, que nous zappons compulsivement en espérant trouver l’ultime hallucination à vous transmettre, que nous vous offrons des grilles de lecture aussi partielles que partiales parce que nous ne sommes que des commentateurs non spécialisés de la société du spectacle et qu’on n’échappe pas à son destin, et que nous nous regardons avec des yeux de merlans frits en nous demandant qui a vu quoi, et pourquoi et comment, même si on sait bien qu’au fond du fond, tout le monde s’en fout.
Bon, c’est peut-être un peu abrupt comme déclaration liminaire, mais c’est mon feeling du jour, et en plus j’ai pris du retard parce que je chattais avec un bon ami perdu de vue dans la tourmente des années 90, il est à paris maintenant, complètement désabusé mais avec de l’humour noir à profusion, ce mec était un des vrais talents méconnus de nos années de plomb, talent de dessinateur, talent d’écriture, talent d’exigence, il l’a toujours, ce talent, mais il le donne à la pub parce qu’il faut bien vivre en sarkozie, et quand il parle de nous il a toujours au cœur une plaie ouverte. Moi, vous me connaissez, nationaliste à la petite semaine, je lui dis de venir, de revenir, mais on n’appâte pas les mouches avec du vinaigre, et j’ai bien peur que nous n’ayons pas autre chose que de l’acide à lui proposer, alors on plaisante sur nos malheurs passés ou à venir, on se rappelle du sale vieux temps, on fait le bilan de nos ratages, de nos incapacités et de nos rêves avortés, ça fait du bien mais ça prend du temps, ceci dit c’est assez marrant de parler par écrit, ça a tout de suite plus de gueule qu’une conversation au téléphone, et il faut réfléchir à ce qu’on dit, comme en plus on est tous les deux assez old school, pas de raccourcis entre nous, pas de mots du vocabulaire sms, pas de chiffres pour faire les lettres arabes, non, une vraie correspondance électronique avec de vrais mots, de la syntaxe et du style, et tout ça pour rien, sinon le plaisir des retrouvailles où chacun surenchérit pour la beauté du texte. Vue sous cet angle, la révolution numérique a du bon, et je ne suis pas hors sujet en vous racontant cette histoire, même si je ne vous dis pas tout parce que je tiens à préserver une part de mon jardin secret, je vous en donne assez quand même, j’ai souvent le sentiment qu’on se dévoile un peu trop dans cette émission, sauf oum el kheir of course, mais qu’on vous donne de grands pans de nos vécus, de nos intimités, de notre chair et qu’une fois que c’est donné, c’est trop tard, on ne peut plus le reprendre, j’espère simplement que vous en faites bon usage.
Aujourd’hui,yacine a pris la route de constantine, je ne sais pas ce qui leur prend à tous, on essaiera de lui passer un coup de fil pour voir s’il ne s’est pas perdu, du coup on se retrouve dans la configuration basique mais bien connue de tous les dramaturges, celle du triangle infernal, vous savez le mari, la femme, l’amant, même si je vous rassure tout de suite il n’y a rien de tel entre nous, juste deux hommes et une femme qui causent de l’air du temps médiatique et de ses conséquences sur nos neurones et nos hormones, enfin, vous voyez le genre, depuis le temps que c’est comme ça ya pas de raison de vous faire un dessin à chaque fois, je vous signale quand même que c’est habib qui nous réalise nos rêves les plus fous, quand il n’est pas occupé à grimper aux murs, à discuter avec tous ceux qui passent à sa portée et à faire le zouave parce que tel est son bon plaisir, et c’est bien pour ça qu’on l’aime, mais ne vous étonnez pas si cette émission porte sa marque, il ne peut pas s’en empêcher…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Sam Mai 10, 2008 9:00 pm

REC samedi 10 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui tente de démasquer le complot qui nous impose depuis un certain temps déjà du mauvais temps le weekend et un ciel d’azur quand on doit travailler, ce qui n’est pas pour nous mettre de bonne humeur… y aurait il un complot en faveur du retour au weekend dit universel, quel rôle joue la lune dans tout ça, qui tire les ficelle des cumulo-nimbus et à qui profite le crime, autant de questions qui resteront évidemment sans réponses vu que cet espèce d’espace est aux médias consacré, en tout cas à ce qu’on ressent devant nos écrans tactiles qui nous vomissent à jet continu toute l’horreur du monde, quelques uns de ses miasmes, ainsi que quelques pépites de beauté pure, heureusement, car notre boulot serait vraiment trop déprimant sinon…
Le problème, c’est quand on n’a pas le goût de se vautrer devant la télé, le matin, on sent un vague sentiment de culpabilité nous serrer la gorge, et on se demande ce qu’on va bien pouvoir raconter à nos auditeurs insatiables, alors on tente pitoyablement de se rattraper en écoutant la pub à la radio en se rasant, de jeter un coup d’œil sur la presse en prenant le bus, de regarder les vitrines des libraires qui passent à notre portée, des vendeurs de disques ou de dvd, enfin, vous le savez, dans cette émission, tout ce qui rentre fait ventre, et quand on n’a vraiment aucune idée, on s’en remet aux autres membres de l’équipe en espérant qu’ils seront mieux inspirés que nous. Grosso modo, ça marche, mais pas à tous les coups, et quand en plus, comme aujourd’hui, yacine m’annonce via un sms faussement contrit, qu’il ne pourra pas être là vu qu’il n’a plus de voiture, en fait plus de permis retiré sur les hautes plaines on the road to qacentina par un policier irascible et peu sensible à son charme pré pubère, on se dit qu’on est mal partis pour un début de semaine…
Bon, à la relecture, je retire tout ce que je viens de dire, il ne faut pas casser notre image de justiciers des ondes, sans peur et sans reproche, qui ont toujours quelque chose à dire de passionnant sur ce qu’ils ont vu, lu, ou entendu, après tout ce n’est pas la mer à boire, et même si ça n’est que de la tchatche à la portée de n’importe le qui, nous savons quand il le faut mettre le turbo pour nous dégager des ornières, voire des sables mouvants, c’est le syndrome algérien, on n’est jamais aussi bons que quand on est mal, aussi géniaux que quand on est au bout du désespoir, et aussi judicieux que quand on ne voit aucune lumière au fond du tunnel, par conséquent, aujourd’hui sera un grand jour, ça ne coûte rien de l’affirmer au moment où tout est encore possible, pour le reste, on verra bien, et comme je vous ai dit une chose et son contraire, comme d’habitude, vous ne pourrez même pas m’accuser d’auto propagande mensongère…
Vous l’aurez donc compris, ce sera en compagnie d’oumelkheir rahal et de abdallah benadouda que nous allons deviser de l’état des choses, chacun dans son rôle et par le petit bout de la lorgnette qui nous sert de décodeur personnel, nous retrouvons avec plaisir le grand muet de l’émission, ammi karim encore tout auréolé de ses plaisirs constantinois, bessahtek, mais ne nous laisse plus jamais abandonnés entre les griffes de hbb, nous n’y survivrions pas, la prochaine fois que tu pars, on part avec toi, ça sera comme ça désormais, un pour tous, tous pour un, et voyons voir un peu ce que tu nous proposes pour ton retour…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Lun Mai 12, 2008 11:25 am

REC dimanche 11 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui n’est jamais tout à fait la même chaque jour, ce qui relève du miracle vu que son staff est intangible, ou presque, et constitué de dangereux monomaniaques psychorigides qui ont toujours ou à peu près les mêmes obsessions, les mêmes lubies, les mêmes centres d’intérêt et les mêmes ritournelles… mais alors, qu’est-ce qui fait que vous nous faites le plaisir de nous suivre encore, comme en témoigne le forum recdz.com qui fourmille de vos remarques, de vos remontrances ou de vos idées ? eh bien peut-être parce que, conscients de nos limites, nous avons choisi de vous parler de choses accessibles à tous d’un coup de zapette, de la télé et de ses dépendances, de la presse et d’internet, enfin rien que des choses sur lesquelles vous aussi, vous avez une opinion, de saines colères ou des coups de cœur incontrôlables… bien sûr, vous n’êtes pas obligés d’être en accord total avec ce qu’on déblatère, si le spectacle est global, le ressenti n’appartient qu’à chacun, mais au moins, vous savez de quoi on cause et ça, mine de rien, ça change de la radio qui veut coûte que coûte vous instruire en vous éduquant, à moins que ça ne soit l’inverse…
Loin de nous l’idée d’apparaître comme des spécialistes omniscients, on vous ressemble aussi dans nos modes de consommation médiatique, zappant quand ça nous ennuie ou quand ça nous énerve, ratant à l’occasion une émission qu’on aurait dû mettre en exergue, comme la semaine dernière l’émission de Thalassa à l’Algérie consacrée, mea culpa, mais c’est notre côté dilettante, mal organisés et brouillons, algériens pour tout dire, et ça, c’est une manière pour le moins paradoxale de nous rapprocher de vous, de la proximité par défaut, même si je sens bien en écrivant ces lignes que je pousse le bouchon de l’auto complaisance un petit peu loin , mais après tout on n’est jamais mieux servis que par soi même…
Qu’est-ce qui aura imprimé nos plaques sensibles depuis hier, je ne saurais le dire, plongerons nous à corps perdus dans l’actualité sanglante du monde, ou botterons nous en touche en parlant de fictions et de divertissement, allez savoir, ce qui est sûr c’est qu’en tout état de cause, on se sera pris la tête un minimum pour tenter de donner du sens à ce qui n’en a pas, ou si peu, car la vérité n’est pas ailleurs, elle se cache au fond de nos êtres et de nos boîtes crâniennes… je ne sais pas d’où je sors cette tirade qui ne veut pas dire grand-chose, mais je trouvais que ça sonnait bien, pour une fois que j’ai des préoccupations stylistiques, vous ne m’en voudrez pas, en fait c’est à cause du bouquin d’abdourahmane waberi dont je vous causais hier, aux Etats-Unis d’afrique, qui vient de paraître aux éditions chihab et qui, en dehors de ses qualités rigolisantes et philosophiques, est extrêmement bien écrit, je ne me suis rendu compte qu’après coup que je ne vous l’avais pas dit. C’est fait, et lisez ce livre s’il vous plait, on en discutera ensuite.
Allez, saluons le retour triomphal de yacine hirèche qui daigne enfin rejoindre le cocoon, et la permanence assurée par les inamovibles oumelkheir rahal et abdallah benadouda, tandis que la vigilance de l’ammi karim est toujours aux commandes, c’est bon de se retrouver ensemble comme aux premiers jours, et dansons ensemble sur le volcan avant qu’il n’éruptionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Mer Mai 14, 2008 10:44 am

REC mardi 13 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui s’en va et qui revient, comme le beau temps, qui est faite de tout petits riens, comme la vie, qui a des ambitions modestes, comme tout le monde, qui parle de ce qui lui chante, comme la cigale, et qui butine les médias pour en faire son miel, comme les abeilles, mais méfiez vous de son dard, qui s’y frotte s’y pique…
Contents de vous retrouver après l’intermède footballistique d’hier, j’aime autant vous dire tout de suite que ça rebelote la semaine prochaine, le championnat a pris du retard et il faut activer avant la fin de la saison, et nous on s’en fait une raison, après tout ça nous permet de nous occuper de nos petites affaires pendant ce battement, sans avoir le cerveau pris par l’angoissante question de savoir ce qu’on va bien pouvoir offrir comme pistes de réflexions à notre goulu auditoire suspendu à nos lèvres, en tout cas c’est ce qu’on aime à croire…
Le problème en même temps, c’est qu’une fois qu’on a pris nos aises un jour sans, c’est deux fois plus difficile de s’y remettre, un peu comme un samedi, et moi qui vous parle, à l’instant même, je sens bien que ça ne vient pas, je pousse, je pousse, mais ça ne sort pas, et me voilà réduit à faire dans le crypto-scato histoire de rester conforme à ma réputation, alors que tous ceux qui me connaissent savent bien la part de composition qu’il y a dans le rôle que je joue pour vous dans cette émission, en vrai je suis un garçon assez timide et réservé, un rien me fait rougir et je n’ai dans la vraie vie aucune des audaces qui me caractérisent paraît-il à l’antenne, alors est-ce la radio qui agit comme un révélateur de mes tendances profondes, ou est-ce l’adrénaline qui désinhibe, je ne saurais le dire, mais tout en ne le disant pas, j’ai réussi à surmonter mon angoisse de la feuille blanche, encore une figure de style vu que c’est sur un écran que ces mots s’affichent, avec le petit compteur qui me dit que je suis à 363 mots alors que je dois en pondre six cent pour être dans les normes habituelles, c’est pas grave, je vais faire un nouveau paragraphe ou je vais broder et brocarder l’équipe, et le tour sera joué, et vous n’y aurez vu que du feu, et ça ne sera pas pire que d’habitude, c’est vous dire à quoi tiennent les choses…
Eh bien voilà, le nouveau paragraphe, nous y sommes bel et bien, comment dire les mêmes infos que d’habitude mais différemment, je pourrais faire le malin, en dévoilant tout ce que je sais et que je ne dis pas sur les autres, mais ça ne se fait pas, je pourrais parler du pincement de jalousie que j’ai quand je vois que le feuilleton policier de abdallah sur le forum recdz.com génère plus de réactions que n’importe laquelle de mes prestations, quand je pense que je l’ai ramassé dans le ruisseau et que maintenant il va faire son beurre sur notre dos, les bras m’en tombent, mais tant pis, soyons magnanimes, et puis il faut bien reconnaître que son duo improbable de l’inspecteur oum et de l’adjudant hyrech vaut son pesant de cacahuètes et que mon petit doigt me dit qu’il est promis à un brillant avenir, alors faisons comme si nous l’avions suscité, ce qui n’est pas totalement faux même si ce n’est pas totalement vrai, mais à quoi bon faire l’apologie d’un concept qui marche déjà tout seul alors que tous les protagonistes de ce polar loufoque sont là en chair et en os ? pour rappel, oumelkheir rahal, abdallah benadouda et yacine hirèche, commentateurs non spécialisés de la société du spectacle et de ses excroissances, et karim ammi en maître de cérémonie, il y a là tous les ingrédients pour faire une belle salade de médias composée, goûtez en un peu, vous m’en direz des nouvelles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Mer Mai 14, 2008 8:01 pm

REC mercredi 14 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission de la fin de semaine, dernier rendez vous avant le désert des tartares du week-end où nous sommes séparés par un destin injuste, mais ce n’est pas la fin du monde puisqu’on se retrouve dès samedi selon toute vraisemblance pour ce rendez vous de libre parole autant que faire se peut et de libre pensée même si à l’impossible nul n’est tenu… c’est bizarre de se citer soi même, mais j’ai retrouvé cette phrase d’intro notée par daikha dridi dans un livre à alger consacré et que les éditions barzakh viennent de rééditer, à l’époque l’émission s’appelait culture club, je ne ferai aucun commentaire superflu et désobligeant pour quiconque, ce n’est pas mon genre, mais ça fait tout drôle de se voir cité comme faisant partie intégrante de la bande son d’alger d’il y a trois ans, comme quoi on peut marquer son époque avec des formules à la va comme je te pousse, et j’en avais encore en réserve à l’époque, la source se serait-elle tarie depuis, c’est à vous de le dire, même si les bons mots ne font pas toujours les bons amis.
Une formule que tout le monde se répétait sur les journaux français d’hier, c’était le » je vous ai…. Compris » de digoul lancé à partir du palais du gouvernement il y a cinquante ans pile poil, et qui, semble t-il pour la fraction algérie française des pieds noirs qui défilaient hier sur la canebière, c’était le début de la fin qu’ils n’ont toujours pas digérée, comme quoi il faut se méfier des formules et de ce qu’on en comprend, chacun peut y entendre un peu ce qu’il désire en fonction de là où il est, de là où vont ses aspirations, et qu’il y a souvent des sens cachés à triple entrée dans les discours des politiques… rien de tout ça chez nous, nous n’avons pas encore dépassé le stade du second degré, et si nous tentons quelquefois des incursions limites dans le n’importe quoi voire le non sensique, c’est uniquement pour nous faire remarquer, et si nous pouvons parfois apparaître ambigus, sachez bien que tout cela n’a, au bout du compte, aucun sens, ou si peu…
Je n’ose plus rien dire sur le beau temps qui semble enfin revenu, j’ai vaguement l’impression que chaque fois que j’en parle il se remet à pleuvoir comme vache qui pisse, alors comme je ne tiens pas à pourrir encore nos weekend, je vais fermer ma boite à camembert, mais ça ne fait pas trop mon affaire non plus parce qu’il faut bien que je vienne à bout de cette intro interminable, plus minable qu’inter d’ailleurs, il faut bien le reconnaître, mais l’esprit ne souffle pas sur commande, il a besoin de conditions objectives et subjectives pour réussir son décollage… laissons tomber cet exercice d’introspection stérile, et posons nous plutôt la question de savoir si nous serons aujourd’hui abominablement futiles ou odieusement profonds, je ne saurais le dire, le mix final sera probablement une synthèse approximative entre ces deux extrêmes, comme toujours, à pleurer de rire, à moins que ça ne soit l’inverse, c’est ainsi, la vie n’est pas peuplée que de petits perroquets verts posés sur la plus haute branche de l’eucalyptus, il y a aussi le vol noir des corbeaux sur nos plaines, des corps beaux à peau lisse, cela va sans dire…
Allez, laissons la place au grand zelig circus et à ses animaux tristes, par ordre d’apparition sur vos écrans intérieurs oumelkheir rahal dans son stupéfiant numéro d’équilibrisme, abdallah benadouda le jongleur de concepts et yacine hirèche et son gros nez rouge, la fanfare étant assurée gracieusement par karim ammi, le monsieur loyal du show, enfin loyal, c’est vite dit, loyal du moins quand il est là, et comme il n’en finit plus de partir et de revenir, comment voulez vous que le cheikh s’y retrouve ? la preuve, quand il y a du monde aux balkans, c’est l’algérie qui sauve la mise…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Dim Mai 18, 2008 11:10 am

REC samedi 17 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission à double sens, à triple salto arrière, à quatre roues motrices, et à cinq dans les yeux du chitane, on a bien besoin de tous ces renforts pour persévérer dans notre bégayante entreprise nationale de déconstruction des codes langagiers et visuels de l’industrie des médias, du spectacle et de la globalisation culturelle, dit sous cette forme, ça fait assez chic intello pour une séance quotidienne de remplissage de bouteilles ou de farcissage de courgettes, c’est selon…
Comment commencer, par ce qui rend triste ou par ce qui fait plaisir ? c’est un peu mon dilemme quotidien, vu que je suis toujours tiraillé entre ces deux extrêmes, suis-je un optimiste amer ou un pessimiste gai, un gai luron ou un triste sire, allez savoir, ce qui est sûr, c’est qu’après la commémoration de la nakba, le séisme du Sichuan, la Birmanie, n’en jetez plus la coupe est pleine, voilà que j’apprends aux infos du matin que Berriane, à l’instar du cauchemar de Beyrouth, est partagée entre une zone est et une zone ouest, ça ne me donne pas beaucoup de raisons de me réjouir, mais, comme toujours quand je suis préoccupé, sur le chemin de l’école de mon fils, je croise les petits perroquets verts faisant un boucan de tous les diables dans un eucalyptus décharné, et je me dis que la vie vaut encore un peu la peine d’être vécue, on se rattache à ce qu’on peut, et on voit des signes là où on veut. D’aucun pensent encore que cette histoire de perroquets, c’est une de mes allégories pour parler de notre misérable condition de beaux parleurs houkoumesques, détrompez vous, ils sont bel et bien là, et une rapide recherche sur internet m’annonce qu’ils sont déjà repérés dans le sud de la France, en Italie, au Maroc, le meilleur papier sur nous, c’est celui de l’irremplaçable amina fellous sur ornithomedia.com, qui fait le point sur les observations algéroises de ce gracieux volatile qui est une perruche à collier qui semble s’acclimater très bien chez nous, comme quoi il y a de l’espoir pour les expatriés. Vous saurez tout sur ce qu’elle mange, il y a des photos, il y a de l’espoir, je vous avais déjà parlé d’amina fellous ici même pour son site remarquable sur le jardin d’essais, et c’est vraiment grâce à elle que j’ai enfin la confirmation que je ne suis pas victime d’hallucinations périodiques et récurrentes, c’est déjà ça de gagné, pour le reste de l’actualité, j’aimerais bien que ce soient des visions psychédéliques ou des erreurs d’appréciation dues à mes sens abusés, mais la presse du jour me confirme hélas dans mes ruminations catastrophistes, heureusement qu’il reste la bd de slim dans algérie news pour me donner du cœur à l’ouvrage…
Et alors ? Alors, vivons heureux en attendant la mort, essayons de glisser entre les balles et entre les gouttes des orages périodiques, faisons attention où nous mettons les pieds et la langue, dansons sur le volcan, sur les ordures et sur les embouteillages, et faisons comme l’oiseau, car jamais rien ne l’empêche l’oiseau, d’aller plus haut.
Le forum recdz.com, c’est pas mal aussi pour se redonner du tonus, je découvre aujourd’hui l’essai de traduction par kameleddine du feuilleton loufoque et policier de abdallah, bravo les gars, vous nous prouvez tout les jours qu’on mérite mieux que ce qu’on a, c’est l’imagination au pouvoir et le sourire en coin, c’est gratuit, pour le plaisir, c’est tout ce qu’on aime, continuez, ne vous laissez pas abattre, l’avenir sera ce que vous en ferez, mais je m’égare, qu’est-ce qui me prend, c’est pas mon genre ces exhortations aux crocodiles, mais ça fait du bien par où ça passe, ça va mieux en le disant.
Pour le reste, vous le savez sans doute, oumelkheir rahal, abdallah benadouda et yacine hirèche sont là, et ils auront certainement des choses à dire pour remonter mon moral défaillant, faisons leur confiance, d’autant qu’ils sont drivés par l’ammi karim, sévère mais juste, qui saura trouver le bon tempo pour mettre sur nos mots, décollage immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Dim Mai 18, 2008 8:19 pm

REC dimanche 18 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission velléitaire, cyclothymique et déstructurée, ce qui en clair veut dire qu’elle n’en fait qu’à sa tête, qu’elle a ses humeurs en fonction de la température ambiante et du sens où souffle le vent, et qu’elle ne tient pas à sévèrement borner ses rubriques en attribuant des rôles et des domaines de compétences à chacun… mais alors, me direz vous, c’est la pagaille, c’est l’anarchie, c’est la khorda et le grand n’importe quoi ! peut-être, mais si vous saviez comme on se sent mieux dans ce relâchement des mœurs radiophoniques, comme c’est excitant de savoir que tout peut arriver à tout moment, comme c’est palpitant d’avoir encore la possibilité d’être surpris dans un monde où les évidences avancent pesamment avec la placidité d’un bulldozer dans une zone humide… allez, ne pinaillons pas, ne cherchons pas la petite bête qui monte qui monte, après tout, nous sommes là pour faire des commentaires en roue libre sur les médias qui nous cernent et nous concernent, et l’un dans l’autre, on remplit le contrat, avec en prime la touche d’impertinence et la distance humoristique sans laquelle ce rendez vous serait semblable à tant d’autres, sans pointes ni pics ni aspérités , lisse comme le crâne d’un chauve, neutre comme la suisse, sans saveur comme un fromage blanc danois, enfin, vous voyez le genre, j’ai pas besoin de vous faire un dessin et je n’ai pas besoin de me faire des ennemis supplémentaires en vous donnant des exemples, ça coule de source autorisée…
Bon, maintenant il faudrait que je trouve un sujet consistant à vous développer, mais vu que j’ai passé la soirée devant les maçons du cœur, je crois bien que j’ai subi une déconnexion de mes neurones face à cette avalanche de propagande pour l’american way of life, cette inflation de bons sentiments angéliques et de bons pauvres bien méritants qui, au lieu de mordre, baisent baveusement la main qui les loge, quelle angoisse, heureusement qu’on n’est pas encore comme ça, encore que… non, plus joyeux, j’ai enfin pris le petit chemin qui serpente au milieu des plates bandes fleuries du carrefour addis abeba, je vous en avais déjà parlé, c’est bien la première fois que je vois les fabricants de chemins suivre le plan tracé par la volonté et les pieds du peuple qui avait choisi le tracé le plus efficace pour traverser cette place, c'est-à-dire au milieu du gazon, il faut dire qu’avec la nouvelle trémie, les piétons avaient été quelque peu oubliés au profit exclusif des grosses voitures, des petites aussi d’ailleurs, et que c’était devenu une vraie galère pour traverser. Eh bien, c’est réglé, ah, si tout pouvait se régler toujours comme ça, ça serait le bonheur, non ? Bon, j’arrête là, on va encore m’accuser de faire du mauvais esprit, alors que je ne suis qu’un garçon naïf et sentimental, mais allez savoir pourquoi, personne ne veut me croire…
Non non, je vous assure, monsieur le commissaire, ce sont les autres qui se jouent de moi, m’entraînant sur des chemins tortueux que la morale réprouve, profitant de mon innocence pour commettre en mon nom des forfaits que je suis bien incapable de fomenter moi-même… vous voulez leurs noms ? Pas de problème, je vous les donne, il s’agit de la dénommée oumelkheir rahal qui a déjà un dossier chargé, du sieur abdallah benadouda qui a déjà un certain nombre de sabotages à son actif, et de l’espion infiltré yacine hirèche, je peux même vous donner le nom de celui qui tire les ficelles, un certain karim ammi, ammi c’est son nom, oui, il crypte des messages subliminaux dans les programmes qu’il diffuse à l’antenne, ne dites pas que c’est moi qui les ai dénoncés, je tiens à ma tranquillité, ça va comme ça, j’ai dit tout ce que je savais, je peux partir maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Lun Mai 19, 2008 8:06 pm

REC lundi 19 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission sucrée-salée, douce-amère, ni totalement libérale ni tout à fait libertaire, chimiquement instable et physiquement foireuse, qui n’arrive jamais, entre deux maux, à choisir le moindre, ce qui explique sans doute qu’elle oscille dangereusement au risque de se perdre, mais que celui qui n’a jamais oscillé lui jette la première pierre. Qu’est-ce que ça veut dire ? Pas grand-chose, je le crains, mais il faut bien commencer par quelque chose, et c’est un peu lassant de vous répéter tous les jours qu’on est là pour jeter un œil, une oreille et le reste sur les médias qui pullulent et dont on peut constater accessoirement que plus ils prolifèrent, moins ils sont passionnants, ça doit avoir quelque chose à voir avec la théorie des vases communicants, mais ne comptez pas trop sur moi pour vous la développer aujourd’hui, je me sens un peu vaseux et incommunicable, si vous voyez ce que je veux dire.
La semaine dernière, je tombe sur un numéro du monde qui traînait, c’est pas moi qui l’ai acheté, au prix où il est et vu le niveau de mon pouvoir d’achat, mais j’aime bien feuilleter ce journal en me rappelant du temps où il valait cinq dinars au kiosque du coin, sauf quand il était saisi, mais passons, ce n’est pas de cela que je voulais vous causer, mais du choc en page trois de ce numéro du dix mai, Hiroshima, ce que le monde n’avait jamais vu. Deux photos montrent des amoncellements de cadavres, et le texte nous apprend que ces photos ont étés diffusées par la fondation Hoover, un centre de recherches néoconservateur extrême, et qu’elles lui ont été remises par robert Capp en 1998, un soldat qui avait découvert une pellicule non développée dans une cave à Hiroshima. Evidemment, ces corps calcinés, cette souffrance nous révolte, et on se rend compte qu’effectivement, on n’a pas vu de photos de morts, même si on connaît par cœur celle du champignon atomique… je me dis que c’est un sujet pour réactions en chaîne, pourquoi les américains cachent la mort, les leurs et celles dont ils sont responsables, et ce genre de choses, mais voilà qu’aujourd’hui je fais une petite recherche par acquis de conscience, et je me rends compte que depuis ces photos sont mises en doute, suspectes selon des chercheurs, qui voient des cheminées, des feuilles sur les arbres, et des détails troublants. Mea culpa du monde, qui se défausse sur la fondation Hoover, qui retire les photos de son site, et il semblerait qu’en fait ces photos aient été prises en 1923 lors du séisme de Kantô. Y a-t-il une morale dans cette histoire, en dehors du fait que la guerre c’est pas bien, que la bombe c’est pas mieux, que les séismes, c’est l’enfer et que docteur folamour Hillary Clinton veuille anéantir l’Iran ? pas vraiment, je le crains, mais je m’y reprendrai à deux fois avant de pleurer comme une vache devant des photos, ou alors ce sera devant le tombeau des lucioles, un mélo manga qui raconte la même histoire, mais en vrai faux, ce qui vaut mieux que le faux vrai. Sinon, à part ça, quoi de neuf docteur ? Est-ce que tout va si mal, est-ce que rien ne va bien, l’homme est un animal, me dit-elle…
Allez, laissons tomber le très lourd, soyons futiles et dérisoires, la politesse du désespoir est-elle un vœu pieux ou une réalité tangible, je ne sais pas, vous verrez bien, en compagnie de l’hilarante oumelkheir rahal, de l’inénarrable abdallah benadouda, et de la pouffante soraya bouatba qui remplace au pied levé le hirèche qui passe son examen d’entrée en sixième, du moins c’est ce qu’il m’a donné comme excuse, naïf comme je suis , je gobe tout, vous savez… Ah oui, je suis aussi tenu de vous dire que c’est karim ammi qui nous met en transe, même si on n’a pas vraiment besoin de lui pour capter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Mer Mai 21, 2008 10:33 am

REC mardi 20 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui n’a toujours pas flashé son démo, dévirussé son disque dur, changé les piles du poste ni même retrouvé ses lunettes, ce qui ne l’empêche pas d’avoir toujours quelque chose à dire, même par défaut, sur la société du spectacle, sur la fracture numérique et sur les massages médiatiques, ce qui prouve bien que nous ne manquons ni d’air ni de culot, c’est à peu près tout ce qu’il faut pour faire une tranche de radio qui a toutes les apparences d’une vraie, même si nous ne postulons pas pour la palme d’or du festival de cancannes, ni pour le micro d’or en plastique qui porte malheur à ceux qui le touchent…
A propos du festival de cannes, vous avez vu que la cinémathèque a déménagé pour travaux ? et que du coup, c’est la salle abc qui l’accueille, enfin, ex abc, ethaqafa pour les petits jeunes, ce qui vous donnera la joie de voir les films produits dans le cadre du cadre de l’année des arabes, enfin, pas délice paloma de nadir moknèche, faut pas rêver, mais il est disponible en dvd si vous avez raté sa diffusion sur 2M, enfin, ce que j’en dis, moi, c’est juste pour vous tenir vaguement au courant… l’abc, dans ma tendre jeunesse, c’était le cinéma où on passait les films disney, j’y ai vu peter pan, mary poppins, après j’y ai vu des polars, des films italiens, des films de bunuel ou de bergmann,même les bidasses en folie des charlots, c’est vous dire, je sais, ça fait vieux radoteur de dire ça, mais personne aujourd’hui ne veut se rappeler que nous avons été une ville cinéphile, où l’on allait le soir se payer une toile normalement, pour tout vous dire, j’y emmenais même ma grand-mère, franchement, vous vous voyez aujourd’hui emmenant votre mamani au cinéma ? loin de moi l’intention de vous dire qu’avant c’était mieux, que la nostalgie n’est plus ce qu’elle était, et tous ces radotages qui laissent entendre qu’on a perdu le vert paradis de nos amours enfantines, mais quand même, hier en zappant sur le peu de chaînes qui me restaient, je suis tombé sur un extrait du discours du président Boumediene aux étudiants, à l’occasion du 19 mai. Image classe en noir et blanc, il était à côté de Mohammed seddik benyahia, devant une assemblée d’étudiants attentifs, barbus comme on l’était à l’époque, c'est-à-dire de gauche, et chevelus comme des hippies, beaucoup de filles en jeans et en lunettes, nos années 70. Le président disait son souci de voir une université révolutionnaire, de temps en temps il parlait en français pour être sûr d’être bien compris, il désirait que nous prenions notre destin en main, des choses comme ça, et ça m’a foutu une bouffée cafardeuse parce que je nous trouvais assez beaux, avec l’horreur derrière nous et l’avenir devant, pleins de promesses et d’espoir, alors que je sais par ailleurs pour l’avoir vécu que tout n’était pas rose à l’époque, loin de là, mais l’homme est ainsi fait, sa mémoire est sélective et sa mélancolie n’a souvent besoin que d’un zapping hasardeux, d’une archive en noir et blanc pour se remettre en branle et effacer tout ce qui s’est passé depuis. Effaçons, oublions, et quand il ne restera plus rien, on pourra toujours dire qu’il ne s’est rien passé, remarquez, maintenant que j’y pense, c’est pas un peu ce qui nous arrive ? Allez, dites moi que je rêve, et parlons de maintenant, de notre modernité absolue, de la sérénité qui nous a tous gagnés, et du bonheur de vivre en 2008, dans l’ère de la communication globalisée et du fric roi, c’est fou ce qu’on a gagné au change…
Désolé, les amis, de vous entreprendre sur ce mode acide sinon acerbe, et quand on me dit acerbe, je sors mon nettoyage ethnique, mais nous n’en sommes pas encore là, alors parlons de ce qui nous déconcerte en compagnie de la malicieuse oumelkheir rahal, du sémillant abdallah benadouda et du persifleur yacine hirèche, qui est revenu dare-dare, contrit et confus quand il s’est rendu compte que nous n’hésiterions pas à le remplacer au pied levé par l’explosive soraya, c’est comme ça qu’on tient ses troupes, un peu de coercition, un peu de menaces, de l’opium et du bâton, finalement rien ne change dans ce bas monde… c’est toujours le ténébreux karim ammi qui officie aux platines, mais ça ne saurait durer vu que le festival gnawi de béchar s’annonce, et que ce type là est toujours prêt à faire des milliers de kilomètres à ses frais pour trouver les bonnes vibes, c’est aussi pour ça qu’il est bon, ya pas de mystère…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kwitzach

avatar

Nombre de messages : 3498
Age : 41
Localisation : Au sud de nulle part
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Mer Mai 21, 2008 10:59 am

Abdallah a écrit:
....c’était le cinéma où on passait les films disney, j’y ai vu peter pan, mary poppins, après j’y ai vu des polars, des films italiens, des films de bunuel ou de bergmann,même les bidasses en folie des charlots, c’est vous dire, je sais, ça fait vieux radoteur de dire ça, mais personne aujourd’hui ne veut se rappeler que nous avons été une ville cinéphile...

Et oui aujourd'hui on se bouscule pour aller voir matrix (et autres anneries) Laughing Sérieux j'ai 32 mais j'aurais adoré vivre votre époque :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Mer Mai 21, 2008 11:04 am

Kwitzach a écrit:
Sérieux j'ai 32 mais j'aurais adoré vivre votre époque :/

C'est très simple. Debrouille-toi le best-of de Yazid Zerhouni (2007-2008). Branche ton baladeur, mets tes écouteurs, allume et puis ferme les yeux. Au bout de deux minutes, c'est comme si tu y étais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kwitzach

avatar

Nombre de messages : 3498
Age : 41
Localisation : Au sud de nulle part
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Mer Mai 21, 2008 12:03 pm

Peut être mais le niveau général était beaucoup plus élevè quand même..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Jeu Mai 22, 2008 2:57 pm

REC mercredi 21 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui est partie de rien, qui ne va nulle part et qui n’arrivera pas à grand-chose, si ce n’est la performance inédite et quotidienne de vous entretenir des ses états d’âmes, de l’état du monde et de la vie comme elle va en prenant pour prétexte de vous raconter son ressenti, bon ou mauvais, face au tourbillon des nouvelles images auxquelles nous avons accès, de la fascination qu’elles nous procurent comme de la manière de ne pas se laisser hypnotiser par elles, une vraie mission de service public donc, même quand nos moyens ne sont pas à la hauteur de nos ambitions. Remarquez, ces temps ci, tout ou presque a disparu de nos télés, en attendant le flashage salvateur, ce seront donc les chroniques du manque vues par des cathodiques pratiquants, mais pas prosélytes, on ne veut pas de procès, et puis les médias ne s’arrêtent pas à nos démos pirates, on peut trouver sa came un peu partout, sur le net, dans les journaux, à la radio, dans la rue, le seul problème c’est qu’il faut savoir ce qu’on cherche pour avoir une chance de le trouver, et pour ce faire il faut avoir un tant soit peu répondu aux questions fondamentales que tout être doué de raison doit s’être posé au moins une fois dans sa vie : qui suis-je, où cours-je, et dans quel état j’erre.
Je ne sais pas si vous avez lu dans el Watan d’hier les sales bonnes feuilles tirées du nouveau livre du général Aussaresses, je n’ai pas tout dit, qui vient de paraître en France. Je ne comprends pas que ça ne fasse pas la une de tous nos journaux, remarquez ils ont fort à faire ne ce moment, mais quand même… rappelez vous, Aussaresses, c’est le type qui avait expliqué benoitement à florence beaugé du monde qu’il avait tué de ses mains Larbi ben Mhidi et maitre Boumendjel, sans plus d’états d’âme que cela, un militaire qui obéit aux ordres. Eh bien, maintenant, il raconte que ces ordres lui ont été donnés par François Mitterrand en personne. On savait tous que Mitterrand était le ministre de l’intérieur français quand se déclenchait la guerre de libération, on savait qu’il pensait que l’Algérie c’était la France, mais jusqu’à présent il était mis un peu à l’écart, genre responsable mais pas coupable, pas d’implication directe dans les assassinats de nos résistants. Eh bien, si, impliqué, personnellement, exigeant la mort de ceux qui osaient lui tenir tête, couvrant les sévices, protégeant les tortionnaires. Belaïd Abdesselam l’avait dit, mais qui l’a écouté dans la tontonmania de l’époque, un nationaliste algérien avec de la mémoire, ça ne comptait pas. Depuis, on avait appris des choses douteuses sur Mitterrand, collabo, menteur, le mythe du lettré cultivé humaniste s’est effrité, il n’en reste plus que poussière aujourd’hui, poussière mais aussi colère en ce qui nous concerne. J’aimerais bien qu’un de nos hackers nationaux qui, semble-t-il, sont très doués, mette en ligne les aveux d’aussaresses, juste pour qu’on puisse les lire en entier sans que la vieille ganache ne touche un centime d’euros de droits d’auteurs, mais nos hackers s’intéressent-ils à ce genre de débats ? on vous tient au courant, en tout état de cause, mais si vous allez faire un tour dans une des rues larbi ben mhidi de l’algérie indépendante, ayez une pensée pour son martyre.
Je sais, ça fait un peu bizarre cette intro, limite lourd, mais c’est l’époque qui veut ça, rassurez vous, nous n’avons pas perdu notre sens de l’humour et de la dérision, vous allez en avoir la preuve puisque nous sommes en compagnie de la spirituelle oumelkhir rahal, du spiritueux abdallah benadouda, et du spirit masqué yacine hirèche, pour une nouvelle séance de liberté de parole, de liberté de pensée, de liberté de conscience et plus si affinités. Karim ammi aura, c’est sûr, mis un soin particulier à nous donner le bon tempo pour faire pardonner sa désertion programmée de la semaine prochaine, et que vogue le radeau des médusés sur les ondes obsolètes, ramez en cadence s’il vous plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Sam Mai 24, 2008 8:25 pm

REC samedi 24 mai 2008
Bienvenue, bienvenue dans l’émission énervante, urticante, irritante, dérangeante, interloquante, perturbante, débilisante, déstabilisante et déconcertante, mais rassurez vous, elle l’est autant pour ceux qui l font que pour ceux qui l’écoutent, c’est donc un match nul entre les deux parties adverses qui nous permettra de continuer à stagner dans les marécages de la deuxième division, mais on peut y trouver son plaisir, en y réfléchissant, ça a son charme, on reste entre nous, on ne nous en demande pas trop, comme la créature des marais, pour vivre heureux vivons cachés, mais faut pas trop nous chercher non plus, parce qu’auquel cas notre vengeance serait terrible, menace à ne pas trop prendre au sérieux, comme chacun sait, les races locales aboient beaucoup mais ne mordent pas vraiment, contrairement aux pitbulls et autres rottweilers d’importation….
En rencontrant jeudi dernier un auditeur de l’émission, salut chafik, il m’a confié qu’il avait eu un petit pincement de jalousie au cœur en entendant oumelkheir dire qu’elle avait vu le loup garou de londres au cinéma ethaqafa il y a quelques années, alors que lui ne l’avait vu qu’en version téléchargée sur un écran minable… au risque de le désespérer encore plus, je peux même lui confier qu’on voyait des images sur grand écran à gogo, moi qui vous parle, j’allais à l’afrique pour voir les grosses productions genre la planète des singes et toutes ses suites, ou des trucs genre orca, tremblement de terre ou la tour infernale, au sierra maestra j’ai vu l’ile du docteur moreau, mais mon cinéma préféré c’était le régent qui passait des nanars pourris mais bien gratinés en continu, genre dracula contre frankenstein ou les body snatchers contre le blob, enfin rien que de la culture haut de gamme qui a fait de moi ce que je suis… au régent, il n’y avait pas d’ouvreuse avec une lampe électrique comme dans les salles chic, il y avait un ouvreur avec une moustache et une grosse voix, on rentrait quant on voulait, on prenait le film en cours de route et on restait autant qu’on voulait pour voir le début, je peux même vous dire, incroyable mais vrai, que la presse qui n’était pas encore indépendante mais qui rendait encore service publiait la liste des salles, les titres et les horaires des films projetés, ce qui n’est plus le cas, je ne vous raconterai pas l’épopée de rymantis s qui, croyant encore dans l’agenda d’el watan, est allée voir volver d’almodovar à l’abc avec sa mère et qui s’est retrouvée face à vivantes de said ould khelifa, ce qui est un autre genre, oui oui sok, c’est celui qui couvre le festival de cannes tous les jours dans l’expression, comme tewfik hakem dans algerienews, comme dominique lorraine, une coopérante probablement, dans la tribune, pas comme azzedine mabrouki mais là j’en dis trop… passons l’éponge, comme dirait bob.
J’espère n’être pas trop négatif aujourd’hui, vu que j’ai passé un week end pourri à lire les entretiens du pourri aussaresses qu’on m’a prêtés, on en reparlera peut être, mais c’est pire que tout, comme une confirmation de nos pires paranoïas, parce qu’après avoir pratiqué la torture en algérie, il est allé l’enseigner aux états unis pour toutes les dictatures d’amérique latine des années 70, on le savait un peu, mais là ce qui est effrayant, c’est le côté systématique, assumé et global, et sans un regret. Une plongée cauchemardesque dans l’univers des services secrets français, des coups tordus, des empoisonnements d’opposants africains, des ventes d’armes, enfin, tout ce dont on ne parle jamais mais qui, d’une certaine manière, continue à régir le monde…. Bon, je ne tiens pas non plus à vous pourrir les embouteillages, espérons que mes chevaliers des ondes seront plus inspirés, malgré leurs voix peu radiophoniques, en tout cas eux, ils signent par leur vrais noms, pas par des initiales, j’ai nommé oumelkheir rahal, abdallah benadouda et yacine hirèche, le tout emballé par karim kerrar, l’autre karim étant en vadrouille du côté de béchar, mais vous ne perdrez pas au change, la preuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Lun Mai 26, 2008 10:33 am

REC dimanche 25 mai 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui n’en finit plus de faire des variations sur le même thème tout en sachant pertinemment que tout ceci n’a aucun sens, ou presque, mais qui a quand même envie de faire semblant d’y croire, c’est vous dire notre duplicité, nos contradictions intimes et notre statut de paradoxes ambulants. J’ai l’air de me plaindre, mais vous savez, on finit par s’y faire, et puis après tout, c’est à la portée de n’importe qui de faire des commentaires à l’emporte pièce sur la société du spectacle, d’ailleurs tout le monde le fait, la différence, c’est qu’on le fait devant un micro, alors ça nous engage plus, et ça nous expose plus aussi, c’est bien le risque quand on fait un métier public, chacun a le droit d’apprécier ou pas. Quoi qu’il en soit, soyez assurés de notre absolue sincérité, de notre désintéressement qui frise le sublime et du fait que l’on a pas grand-chose à gagner en nous livrant à cet exercice quotidien, sinon le plaisir de partager avec vous quelque chose d’impalpable mais d’important, peut être de la complicité, peut être une certaine perception du monde, peut être une certaine manière d’être ensemble dans le respect de nos différences… Je sais, ça a l’air un peu prétentieux dit comme ça, mais c’est en lisant vos contributions dans le prolongement naturel de l’émission, le forum recdz.com, que je me dis qu’il ya entre nous une forme de connivence assez précieuse en ces temps de crispations diverses et variées, et que ça vaut vraiment le coup de tenter de la préserver, sinon de l’étendre dans le cadre du cadre de l’extension du domaine de la lutte…
Tiens, je vais la jouer comme oumelkheir aujourd’hui, vu que j’ai pris un taxieur sympathique qui, après avoir évité une dame qui traversait hors passage clouté mais qui s’est mise à l’engueuler férocement quand même, m’a demandé si je connaissais socrate. Interloqué, j’ai acquiescé, et il a enchaîné en me disant que ce socrate avait dit que derrière chaque grand homme, il y avait une femme méchante, et que c’était parce que la femme de socrate était méchante qu’il était parti dans la forêt pour devenir philosophe, j’avoue que ça m’a laissé un peu dubitatif, que madame zelig trouvait ça un peu macho, mais que ce taxieur remixeur de philosophie à sa manière faisait partie des charmes inattendus d’alger, en tout cas, c’était un bon sourire pour commencer une journée qui s’annonçait moite. Remarquez, ça avait pas mal commencé avec la chronique managériale du matin sur notre chaîne, qui s’offusquait qu’en algérie, on croie toujours que le principe de peters (sic) soit efficient dans l’entreprise, alors qu’il est dépassé, je cite de mémoire. En fait, le principe de peter, c’est une satire, c’est de l’humour, écrit en 1969 par laurence j peter et raymond hull, enfin en tout cas c’est toujours ainsi que je l’ai entendu citer, qui pourrait croire que c’est sérieux de penser que « dans une entreprise, tout employé tend à s’élever à son niveau d’incompétence », toujours suivi de son corollaire « avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d’en assumer la responsabilité ». c’est vrai que l’humour, ça sert aussi à dire des choses vraies, on en sait quelque chose, mais de là à le dénoncer comme responsable de l’incompétence managériale de notre beau pays, c’est peut être pousser le bouchon un peu loin, non ? Bon, il vaut mieux entendre ça que d’être sourd, mais en l’occurrence, n’était-ce pas une illustration parfaite de la validité de ce principe de peter dénoncé ? je vous laisse méditer, non sans vous avoir annoncé les voix non radiophoniques qui vont vous accompagner et qui ont dû, elles aussi, arriver à leur niveau d’incompétence, je veux parler d’oumelkheir rahal, de abdallah benadouda et de yacine hirèche, puisqu’on ne change pas une équipe qui perd, et toujours orpheline de karim ammi parti taquiner les bonnes vibrations dans le sud profond et mystérieux, et remplacé au pied levé par karim kerrar, ce qui prouve bien que nul n’est irremplaçable en son pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Mar Mai 27, 2008 8:22 pm

REC mardi 27 mai 2008
Bienvenue, bienvenue dans l’émission régressive et stérile, pas crédible pour un sou et pas sérieuse non plus, ce qui ne l’empêche pas de venir se pavaner tous les jours sauf cas de force mineure pour vous causer sans vergogne de la pluie et du beau temps, de nos états d’âme et de quelques visions éparses et nocturnes, dire qu’on nous paye pour zapper, c’est quand même un monde, encore heureux qu’on va vers l’été et que tous les parasites que nous sommes seront éliminés par une nouvelle grille pleine de voix radiophoniques sans accent, sans opinions et sans distance, de la vraie radio de service public, quoi !
D’ici là, d’ici là on se retrouvera désormais les lundis, vu que le foot ça doit être à peu près réglé, dans la joie et la bonne humeur comme il se doit, mais du coup comment abdallah va faire pour la suite du feuilleton des jours de non émission, qui tient les trois pelés et les quatre tondus du forum recdz.com en haleine ? et comment on va faire pour souffler un peu, nous qui pouvions en ces lundis footeux nous occuper un peu de nous-mêmes, ne rien lire, ne rien voir, ne rien noter pour l’émission du jour ? eh bien, on se débrouillera, comme d’habitude, en picorant ici ou là les images qui nous conviennent pour servir de support à nos élucubrations les plus farfelues, on racontera nos vies vu que c’est à peu près tout ce qu’on sait faire, et on mixera le tout avec des jeux de mots approximatifs et avec du rock alternatif ou de la world music décalée, enfin, tout ce qu’on sait faire.
Ça tombe bien qu’il n’y ait pas eu d’émission hier, sinon j’aurais été obligé de vous parler du club cultureux de la télé qui avait réuni un plateau de choua pour parler de la bd, vu qu’il va y avoir un festival à la rentrée, officialisé et drivé par abderahmane djelfaoui qui en causait, et qui va faire dessiner les jeunes lycéens pour juger de l’état des choses et des lieux dans ce domaine. A part le total respect qu’on doit à slim parce qu’il le vaut bien, ça ne volait pas très haut , sayan dans le rôle du jeune invité dans une émission du troisième âge a joué son rôle incompréhensible, sinon qu’il demandait des moyens, on a appris que la bd, c’était bien pour les jeunes qui ne lisent pas pour leur apprendre les grands de l’histoire algérienne, que m’quidech avait été dessiné d’après nature avec un jeune qui avait été habillé d’une gandoura, qu’on avait la nostalgie de buck danny et des peanuts alors qu’on ne les y a jamais rencontrés, et qu’il n’y avait eu que quarante albums de bd algériens édités, confusion née du fait qu’il n’y en avait eu que quarante qui avaient été réédités pour l’année de l’algérie en france, et pas les meilleurs si je peux exprimer une opinion personnelle, d’ailleurs ce sont eux qui traînent dans toutes les librairies tellement ils sont invendables. Bien entendu, la bd algérienne vaut mieux que ça, espérons que les meilleurs sauront se faire entendre et voir à l’occasion de ce festival annoncé, je peux même donner des contacts à qui de droit si tant est que ça les intéresse vraiment, wait and see, ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain, ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué, et n’oublions jamais qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, même sur le plateau bled miki de canal algérie.
Bon, puisque je me suis fait ma dose réglementaire d’ennemis, et sans citer el watan je vous fais remarquer, revenons à mes amis qui vont partager notre sort pendant le temps qui reste avant la pub, je veux parler d’oumelkheir rahal, de abdallah benadouda et pis c’est tout, vu que yacine est encore dans les affres des examens, cette fois ci il passe le bac blanc ou quelque chose d’approchant, je plaisante mais quand il n’est pas là, c’est comme si nous avions perdu deux jambes, et qui pourra nous faire à sa place des remarques incongrues, des jeux de mots incompréhensibles et des conseils cyberbères ? karim ammi étant toujours dans les joies béchariennes, nous voilà réduits à notre portion congrue et à notre plus simple expression, espérons que nous viendrons à bout de ce challenge, mais après tout, on en a vu d’autres….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Jeu Juin 05, 2008 4:14 pm

REC lundi 2 juin 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui part en vrille, fait des loopings, des acrobaties verbales et des signaux de fumée avant de se crasher lamentablement sur le tarmac désespérant de la médiatitude, mais rassurez vous, comme dans le dessin animé des merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines, on se relève toujours à la fin pour repartir vers de nouvelles aventures, même pas mal, et toujours la langue bien pendue sinon fourchue, quelques jeux de mots laids en prime sinon quelques contrepèteries pour la route, comme disait hugo victor qui ne les aimait pas beaucoup, le calembour, c’est la fiente de l’esprit qui vole, même si je me perds en conjectures pour comprendre le sens profond de cet aphorisme, c’est toujours classe de faire un peu de name dropping culturel pour masquer ses propres insuffisances…
Puisque nous sommes là pour médiater, médiatons en chœur, mes frères et mes sœurs, avant de faire nos prières du soir, et figurez vous que hier, je me suis farci le jt de l’entv jusqu’à l’os, n’allez pas imaginer un coup de spleen, de blues ou de boogie woogie, non, plus prosaïquement, il se trouve que mon gamin était entraîné depuis quelques semaines à répéter, sous la conduite forcément éclairée d’un 3ammou non identifié, une chorégraphie à thème, dont nous pensions que c’était pour la fête de l’école, et dont il s’avère que c’était à l’occasion de la journée de l’enfance, que c’était pour des officiels non déterminés non plus, meskine il n’a que six ans, que les parents n’étaient pas conviés à la prestation de leur chérubins, mais qu’en revanche, lot de consolation, on pourrait les voir apparaître au jt du soir. Toute la famille se masse donc à vingt heures devant le canal adéquat, et on attend, on attend longtemps, longtemps, jusqu’à avoir le tournis devant cette avalanche de gens en réunions, de cadres du cadre, d’avenir radieux et d’autres preuves indubitables de l’avancée sereine de notre beau pays dans les voies impénétrables de la stabilité, de la sécurité et de la responsabilité, des fois qu’on en douterait. Bon, bien sûr, le principal intéressé s’est vite lassé de ce spectacle, mais nous avons tenu bon, jusqu’à la fin du journal, où enfin furent passée en revue les festivités annoncées, et ce fut un festival, à travers tout le territoire national, des bons élèves ânonnaient des compliments de circonstance à des adultes sinistres qui les couvaient d’un regard protubérant, nous vîmes des chorales apoplectiques et des scouts ravis quoique musus, mais de yahia point, probablement que dans l’abondance de matière, le monteur en chef a dû faire un choix drastique pour ne nous présenter que le meilleur de ces prestations juvéniles, et le meilleur en l’occurrence, c’était pas le nôtre ! jugez de notre déception ! il ne me reste plus qu’à demander à yacine de poster une vidéo de mon beau gosse sur youtube ou daily motion, ça compensera et puis, après tout, c’est encore sur ces sites qu’on peut voir ce que devrait être notre télévision, par défaut, sans doute, mais on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a, comme on se le répète tous les jours dans cette émission.
Bon, comme j’avais la flemme de zapper, j’ai aussi vu la suite des programmes, mais ça, je vous le raconterai après, si tant est que mes coreligionnaires m’en laissent le loisir, je veux parler d’oumelkheir rahal, de abdallah benadouda et de yacine hireche qui m’ont l’air d’en avoir gros sur la patate eux aussi, on verra bien dès que l’ammi karim aura fait son office, comme on disait au petit bourreau beau qui en place de grève faisait son boulot…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdallah

avatar

Nombre de messages : 3489
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   Jeu Juin 05, 2008 4:16 pm

REC mardi 3 juin 2008

Bienvenue, bienvenue dans l’émission qui pense sans réfléchir, qui réfléchit quand elle y pense, et qui rit de se voir si belle en ce miroir, quand elle ne pleure pas derrière une glace sans tain, enfin, vous voyez le genre, la métaphore est subtile mais ma bile est amère, tout ça pour dire qu’ici, on ne parle que de nous même en faisant semblant de parler de l’état du monde et de ses appendices médiatiques, procédé cousu de fil blanc mais qui aura tenu une saison entière, ce qui prouve bien que pour réussir dans les médias, il faut plus de culot que de réelles compétences, vous pouvez le vérifier vous-mêmes tous les jours…
Je ne sais si vous avez remarqué, mais cela fait un certain temps que je ne vous ai pas reparlé des petits perroquets verts, mais c’est parce que je ne les vois plus. Deux hypothèses, soit ils ont été éliminés par une brigade anti perroquets, soit ils sont en train de couver, hypothèse optimiste mais réaliste, puisque la dernière fois que je les ai vus, ils roucoulaient à quatre, paradaient avant l’amour, à mon avis, l’affaire est dans le sac et nous devrions apparaître huit petits perroquets verts d’ici peu de temps, l’année suivante, seize, puis 32, 64, jusqu’à l’invasion totale à laquelle j’aspire. En attendant ce jour béni, j’ai acheté un hamster pour mon gamin, 300 DA, petite boule de poils fauve comme hamtaro, il s’appelle bibou, mais pas comme hamtaro, il fait des crottes, il pisse, enfin, c’est un genre de rat sans queue qui donne une drôle d’odeur à la cuisine et dégoute ma volcanique moitié pour qui un rat c’est un rat, ça n’apporte que la famine, la peste et la désolation. En plus, il est hyperactif la nuit, la petite roue qui couine quand il se met dedans pour tourner comme un imbécile, je l’ai larguée, mais du coup il risque de devenir obèse, l’avantage c’est que les vieux journaux dont on ne sait pas quoi faire sont utiles pour pomper les dégâts, mais c’est pas une affaire, je vous déconseille, ne croyez pas ceux qui vous disent que ça aide à responsabiliser les gosses de s’occuper d’un plus petit que soi, c’est toujours sur votre tête que ça retombera la corvée de nettoyage. Mon seul plaisir, un peu pervers je l’avoue, c’est que les petits amis de yahia, quand ils viennent à la maison, en sont fous, et qu’ils vont casser les pieds de leurs parents pour s’en faire offrir un, ya pas de raisons qu’il n’y ait que moi qui me fasse avoir, non ? voilà pour la partie histoires naturelles de cette émission, dorénavant, je ne regarderai les animaux qu’à la télé, comme ce docu sur les hippopotames qui m’a enchanté, avec un petit potam qui s’ébrouait dans les excréments au fond de l’eau, c’est que ça pollue ces petites bêtes, mais je ne compte pas les prendre en pension à la maison même si mon fils ne serait pas foncièrement contre, le docu animalier c’est mieux, je me suis laissé aller avec la vision d’un croco gueule ouverte dans un ruisseau qui attendait que viennent s’y jeter des barbeaux descendant le courant, c’est un peu ma conception du bonheur ces temps ci, ça sent les vacances, j’ai envie de ne rien faire et d’attendre que ça me tombe tout rôti dans le bec, mais est-ce bien réaliste ?
On n’en est pas là, ya encore un mois à tirer, pour le reste ça dépendra des autorités concernées, certes, mais aussi de notre bon plaisir vu qu’on n’en fait qu’à notre tête, on vous tiendra au courant en tout état de cause, mais pour aujourd’hui, devinez quoi, surprise d’entre toutes les surprises, c’est en compagnie d’oumelkheir rahal, de abdallah benadouda et de yacine hireche que nous allons passer cette heure qui n’en est pas une mais qui en vaut bien deux, ce qui prouve bien qu’il vaut mieux en avoir une petite et vigoureuse qu’une grande et mollassonne, mais ceci est une autre histoire, il vaut mieux que l’ammi karim lance la purée tout de suite, parce que je ne me retiens plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES INTROS DU CHEIKH REC 2 (exclusivité !)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Problème de ''non-exclusivité''
» Problème de ''non-exclusivité'' :,(
» Hasbro - Les exclusivités 2012
» Télévision payante : la fin de l’exclusivité territoriale.. ??
» Hanan EL-CHEIKH (Liban/Royaume-Uni)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Réactions à l'émission-
Sauter vers: